La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # 137.194.8.0/22

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Parce que vive les subnets historiques qui font qu'une école avec moins de 10k machines se retrouve avec un /16 !

  • # 0.0.0.0/0.0.0.0

    Posté par . Évalué à 5.

    Internet est LAN !

  • # je m'emmerde pas

    Posté par . Évalué à 4.

    Je m'emmerde pas
    machines permanentes 192.168.0.1 à 192.168.0.10
    machines pour bricoler 192.168.1.1 à 192.168.1.20
    dhcp si necessaires :
    192.168.0.100 à 192.168.0.105
    192.168.1.100 à 192.168.1.120
    c'est clair et large y'a de quoi bosser largement…

  • # Manque une option

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Manque l'option: "J'utilise une plage ipv4 publique pour l'ensemble des mes utilisateurs"

    Je connais des gens qui ont un /16 publique pour l'ensemble de leur structure et aucune ip privée (sauf wifi)…

    Ici, je suis plus pauvre, j'ai "que" trois /24 …

    • [^] # Re: Manque une option

      Posté par . Évalué à 1.

      Là où je bosse on a 2 /8. Autant dire que personne n'utilise de NAT, même pour les 99% de machines qui ne sont pas accessible de l'extérieur. Et dire que d'autres se battent pour des IP publiques…

      • [^] # Re: Manque une option

        Posté par . Évalué à 1.

        Tu es donc soit chez Level 3 soit chez HP ;)

        Cela dit ca veut rien dire, j'ai un /8 et c'est quand même NATé… C'est ca le luxe.

      • [^] # Re: Manque une option

        Posté par . Évalué à -1.

        Encore une fois, le problème immédiat, dans IPv4 comme dans la vraie vie, c'est la répartition et l'usage raisonné, pas la quantité de ressources disponibles.

        Quelqu'un a un lien récent et fiable sur le monstre du Loch Ness de la pénurie d'IPV4 (celle qui doit se produire dans les mois qui suivent, depuis quelques années déjà)? Est ce que la restitution des blocs IPv4 non utilisés pour cause de NAT est réelle?

        • [^] # Re: Manque une option

          Posté par . Évalué à 10.

          http://www.potaroo.net/tools/ipv4/index.html

          Après si tu vois pas le problème d'avoir 232 adresses dispo dans un monde qui compte presque le double d'humains avec une tendance à aller de plus en plus vers plusieurs adresses IP par personnes. Maintenant comme toujours, plus la ressource va se faire rare plus ou va plus on va optimiser son utilisation, réparer les erreurs d'allocations du début d'Internet, et la faire tenir. Ca n'empêche pas qu'il y un problème.

          • [^] # Re: Manque une option

            Posté par . Évalué à 1.

            si tu vois pas le problème d'avoir 232 adresses dispo dans un monde qui compte presque le double d'humains

            J'ai 4 adresses IPv4 publiques rien que pour moi. Mais bon j'ai aussi beaucoup plus de fringues, de voiture (sans s, mais c'est déjà beaucoup), de pognon, de PC, de télévisions, de boulot et de cholestérol dans les artères que plus de 232 humains.

            Donc ça me dit pas quand le problème va vraiment se faire sentir.

            Merci pour le lien je connaissais pas.

          • [^] # Re: Manque une option

            Posté par . Évalué à 0.

            J'ai du mal poser ma question (je parlais de l'imminence du problème, pas de sa réalité inéductable). Je suis capable de calculer 232, voir même de soustraire les adresses réservées, ne t'inquiète pas :-) . Ce qui m'intéressait, c'est d'avoir une idée du gisement d'adresses inexploitées. Par exemple, sur mon lieu de travail, on dispose d'environ 1500 IP publiques (c'est loin d'être un record) mais on a au grand max 50 serveurs ayant besoin d'une IP publique, le reste étant natté. Ca fait dans les 3% d'utilisation réelle des IP. Bref, si on extrapole un peu, on peut se demander combien des adresses actuellement attribuées sont réellement utilisées.

            Ton lien m'a néanmoins permis de vérifier que les restitutions d'adresses sont minimes par rapport aux nouvelles allocations, merci. Pour l'usage réel, je reste sur ma faim.

  • # AOL

    Posté par . Évalué à 9.

    Qd je suis arrivé dans ma boite, on avait du 172.168.x.x, la boite de prestation qui avait fait l'adressage s'était trompé, on avait quelques surprises lors de certaines résolutions DNS.

    Mais ça c'était avant !

    • [^] # Re: AOL

      Posté par . Évalué à 6.

      Maintenant, il a du 192.16.x.x
      ----------> [ ]

    • [^] # Re: AOL

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Idem 192.0.2.0/16

      Système - Réseau - Sécurité Open Source

  • # Oui mais

    Posté par . Évalué à 8.

    10.0.0.1 est plus rapide à taper que 192.168.0.1.

    • [^] # Re: Oui mais

      Posté par . Évalué à 3.

      Et plus facile à communiquer et à retenir (surtout pour un non-informaticien)

      • [^] # Re: Oui mais

        Posté par . Évalué à 2.

        Autre intérêt : le deuxième octet peut servir pour désigner un bâtiment ou un étage, le troisième, un type d'hôte (imprimante, serveur…) comme ça, avec nmap -sP 10.1.50.0/24 je trouve plus vite ce que je cherche…
        Et si on attribue un masque supérieur à /8, c'est une façon de limiter certains accès.

        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par . Évalué à 1.

          Quand tu changes une machine d'étage, tu changes son hostname ou juste son adresse IP ?

          • [^] # Re: Oui mais

            Posté par . Évalué à 1.

            Adresse IP réservée par adresse mac, facile à changer. Si le hostname est lié à l'utilisateur ou sa fonction, ça dépend de ce qui change : la machine, l'utilisateur ou les deux.

        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Lorsque j'étais en résidence étudiante, c'était le principe :

          10.20X.YZ.N avec X le numéro de la résidence, Y le numéro de la machine dans ton appart, Z le numéro d'étage et N la différence entre ton numéro d'appart et le numéro du premier appart de l'étage.

          Et bien sûr si tu te trompais d'IP, tu ne pouvais pas émettre de paquet sur le réseau (mais recevoir est ok).

  • # La force de l'habitude ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Dans mon école d'ingénieur, les résidences étudiantes étaient câblées sur le réseau de l'école.
    On pouvait demander à l'admin de nous filer une adresse IP fixe sur le DHCP local, et comme j'avais trois machines, j'en avais trois :
    192.168.0.17, 192.168.0.64, 192.168.0.68.
    J'ai conservé les mêmes adresses IPs depuis, et même une des trois machines depuis 12 ans maintenant !
    Bon, j'ai dû en créer d'autres pour cause de… Ben j'ai 7 IPs locales à la maison, et les machines à la cave ont toujours leurs IP fixes dans la conf du DHCP.

    La force de l'habitude j'vous dis…

    Yth.

  • # Plusieurs plages...

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai plusieurs LAN :

    • LAN physique (ethernet et WiFi ) : 192.168.127.0/24
    • LAN pour les VMs : 192.168.128.0/24
    • LAN sur le VPN (aujourd'hui du vtun sur ssh, demain peut-être du freelan ou autre). : 192.168.129.0/24

    Mes machines sont toutes en DHCP, avec une IP fixe dans la conf DHCP. Pour chaque réseau, les adresses :
    * 1 à 9 : passerelle (.1), ponts WiFi-ethernet (.2 à .3), serveur (.5)
    * 10 à 127 : IP allouées statiquement (machines fixes, portables et netbooks)
    * 128 à 254 : IP allouées dynamiquement (gens de passages, ou VMs de test, par exemples)

    Le DHCP et le DNS sont servis par mon propre serveur, pas par la "box" de mon FAI sur laquelle j'ai désactivé le DHCP, et dont je n'utilise pas le DNS.

    Pas d'IPv6, car mon FAI ne le propose pas, donc pas d'intérêt d'en avoir dans le LAN.

    Hop,
    Moi.

  • # faire simple

    Posté par . Évalué à 1.

    j'ai fait tout simple moi aussi
    la freebox offre du 192.168.0.254 comme passerelle
    ducoup réseau 192.168.0.xxx j'ai pas limité le nombre d'ip j'ai une petite plage dhcp en cas de besoin 100 à 110 et c'est tout…

  • # Ça existe ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Pour être franc, je n'ai connu que des LAN utilisant les plages d'IP 192.168.., donc ces autres choix m'intriguent…

    Blogueur PUR geek et libriste !

    • [^] # Re: Ça existe ?

      Posté par . Évalué à 2.

      On a 3 blocs d'adresses privées définis dans la RFC 1918 :

      The Internet Assigned Numbers Authority (IANA) has reserved the following three blocks of the IP address space for private internets:

      • 10.0.0.0 - 10.255.255.255 (10/8 prefix)
      • 172.16.0.0 - 172.31.255.255 (172.16/12 prefix)
      • 192.168.0.0 - 192.168.255.255 (192.168/16 prefix)

      127.0.0.0/8, c'est pour le loopback, c'est pas sensé être utilisé pour un réseau, même privé. 0.0.0.0, ce n'est pas une vraie ip, ça sert simplement d'alias pour dire "toutes les ips de la machine". Voir RFC1700

      Bref, seuls les 3 premiers choix sont valides, et sont équivalents. La seule différence, c'est la taille du préfixe.

  • # mon réseau

    Posté par . Évalué à -1.

    chez moi c'est du 10.0.0.0/24

    dans la plupart des entreprises pour lequel j'ai travaillé, souvent on utilise des sous-reseaux de 10.0.0.0/8
    par contre je ne sais pas pourquoi, probablement qu'en prenant le plus grand réseau possible on est sur de ne jamais être saturé.

    si j'avais à démarer un nouveau réseau, je prendrait également un 10.0.0.0/8 sans trop me poser de question

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.