Journal Argent public, code public : la nouvelle campagne de la FSFE

Posté par . Licence CC by-sa
45
16
sept.
2017

Logo

La Free Software Foundation Europe (FSFE) a lancé une nouvelle campagne intitulée Public Money? Public Code!.

Elle consiste à demander à nos représentants, sous la forme d’une lettre ouverte, de légiférer afin que les logiciels financés par de l’argent public soient publiés « sous une licence de logiciel libre et Open Source ».

Cette lettre ouverte compte aujourd’hui plus de 6 500 signatures et est soutenue par 40 organisations, notamment l’April et les projets KDE, LibreOffice, Debian et openSUSE.

Cette lettre sera envoyée notamment aux candidats aux élections parlementaires allemandes et, jusqu’en 2019 et les élections parlementaires européennes, aux représentants des états membres.

  • # Date

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-1).

    et les élections parlementaires européennes

    C'est bien de voir qu'ils s'y prenne à l'avance. Ça permet d'avoir plus de chance mobiliser les gens. Par contre, ils faut qu'ils arrivent à maintenir la flamme jusqu'à cette date.

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # En France

    Posté par . Évalué à 8 (+8/-0).

    Le ministère de l'action et des comptes publics a annoncé jeudi, que le code source de l'impôt sur le revenu (ou plutôt de son calcul par les services dudit ministère) et du plan cadastral (ou plutôt les données dudit plans) seront publiés bientôt sur data.gouv.fr.

    Source: communiqué de presse

    • [^] # Re: En France

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      le code source de l'impôt sur le revenu

      Non. En tous cas ce n'est pas ce qui est dit dans ton lien.
      le code source de l'impôt sur le revenu 2015. Tronquer le nom déforme l'annonce.
      Et ça fait une différence, à part si on pense que Linux en libre avec 1 an de retard sur la version utilisée par certaines personnes est l'idée.

      Bref, publier avec 2 ans de retard est un premier pas sympa pour vérifier qu'il n'y a pas eu de bugs, mais ce n'est pas "le code source de l'impôt sur le revenu", celui utilisé maintenant. C'est dommage, car ça permettrait peut-être de mieux comprendre et corriger les ajouts qui sont pas forcément synchro avec la loi, avant que la version ne soit utilisée à large échelle (bon, le mieux serait qu'on l'ai même avant le début de l'année servant base de calcul, mais la c'est le législateur qui est à la bourre et s'amuse à changer les règles après que tu ais reçu ce sur quoi ils imposent…)

      C'est un peu comme les sociétés de transport qui libèrent leur données avec quelques heures de délai, alors que l’intérêt est de connaitre les retards en temps réel. C'est libéré, mais le timing utilisé en limite l’intérêt, ici on ne peut pas offrir aux visiteurs un simulateur sur l'année sur laquelle ils remplissent leur déclaration de revenus, et il faut refaire le travail déjà fait par l’État sur 2016 pour pouvoir offrir un simulateur 2017 se basant sur ce qui est déjà modifié dans la loi pour 2016.

      • [^] # Re: En France

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        corriger les ajouts qui sont pas forcément synchro avec la loi

        Mouais, attention quand même, le logiciel ne reste qu'une calculatrice sophistiquée, il ne fait pas du tout référence. J'imagine que les erreurs arrivent surtout avec des combinaisons complexes de niches fiscales, ce qui risque de ne poser problème que pour une très petite partie de la population, et probablement assez aisée pour de toutes manières passer par un spécialiste pour remplir des déclarations complexes, qui détecterait rapidement les erreurs éventuelles du logiciel.

        • [^] # Re: En France

          Posté par . Évalué à -1 (+1/-2).

          Comme le dit arnaudus: cela reste juste une grosse calculatrice. Le véritable "code source" figure dans la loi et est déjà librement exécutable, consultable et distribuable. En revanche, sa modification n'est permise qu'à un nombre limité d'individus (et heureusement).

          • [^] # Re: En France

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

            Tu peux le voir comme ça : le logiciel est l'implémentation d'un algorithme qui est public. Dans ce cas, la publication du code source est moins cruciale que quand l'algorithme n'est pas public. On est libre de ré-implémenter l'algorithme et de vérifier que le code est conforme à la loi. Je trouve que le problème est très différent dans le cas par exemple des logiciels d'admission post-bac, pour lesquels l'algorithme n'est pas public ; dans ce cas, la publication du code source est essentielle.

          • [^] # Re: En France

            Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+3/-7). Dernière modification le 18/09/17 à 12:47.

            Le véritable "code source" figure dans la loi et est déjà librement exécutable, consultable et distribuable.

            Euh… C'est nouveau qu'une spec ISO ou IETF soit un code source et librement exécutable?
            Je te défie de trouver un exécutable de la loi, allez même un compilo qui sait lire ce code source.

            Bref, vous avez une chose à dire certes, mais pas la peine de dire n'importe quoi : non, la loi n'est pas le code source, c'est une spec, et une spec n'est pas exécutable.

            cela reste juste une grosse calculatrice.

            Tout logiciel en informatique n'est qu'une "énorme calculatrice" bête qui aligne des 0 et des 1, et?
            Si je comprend bien, c'est la calculatrice utilisée pour sortir les nombres sur l'avis d'imposition, donc c'est le plus important justement.

            Vous avez une critique à faire à mon commentaire, soit, mais lequel est-ce finalement?

            En revanche, sa modification n'est permise qu'à un nombre limité d'individus (et heureusement).

            Non. la modification n'est permise qu'au peuple, pas à des individus. Les individus qui appuient sur le bouton de vote ne sont que des représentants de ce peuple (et heureusement). Ta phrase fait penser qu'on est en dictature (et que c'est heureux).

            • [^] # Re: En France

              Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

              OK pour le "code source", j'ai juste voulu utiliser une image pour dire que le calcul de l'impôt était "exécutable à la main". Ce qui, je le concède, n'est pas un véritable exécutable, c'est juste un algo.

              Ta phrase fait penser qu'on est en dictature (et que c'est heureux).

              Faut pas exagérer non plus: en parlant d'individus je pensais effectivement aux parlementaires qui sont les représentants du peuple, même quand on n'a pas voté pour eux, mais aussi au gouvernement qui élabore les lois de finances et qui ne sont pas les représentants du peuple. Avec "individus, j'ai voulu faire d'une pierre deux coups. Trop vite vraisemblablement.

            • [^] # Re: En France

              Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+0/-3).

              cela reste juste une grosse calculatrice.

              Tout logiciel en informatique n'est qu'une "énorme calculatrice" bête qui aligne des 0 et des 1, et?
              Si je comprend bien, c'est la calculatrice utilisée pour sortir les nombres sur l'avis d'imposition, donc c'est le plus important justement.

              Le code a déjà été libéré, et justement le nom du projet est calculette-impots-m-source-code :-)

              • [^] # Re: En France

                Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+5/-6). Dernière modification le 18/09/17 à 20:09.

                Le code a déjà été libéré

                Mais comment le dire sans être rentre-dedans, vu qu'on me reproche de l'être… LISEZ ce à quoi vous répondez. Désolé, mais perso je considère que le minimum du respect est de lire ce à quoi on répond avant de répondre. C'est de mon point de vue un gros manque de respect de ne pas lire ce à quoi on répond surtout quand ce qu'on répond est exactement le sujet du commentaire auquel on répond.

                Le lien que tu me donnes est précis : "a servi au cours de l'année 2015" (rappel pour ceux qui ont dormi pendant 2 ans : on est en 2017 et les gens ont reçu leur avis d'impôt 2016 calculé en 2017, donc il y a bien une version plus à jour, une utilisée en vrai).
                Ce n'est pas le code en cours, c'est du code d'il y a 2 ans. NON, "le code source de l'impôt sur le revenu" n'a pas été libéré. "le code source de l'impôt sur le revenu 2014" (et bientôt "le code source de l'impôt sur le revenu 2015") le sont, certes, mais il y a un "détail" dont je parle…
                Merci de lire ce à quoi tu réponds.
                On tourne en boucle.

                Passons… Et le pire c'est qu'on va me juger "inutile" de juste réagir à un manque de minimum de respect.

                • [^] # Re: En France

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+5/-4).

                  J'ai lu, je sais que ce code a été utilisé en 2015, et ça n'a m'a pas semblé être utile de préciser étant donné que c'est largement discuté dans ce fil. Par contre nul part est mentionné que le code a déjà été libéré, ce que j'ai fait. Merci de me respecter en considérant que j'ai lu et donc de lire mon commentaire en partant de ce postulat plutôt que l'inverse. L'humilité ça a du bon parfois.
                  De plus mon commentaire répondait principalement à ton ergotage sur le nom de calculatrice, ce que tu n'as visiblement pas compris, donc je te renvoie la pareille quant à lire ce qui est écrit.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.