Journal Une "App's" n'est pas un logiciel.

Posté par . Licence CC by-sa
4
7
jan.
2013

Les jours de l'an sont très instructifs. (Ma première contribution)

Par avance, désolé pour les fautes.

C'était donc le 31 décembre 2012 et là dans l'agitation générale j'entends :

P*tain qu'elle est trop bien cette tablette !!!

La je lui demande de quoi il parle et il me répond « de la dernière tablette De Microsoft, la fameuse Surface ». Je lui demande en quoi elle est si bien que ça, au vu de son prix et de l'incompatibilité des softs x86 due au choix du proc ARM. J'avoue que je ne comprenais pas, tous les tests que j'avais lus, m’indiquaient que ce n'était pas un bon investissement, surtout dû à la version RT de Windows. C'est là qu'il m'a dit, qu'il ne comprenait pas de quoi je parlais, car les "App's" ce n'est ni un programme ni un logiciel, je me suis senti assez gêné pour lui ; dire qu'il est informaticien et sortir cette affirmation, j'ai clos l'échange en lui conseillant d'aller demander à Wikipedia.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Est-ce qu'une application présente sur un store peut être considérée comme une application comme une autre ?

  • # recherche Google.

    Posté par . Évalué à 2.

    si tu recherches sur ton moteur de recherche favori, enfin celui favori des francais, en tapant : application, tu vois un lien très direct avec Android (via les suggestions). Donc, on peut supposer que ce qui tourne sur Android, ce sont des applications. A moins qu'une Apps et une application diffèrent, mais il faudra m'expliquer comment et pourquoi. Google m'aurait donc menti ? loin de moi de croire sans recul tout ce qui sort du moteur de recherche, mais on peut supposer que cette information provient surtout d'un effet de statistiques.

    • [^] # Re: recherche Google.

      Posté par . Évalué à 1.

      A moins qu'une Apps et une application diffèrent, mais il faudra m'expliquer comment et pourquoi.

      Je suis tout à fait d'accord pour moi une "App's" application d'un store, que se soit Android, Apple, Microsoft est un programme. Ce n'est pas moi qui est sortie cette affirmation mais la personne, dont je parle le jour de l'an.
      Ma question était de savoir si on pouvais considéré sur certains point comme ayant des différences entre un programme qu'on installe hors store et un programme installer par un store.

  • # Faust

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 07/01/13 à 20:03.

    Et vous qu'en pensez-vous ? Est ce qu'une application présente sur un store peut elle être considérée comme une application comme une autre.

    Non, je crois qu'une application sur un store est un petit morceau de l'âme du développeur qui l'a créé.

  • # Ouais t'as raison

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Est ce qu'une application présente sur un store peut elle être considérée comme une application comme une autre.

    Firefox, sur le store Debian, c'est pas une application comme les autres.

    Plus sérieusement, quelle différence vois-tu ? Tout ce que je vois, c'est que les "Apps" sont majoritairement pensées pour interagir directement avec l'utilisateur, au point pour certaines plateformes d'interdire toute communication non prévue avec le système, alors que les logiciels "standards" (ou plus exactement prévus pour les stations de bureau) n'ont pas de préférences entre l'utilisateur et le système pour les entrées/sorties (enfin, a fonctions équivalentes). Au-delà de ça, je ne vois pas quelles sont les différences majeures entre les deux.

    • [^] # Re: Ouais t'as raison

      Posté par . Évalué à 4.

      Plus sérieusement, quelle différence vois-tu ?

      Moi personnellement, j'en voie aucune et je suis rassuré de voir que la majorité des personnes ici pense comme moi. Une application qu'elle soit dans un store, en téléchargement sur un site web, ou sur un disque optique. C'est la même chose. Mais comment il m'a soutenue le contraire je me suis dit soit il doit vraiment changer de métier ou que j'avais peut être louper quelque chose d'important, n’étant pas un spécialiste sur la programmation embedded.
      J'avoue qu'il m'avait un doute.

      Donc je suis rassurer sur ma compréhension des programmes et logicielles.

      Beaucoup moins sur ma capacités à transmettre des informations. Je voulais tellement faire un journal succinct, que je n’ai pas réussi à m'exprimer correctement. Désolé.

  • # la réponse sérieuse

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Une application est synonyme de logiciel ou de programme, c'est-à-dire une entité qui exécute des instructions (interprété, compilé, JITé, peu importe).
    Sur un store, ça ne change absolument rien, je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de discutable là dedans. Le store est juste un fournisseur d'applications, qui elles, tournent sur ta machine. L'informaticien qui dit le contraire n'a plus qu'à changer de métier et à se mettre par exemple à la confection de fromage de chèvre.
    Par contre, le flou pour moi se situe au niveau du cloud, quelle est la frontière entre un site web et une application web ? Est-ce qu'à partir du moment où un site contient un peu d'"intelligence", on peut considérer qu'on a affaire à une application ?

    • [^] # Re: la réponse sérieuse

      Posté par . Évalué à 3.

      Est-ce qu'on a vraiment besoin d'une distinction sémantique, du coup? Pour le moindre site interactif, on a une interface web pour modifier de manière plus ou moins conviviale une base de données. Quelle est la différence entre le site de Wikipédia, qui fournit une interface en HTML/javascript pour consulter et modifier la base de données sous-jacente, et l'appli Wikipédia pour Android/iOS, qui fournit une interface dans l'API-kivabien pour consulter et modifier la base de données? Parce que finalement, un navigateur peut aussi être percu comme un interpréteur de langage de haut niveau qui télécharge automatiquement les scripts à une URL donnée et qui les exécute "en local".

    • [^] # Re: la réponse sérieuse

      Posté par . Évalué à 3.

      je dirais que dès qu'on a affaire à un site web dynamique, c'est une application, non ?

      • [^] # Re: la réponse sérieuse

        Posté par . Évalué à 1.

        oui mais non, si tu prend rue89 c'est un site web. Par contre si tu prend drupal, c'est une application.

        Dire que vous vous n'en avez rien à faire de la vie privée parce que vous n'avez rien à cacher, c'est comme dire que vous n'en avez rien à faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire. Edward Snowden

  • # Oui et non

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Sur le Chrome web store, certaines "applications" ne sont en fait qu'un lien vers un site web, qui lui est une vraie application. Donc oui et non au final. Et puis de toute façon "Apps", c'est un mot marketing inventé pour les personnes ayant un Q.I. tellement faible, qu'elles ne peuvent pas prononcer plus de deux syllabes.

    N.B. : Je sais, je trolle et j'ai honte parce qu'on est pas vendredi, mais vu qu'on parle d'Apple, Microsoft et Google, forcement…

  • # Moi je suis d'accord.

    Posté par . Évalué à -5.

    Une App, c'est comme une fenêtre: ce n'est pas un logiciel.

    Le logiciel, c'est ce qui fait marcher l'App ou la fenêtre.

    • [^] # Re: Moi je suis d'accord.

      Posté par . Évalué à 10.

      Mais ils ne faut pas qu'ils marchent trop vite sinon ils s'échappent, et l'utilisateur ne peut pas les rattraper !

  • # Arrête

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai entendu une autre réflexion débile:
    «mes filles ont un android, c'est trop bien, on peut chanter en karaoké dedans et quand on prend une photo, ca reconnais la personne…»

    Voilà, vive les tablettes, spécialement conçu pour les abrutis

    • [^] # Re: Arrête

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'ai pas bien compris. Qui sont les abrutis ? Ceux qui utilisent leur tablette pour faire du karaoké ou faire de la reconnaissance faciale ou bien ceux qui vantent cette utilisation ?

      • [^] # Re: Arrête

        Posté par . Évalué à 8.

        Celui qui meprise les 2 premiers.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Arrête

          Posté par . Évalué à 6.

          Je pense que les "abrutis" en question, ce sont ceux qui ne font pas le distinguo entre le hard, l'OS, et les programmes : tous les beaux discours et les présentations à la Apple ont réussi à faire croire à tout le monde que l’objet qu'ils ont entre les mains est monobloc. Point d'OS, d'interface graphique, de programme, on a un ibidule, un machindroid, et ça suffit à le définir. Or nous qui sommes plongés dans le monde technique savons comment fonctionne ce genre de chose, et que le hardware, le système de fichier, l'OS, les programmes ne sont que des briques et que chacune peut être bidouillée.
          Par exemple il est très révélateur de se souvenir que le premier iPhone était "monotâche" : c'est débile, iOS n'est pas MS-DOS ! bien sûr que l'OS était multitâche, c'est juste l'interface graphique et le mode de fonctionnement choisit par le constructeur qui ont popularisée cette expression.

          Pour revenir au sujet évidemment "Apps" n'est qu'un terme marketing, parce qu'il fallait marquer une rupture avec le monde des ordis classiques et ne surtout pas "installer un programme" sur son téléphone. Mais techniquement c'est la même chose, et les "AppsStore" existent depuis belle lurette, ce sont les dépots Debian, Redhat, etc.

          On refourgue les même concepts en changeant le nom, et Mme Michu croit que le progrès est en marche.( Qui a dit "Cloud" ? )

          • [^] # Re: Arrête

            Posté par . Évalué à 5.

            Je pense que les "abrutis" en question, ce sont ceux qui ne font pas le distinguo entre le hard, l'OS, et les programmes : tous les beaux discours et les présentations à la Apple ont réussi à faire croire à tout le monde que l’objet qu'ils ont entre les mains est monobloc. Point d'OS, d'interface graphique, de programme, on a un ibidule, un machindroid, et ça suffit à le définir. Or nous qui sommes plongés dans le monde technique savons comment fonctionne ce genre de chose, et que le hardware, le système de fichier, l'OS, les programmes ne sont que des briques et que chacune peut être bidouillée.

            Tu fais le distingo entre le firmware de ta machine a laver et le hardware? Et pour ta tele? Et l'interphone en bas de chez toi?
            Non? Ben pourquoi tu le ferais sur un telephone?
            Tu rates justement une des raison principales du succes phenomenale d'apple ces 5 derniers annees: plutot que de considerer ces machins comme des fins en soi, definis par des listes de specs longues comme un jour sans pain,ils le definissent comme ce que tu peux faire avec. C'est juste l'iphone. Il est annonce, sans dire quel cpu est dedans ou combien de ram il a dedans. Tout le monde s'en branle, et ceux qui veulent savoir sauront ou trouver l'info.
            Tu trouves ca debile, je trouve ca liberateur pour 99% de la population: enfin un truc qui leur parle.

            Tout ca pour dire: c'est quoi le rapoort avec la choucroute: l'assertion initiale traitait 2 personnes d'abruties parce qu'elles considerent normal de s'amuser avec un device ludique, je vois pas ce que ca a d'abruti.

            c'est débile, iOS n'est pas MS-DOS ! bien sûr que l'OS était multitâche, c'est juste l'interface graphique et le mode de fonctionnement choisit par le constructeur qui ont popularisée cette expression.

            Que l'os puisse techniquement faire tourner launchd et mds en meme temps que Mail.app est impertinent. J'ai meme envie de troller en disant que par ta logique strictement et purement technique, l'iphone n'a pas ete multi tache avec le 4s et son dual core. Avant ca, c'etait un seule tache a la fois.
            On s'en fout, ce qui compte c'est ce que l'utilisateur pouvait faire, et il ne pouvait pas faire tourner skype en meme temps que angry birds. Donc le device n'etait pas multi tache.
            Cf le point au dessus.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Arrête

              Posté par . Évalué à 2.

              On dit la même chose, je faisais une auto-critique en expliquant le phénomène : on maîtrise un domaine - l'informatique - et donc on "voit" la technique, et on comprend comment ça marche. Toute réflexion par les 99% sur la chose nous font rigoler, parce qu'on repère tout de suite les erreurs de compréhension et de langage. C'est la même chose pour le garagiste, ou le réparateur de la machine à laver, quand on lui dit "ça fait klong-klong"… On est tous "l'abruti" d'un autre.

              (c"est bien pour ça que j'avais mis "abruti" entre guillemets, je ne méprise pas la vulgarisation de ces outils au profit du plus grand nombre. )

          • [^] # Re: Arrête

            Posté par . Évalué à 1.

            tous les beaux discours et les présentations à la Apple ont réussi à faire croire à tout le monde que l’objet qu'ils ont entre les mains est monobloc.

            Pas besoin de "présentation à la Apple" pour l'utilisateur normal, c'est du quasi-monobloc: personne ne changera son OS, mais par contre ils peuvent ajouter des applications.

    • [^] # Re: Arrête

      Posté par . Évalué à 10.

      Finalement ma fille de 2 ans est aussi mure que ces "plus grands":
      C'est super l'ordinateur, Papy et Mamie habitent dedans (vidéoconf)

      • [^] # Re: Arrête

        Posté par . Évalué à 2.

        HABITER, verbe
        A. − [Le suj. désigne un animé] Occuper habituellement un lieu.

        Bin wi :/

    • [^] # Re: Arrête

      Posté par (page perso) . Évalué à -7.

      Voilà, vive les tablettes, spécialement conçu pour les abrutis

      L'abruti te dit d'aller au diable.
      Tu fais le concours de celui qui se croit le plus supérieur aux autres?

      Android est bien car il ne demande pas à ouvrir un manuel d'utilisation pour faire un truc facile. Tu aimes peut-être en chier la où ça peut être facile, pas les autres.
      L'abruti, ça ne serait pas plutôt celui qui veut que l'accès à la technologie soit volontairement difficile? Jaloux de perdre ton "aura" toi uqi a passé du temps à apprendre des trucs inutiles? J'avoue ne pas trop suivre, à part cet élitisme et l'horreur de voir des enfants de 3 ans manier mieux que toi (le vieux) un outil.

  • # errare humanum est

    Posté par . Évalué à -1.

    Tout est dans le titre !
    Les plus audacieux pourraient rajouter : "La connerie aussi"
    Franchement lire ça dés le matin … La journée risque d'être spéciale.

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Toujours ce problème de vocabulaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Depuis l'arrivée de l'iPhone, une ambiguïté sur le mot application est apparue, pourtant le mot application est synonyme de logiciel dans ce contexte et dans les deux sens.

    Mais il y en a d'autres dans ce type là. Par exemple le mot ordinateur est valable pour décrire un téléphone, une tablette ou de nombreux appareils qui effectuent des calculs. Pourtant tu entendras souvent le fait qu'une tablette ou un téléphone n'est pas un ordinateur. Mieux encore, la télévision s'amuse à dire "vous pouvez consulter machin sur votre smartphone ou tablette", le mot téléphone aurait été valide ici et même l'ordinateur en général. Sans compter que les appareils de Blackberry ou l'iPhone ne sont pas des téléphones, ça s'entend souvent (à l'installation de Java sous Windows c'est même dans leur argumentaire publicitaire).

    Bref, si on devait se préoccuper de tous ces problèmes de précisions de vocabulaires, nous nous en sortirons plus…

    • [^] # Re: Toujours ce problème de vocabulaire

      Posté par . Évalué à 5.

      Bref, si on devait se préoccuper de tous ces problèmes de précisions de vocabulaires, nous nous en sortirons plus…

      oui mais non. Ce qui se conçoit bien, toussa.

      Le manque de vocabulaire, tout comme la fausse distinction (une "App" ce n'est ni un programme ni un logiciel) à l'origine du journal montrent la pauvreté et le manque de maîtrise des concepts sous-jacents.

      Pas étonnant que les marchands de soupe d'« app's » en profitent.

      • [^] # Re: Toujours ce problème de vocabulaire

        Posté par . Évalué à 2.

        Pas sûr que ce soit les marchands qui en profitent, c'est plutôt eux qui en sont à l'origine : la nouveauté est vendeuse, et renommer "ordinateur" en "smartphone" et "logiciel" en "application" permet de faire du neuf avec du vieux.
        Vous achèteriez un logiciel à 0.99 euros pour votre PC, vous ?

  • # Du bon namespace

    Posté par . Évalué à 10.

    Tout dépend de l'espace de nom que tu considères. Pour l'informaticien, tant que c'est du code qui tourne, c'est du pareil au même. En revanche pour le marketeux, alors là rien à voir: un logiciel c'est has been, ringard, lourd, j'oserais dire antique. Alors qu'une App c'est moderne, c'est hype et ca fait saliver le consommateur lambda qui sera prêt à dilapider ses deniers durement gagnés pour la dernière App de pets le faisant briller en société.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.