Journal Vers un retour de Gopher ?

Posté par (page perso) .
Tags :
23
28
fév.
2016

Il y a cinq ans, j’avais écrit un article dans un magazine Linux « Gopher - À la recherche du protocole perdu ». Depuis, je me suis tenu au courant de ce qu’il se faisait dans la petite communauté des passionnés de gopher; sans plus. Mais une nouvelle fracassante vient d’exploser dans ce petit club feutré : l’annonce de la remise en service d’un service gopher arrêté en 2001 sur le site metafilter.com (une sorte de BBS à la sauce web).

L’url est gopher://gopher.metafilter.com . Je l’ai testé pour voir ce qu’il valait. Il fonctionne parfaitement sous Firefox avec le module OverbiteFF ou même en natif avec Dooble (mais sans les fonctionnalité d’Overbite). Et, bien évidemment, avec l'antique navigateur web Lynx. Mais il fonctionne d’entrée aussi avec le navigateur gopher historique (sous Curses) qui active par défaut le protocole gopher+. (Le protocole gopher+ a été défini par la même équipe qui avait conçu gopher en vue de son remplacement.) Ce navigateur fonctionne aussi sous la première version de gopher en ajoutant l’option « -p/ ». Ce qui veut dire que le serveur de metafilter.com est en double mode gopher/gopher+. Il n’y en a pas trente six sur le marché capable de le faire, à part PyGopherd. Ce que j’ai pu vérifier en provoquant un message d’erreur. En quoi gopher peut-il nous intéresser de nos jours : est-ce seulement pour la nostalgie ?

Dans le monde du web, nous vivons une révolution technologique avec les écrans tactiles qui ont rendu obsolète la conception des pages web basées sur des liens cliquables seulement à la souris. Comme ils sont orientables, les pages doivent pouvoir désormais s’afficher tant en mode portrait qu’en mode paysage ; et ce, avec une forte amplitude de diagonale. Au point qu’il devient quasiment impossible de concevoir une page web sans le recours à un framework. Et, même avec, le résultat n’est pas toujours satisfaisant. On ne s’étonne donc pas de voir des sites web proposer une seconde version mobile bien que le principe intrinsèque du HTML (et consorts) vise à l’universalité. La difficulté que je rencontre dans la conception d’une page HTML ne se situe pas tant dans son centre mais surtout dans tout ce qui est en marge. Et tout particulièrement la barre de navigation.

Gopher est un pur protocole de navigation web. En tant que tel il ne peut pas fournir des pages de document, contrairement au couple HTTP/HTML. Mais, depuis son début, il a été mis en place une solution de contournement à base d’ascii-art. Et c’est ce que l’on voit sur tous les sites gopher en service aujourd’hui. Dû au fait qu’il n’a jamais été créé de navigateur gopher+ en mode pixel (à ma connaissance) on n’a pas idée des bénéfices qu’apporterait la seconde version du protocole gopher. Mais on peut y songer !

Ce que j’imagine, en premier lieu, est de sortir la barre de navigation des pages HTML et la mettre dans une barre d’outil du navigateur même. En effet, avec le protocole gopher (des deux versions) on a par avance la structure du site : on pourrait y créer à la volée les liens habituellement mis dans la barre de navigation de la page HTML ; la complexité de création des pages web en serait considérablement diminuée. On pourrait donc envisager, pour des pages en « lecture seule », l’abandon du JavaScript. Comme les icônes pourraient être remplacées par celles du navigateur, il n’y aurait plus besoin de télécharger des fichiers d’image ou des polices spéciales. Le volume de code CSS en serait considérablement diminué, voire carrément supprimé.

En second lieu, il y a des fonctionnalités prévues dans gopher+ qui n’ont jamais été explorées par les navigateurs web : les votes (les like des réseaux sociaux) ou les formats alternatifs des ressources (par ex. la version PDF d’une page).

Certes, tel quel, ça m’étonnerait qu’il n’y ait pas quelques points à revoir avec gopher+ pour le mettre au goût du jour. Ne serait-ce que le support par défaut de UTF-8 tout comme l’a fait récemment HTML dans sa version 5. En attendant, j’envisage de plus en plus fortement de mettre un gopher dans mon moteur fBlog !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.