Journal Slackware est désormais passée à la modernité

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
24
29
mai
2011

Aujourd'hui, en regardant le ChangeLog de Slackware, j'ai remarqué quelque chose de bien surprenant, inhabituel et carrément pas Slackwarien dans un de ses entrées. Après que le passage à GCC 3 de Slackware pour la version 9.0 ait enterré sa compatibilité avec les 386, voilà-t-y pas que Pat a encore frappé et cassé la compatibilité au niveau du processeur: le noyau par défaut de la version 32 bits sera désormais compilé pour le Pentium III ! Slackware-current est ainsi subitement passée du côté de la modernité, mais rassurons-nous: pour ceux qui ont encore des ordinosaures pré-PIII, ils pourront toujours démarrer le noyau huge.s, et seront encore tranquilles pendant une bonne dizaine d'années.

Source: http://www.slackware.com/changelog/current.php?cpu=i386

  • # He ben

    Posté par . Évalué à 7.

    Moi qui croyais que Debian avait les choix les plus conservateurs parmi les distrib Linux, je vois que je me trompais lourdement...

    • [^] # Re: He ben

      Posté par . Évalué à 7.

      Pour Slackware, ça dépend. Au niveau des pilotes, depuis le passage définitif au noyau 2.6, le noyau et X.org sont assez à jour au moment de la sortie d'une nouvelle version. Pas comme Debian qui a sorti la Squeeze basée sur le noyau 2.6.32 moins de 3 mois avant Slackware 13.37, basée sur le noyau 2.6.37. Par contre au niveau des applications, c'est très différent. On trouve encore dans la version 32 bits des bibliothèques C++ aussi anciennes que libstdc++.so.3, et d'une façon générale il y a souvent des décisions qui sont prises parce que sinon «ça casse le logiciel propriétaire XYZ». Et sinon, dans Slackware, il n'y a toujours pas PAM et PulseAudio, mais à mon avis on pourra attendre encore longtemps avant de les voir et tant mieux.

  • # Pourquoi le PIII ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le passage du 386 vers 686 aurait été logique, mais pourquoi le PIII, alors que c'est juste un PII un peu évolué ?

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

    • [^] # Re: Pourquoi le PIII ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ils ont peut-être monter progressivement jusqu'à ce que quelqu'un râle. Du coup, ils ont pu fixer une limite en fonction de ce que les gens utilisent vraiment.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Pourquoi le PIII ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui mais bon la différence entre PII et PIII c'est la présence d'instructions SSE. Enfin peut-être que c'est optimisé pour PIII sans forcément exclure les précédents ?

        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

        • [^] # Re: Pourquoi le PIII ?

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est CONFIG_MPIII=y dans la configuration du noyau. Donc a priori c'est avec rupture de compatibilité.

      • [^] # Re: Pourquoi le PIII ?

        Posté par . Évalué à 3.

        D'après le ChangeLog, le changement a été fait en une seule fois, lors du passage du noyau 2.6.37 au noyau 2.6.38.

    • [^] # Re: Pourquoi le PIII ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Le passage du 386 vers 686 aurait été logique, mais pourquoi le PIII, alors que c'est juste un PII un peu évolué ?

      Il y a des processeurs assez récents qui sont des 586 (comme l'AMD Geode LX)

      les pixels au peuple !

    • [^] # Re: Pourquoi le PIII ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Depuis la version 12.0 (2007), et jusqu'à maintenant, Slackware avait déjà le noyau par défaut (hugesmp.s) compilé pour 686 et le noyau huge.s compilé pour 486. À ma connaissance, il n'y a jamais eu de noyau 2.4 SMP dans Slackware. D'ailleurs, le fait que hugesmp.s soit pour 686 est clairement annoncé dans l'écran d'accueil ISOLINUX:

      If you need to pass extra parameters to the kernel, enter them at the prompt
      below after the name of the kernel to boot (huge.s etc).  NOTE: If your machine
      is not at least a Pentium-Pro, you *must* boot and install with the huge.s
      kernel, not the hugesmp.s kernel!  For older machines, use "huge.s" at the
      boot prompt.
      
  • # Impacte ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour,

    Je ne suis pas hyper calé en compilation de noyau. Déjà fait mais de là à connaître les optimisations par architectures, non.
    Donc je me posais la question : quel est l'impacte du choix d'un processeur cible (dans la même famille j'entends) ?
    Je vois le set d'instructions utilisables ? les fréquences des bus ? la taille des caches peut être ?
    Je suppose qu'il y a une compatibilité descendante dans les modèles de processeurs d'une même famille.

    Merci de vos lumières.

    • [^] # Re: Impacte ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Dans le fichier arch/x86/Makefile_32.cpu, dont je cite le début:

      # CPU tuning section - shared with UML.
      # Must change only cflags-y (or [yn]), not CFLAGS! That makes a difference for UML.
      
      #-mtune exists since gcc 3.4
      HAS_MTUNE       := $(call cc-option-yn, -mtune=i386)
      ifeq ($(HAS_MTUNE),y)
      tune            = $(call cc-option,-mtune=$(1),$(2))
      else
      tune            = $(call cc-option,-mcpu=$(1),$(2))
      endif
      
      align := $(cc-option-align)
      cflags-$(CONFIG_M386)           += -march=i386
      cflags-$(CONFIG_M486)           += -march=i486
      

      le processeur choisi dans CONFIG_MXYZ détermine le drapeau -march passé à gcc.
      Le manuel de gcc détaille le comportement de -march et -mtune: -mtune fait uniquement des optimisations compatibles avec le -march choisi, mais -march fait toutes les optimisations pour ce type de processeur et peut générer des codes opérations spécifiques. Par exemple, Slackware compile les logiciels en mode utilisateur (sauf peut-être Firefox, mais on sait bien que le vrai navigateur favori de Slackware est SeaMonkey) avec les options
      -O2 -march=i486 -mtune=i686
      

      ce qui génère des programmes optimisés pour 686 en n'utilisant que des codes opérations compatibles avec le 486.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.