freem a écrit 3473 commentaires

  • [^] # Re: Musiques

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de « La bataille pour Wesnoth » 1.14. Évalué à 3 (+1/-0).

    C'est vrai que l'on parle trop peu de l'atmosphère sonore des jeux libres. Wesnoth est l'un des rares jeux, de manière générale (et pas juste jeux libres), pour lesquels je joue avec la musique du jeu.
    Va falloir que je jette une oreille sur ça, du coup, même si j'espère que le thème principal est encore la quand même, vu que pour moi il est un peu emblématique, et quand j'entend les 1ères notes je sais ce que je fais sans avoir besoin de regarder l'écran :D

  • # zenitram

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 5 (+3/-0).

    Ouai, bon, je sais, c'est pas un lieu pour envoyer un message "privé", mais, de manière générale, je me demande si tu as une présence virtuelle "instantanée" en dehors des heures de bureaux heure française? J'aimerai bien discuter avec toi, meme s'il est évident à mes yeux que je n'ai pas grand chose a t'apprendre.

    J'ai cru comprendre, au fur et a mesure des échanges (depuis quelques années, certes, mais me faut du temps) que tu vis de toi-même en produisant du logiciel libre, et je serais curieux d'avoir une discussion a ce sujet, si tu le permets.
    Ce ne sont pas les moyens qui manque, mais il faut en décider d'un, si tu acceptes.

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 5 (+3/-0).

    note : je comprend tout à fait les gens faisant du logiciel libre mais pas de l'oeuvre libre pour des raisons sentimentales ou économiques

    Ah, bah, c'est donc ça la raison pour laquelle j'ai tendance a te rejoindre.

    Sauf que, moi, en pratique, je suis un hypocrite.
    Enfin, je file des patchs de temps a autres, mais je ne les suit pas nécessairement, ce sont juste des patchs, qui m'ont pris quelques (dizaines d') heures, mais qui peut potentiellement coûter bien plus a intégrer avec la vision future. J'essaie bien de suivre les règles de codage, mais elles sont rarement explicites, et j'ai tendance a tapper dans l'archi, ce qui est controversé (à raison)

    j'essaye, je suis retombé dans le piège LinuxFr

    Hum. Je suis persuadé que tu sais que ton opinion intéresse des gens ici. Et puis, si t'es un peu malin, tu sais que la plupart des gens qui réagissent sont les raleurs, non?

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 3 (+1/-0).

    Il y avait bien entendu des questions d’ego

    Je colles toujours des //TODO whatever dans les coins de code qui ne devraient en théorie jamais arriver, mais que je sais que je devrais gérer… je rêve du jour ou je pourrais lire ou écrire un "soft de maître", sans aucun TODO a me repprocher… (en sachant que mes TODO ne représentent pas la totalité des bugs présents, hein)

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 3 (+1/-0).

    Je me permets de pertinenter pour le fait que tu apportes des explications rationnelles au problème. On a trop tendance a oublier qu'on ne sait pas grand chose, y compris dans notre petite communauté d'amoureux (je pense) de la technique.
    Je te remercie donc humblement de ce rappel en puissance (je savais déjà que je suis loin de maîtriser mon domaine d'expertise, mais, ironiquement, j'avais oublié à quel point mon ignorance en dehors était vaste)

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 3 (+2/-1).

    le spectateur n'a pas envie qu'on lui change son œuvre à chaque visionnage

    Hum, quid du théâtre?

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 1 (+1/-2).

    , on imagine en général que les gens meurent vieux, après avoir profité des retombées commerciales d'œuvres à succès pendant des dizaines d'années.

    Oh, foutage de gueule ici… ou… allez, non, c'est moi qui exagère, mais, pour m'en convaincre, il te faudra citer plus d'auteurs morts riches, que moi d'auteurs morts dans la misère.

    Normalement, vue ma faible culture artistique, je devrais perdre très vite.

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 1 (+3/-4).

    Mais le but du logiciel est d'être un outil.

    Et l'art n'est pas un outil, peut-être?

    Moi, en tant que dev, je suis capable de reconnaître les divers styles des contributeurs à un logiciel en lisant le source.
    Parfois même, ne utilisant le soft!

    Ceci dit, je suis un codeur, système, qui plus est (donc peu versé dans l'apparence).

    Je te fiches mon billet que si tu colles ma belle soeur, qui a des études de beaux-arts dans les pattes (ouai, parce qu'en plus, moi, je sui auto-didacte, ça aide pas) ben elle peut reconnaître les artistes d'une photo à l'oeil, pour peut qu'ils soient connus.

    Pour moi, l'art, c'est juste la sublimation d'un outil. Si tu sublimes un logiciel, il deviendra oeuvre d'art. De la même façon qu'une photo de famille n'est pas nécessairement une oeuvre d'art.

    Du coup, c'est quoi, l'art?

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 1 (+1/-2).

    Ces œuvres ont été dans tous les cas été probablement modifiées des milliers de fois par les nombreux conteurs puisque les plus vieux écrits datent d'après la création originelle.
    Mais il n'y a même pas besoin d'aller aussi loin pour en voir des exemples, comme on l'a montré plus haut avec des œuvres contemporaines retouchées.

    Hé, j'ai envie de faire une citation chinoise ici: "qui se couche avec le cul qui gratte, se lève avec le doigt qui pue".

    Fort à propos, je pense, je m'en vais donc trolliférer sous d'autres threads :)

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 5 (+4/-1).

    Une perche qui traine dans une image, ou une faute dans un texte, n'est pas un bug au sens logiciel du terme.

    En effet, ni une perche qui traîne, ni une faute, ne sont des cafards…

    Bon dieu, un bug, au "sens logiciel" du terme, c'est ce qu'on appelle en français: une anomalie, un défaut. Tu l'accuses de troller, mais tu te défends avec une mauvaise foi assez impressionnante.

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 4 (+3/-1).

    De mon point de vue, l'œuvre devrait tomber immédiatement dans le domaine public à la mort de quelqu'un, mais la loi ne va généralement pas dans ce sens.

    c'est difficile a dire, ça.

    Moi, je suis d'accord, je compte nier l'héritage de mes parents, je considère que le plus précieux, ils me l'ont donné de leur vivant. Je vais donc refuser leur héritage matériel, quitte a y perdre des photos et, surtout, un poster anniversaire des 200 ans de la DDHC.
    Mais, mes idéaux sont plus précieux à mes yeux (pour l'instant) que le souvenir d'un "trésor" (soyons sérieux, ce n'est pas de l'or, ce n'est un trésor que par le symbole que ce poster incarne).

    Si tes parents, demains, meurent, refuseras-tu leur héritage matériel? Ou, demanderais-tu à tes filles et fils de le faire?
    J'en doute.

    Je suis sûr d'en choque plus d'un ici, mais dire que toute création d'une personne doit à sa mort revenir au domaine public, signifie la suppression de la notion d'héritage.
    Faire le distinguo entre l'art et le matériel est déséquilibré. Passer du temps a créer une toile, ou passer du temps a créer une voiture, ou les plans d'une invention, c'est du pareil au même pour moi.

    Les notions de brevets et de proprieté intellectuelle ont justement été créés pour éviter l'oubli.
    Il est important de se rappeler que ces choses ont été créées afin de rémunérer ceux qui contribuent au futur, pas leurs descendances qui ne servent potentiellement à rien (genre, moi, j'ai été moins utile à la société que mon père, je ne mérite donc pas ce que j'hériterais quand il partiras, j'en ais d'ailleurs assez honte pour être résolu à ne pas accepter le bénéfice matériel qui en résultera… on en reparleras… ou pas en vrai…. quand je devrais accuser le choc…).
    En fait, non, la notion de P.I. n'as pas été faite pour les rémunérer.
    Elle a été faite pour rassurer les créateurs sur le fait qu'ils ne créeront pas pour être exploités par les marchands de tapis.
    On voit, de nos jours, que ces lois ont été détournées en faveur non pas des créateurs, mais de leurs ayants droits. Ce qui à la base impliquait juste les héritiers (la notion de privilège est directement liée à la notion d'héritage hein) mais vu que de no jours un humain peut céder ses droits à une entité morale, ben, on a des droits qui sont liés à des sociétés, qui évidemment ne meurent jamais.
    Ca ne protègent donc plus les créateurs, mais ceux qui rachètent leurs idées novatrives. Les génies meurent de faim, et la finance en tire le bénéfice.

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 3 (+2/-1).

    Les parodies sont déjà autorisés quelque soit la licence.

    Raté.

    On peut très bien imaginer un pays fictif ou celle-ci seraient interdites. Et en pratique, il suffirait d'un rien pour que ce soit le cas en france, compte tenu du fait que la descendance hérite du privilège d'interdire les dérivés de l'oeuvre originelle.

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 1 (+2/-3).

    Je ne répond pas forcément au bon niveau de l'arbre, mais…

    Comme je l'ai écrit ci-dessus, je pense que l'art et le logiciel sont deux choses différentes. L'art vise souvent à créer quelque chose de personnel (un livre, un tableau) dans lequel on met sa notion de perfection, pas un outil qui va être utilisé par d'autres. Je peux comprendre qu'on souhaite mettre une clause "non modifiable" dans ce cas.

    Je vois les logiciels comme un truc très personnel aussi.

    Tu considère les outils comme conçus pour les autres. Je pense que c'est faux.
    Un outils est d'abord conçu par une entité, pour celle-ci. Si cette entité, qu'elle soit homme ou société, en partage les plans, la façon de produire, d'autres pourront s'en servir pour leurs besoins et éventuellement partager les plans qui en résultent.

    Dans l'art…. bah, c'est la même chose. Un art, c'est avant tout une technique maîtrisée pour pouvoir transmettre des sensations pour moi. Je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec l'idée de partage d'information?

  • [^] # Re: La FSF défend le logiciel libre, pas le libre

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 2 (+3/-3).

    C'est quoi la diffence, entre anti-économiste et anti-militariste?

  • [^] # Re: Pas nouveau

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 3 (+2/-1).

    Le point inmportant est, "sans sections invariantes". Pourquoi la FSF aurait-elle intégré ça si ce n'est pour s'en servir? Pourquoi Debian aurait-elle mis la doc de GCC en non-free?
    Et justement, je suis prêt à parier ma tournée (de bière à minima décente, dans les environs de rouen) que la doc de GCC en contiens au moins une.
    Ouai, j'ai confiance. En Debian. Pas en la FSF.

    Désolé, mais je considère personnellement que Debian a l'approche la plus pragmatique et la plus "pure". Et ça rejoins mon commentaire initial: a chacun sa version, on se regroupe par affinités, pas par pensées uniques.
    Je considère souvent zenitram comme pertinent, je suis pourtant rarement en accord ses opinions (tu sais, zeni, tu es bien pratique :p).

    Je pense que Trisquel intègre la doc de gcc, dans son dépôt main.

    Alors, trisquel prouve que la FSF à une définition du libre qui n'est pas universelle ni même un consensus, et de facto, je m'opposerais à ce que la vision de la FSF soit l'image du libre, car mon idéal est plus proche de celui de Ian (on ne cite pas assez souvent le nom de cette personnalité qui je pense a révolutionné le libre mais était trop silencieux).

  • [^] # Re: Pas nouveau

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 4 (+4/-2).

    Donc, tout ce qui est libre doit être gratuit?

    Donc en fait tout le monde (meme l'ISO) fait en sorte que ces languages soient librement implementable de facon gratuite et legale a 100%.

    Comme tu dis. Le fait de faire des drafts est peut-être juste un contournement du problème d'avoir un standard gratuit.
    Pas libre, gratuit.
    La gratuité permets aux gens de construire des extensions qui, si elles elles sont efficaces et dans les bonnes licences, peuvent être intégrées aux standards internationaux (rien que ça… c'est vrai que ça manque d'ambition). C'est pas libre, parce que pour moi, un standard c'est l'opposé du libre: on définit une interface qui ne doit pas être modifiable, sinon on pète l'interrop, ce qui est pour moi plus grave qu'enfreindre les 4 libertés.

    Pour moi, et c'est mon opinion très personnelle, l'inter-opérabilité est la chose la plus importante.
    Le logiciel libre est un moyen d'y accéder, mais ce n'est pas le seul.
    Sincèrement, les faits sont la, quand je suis passé de firefox 3.x à opera 9 (je crois) la raison était que opera respectait plus les standards, malgré le fait que le soft ne soit pas libre.
    Hors, pour moi, avoir des logiciels interopérable rend plus libre qu'avoir accès au source, parce qu'un source en spagetti, bah, t'a beau y avoir accès, légalement et moralement, tu peux rien en faire. C'est la toute la blague du libre.

  • [^] # Re: Pas nouveau

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 6 (+4/-0).

    et sa documentation en sois aussi.

    Bah non, elle utilise une licence qui n'est pas reconnue comme libre, du fait qu'elle permette de figer tout ou partie de la doc, ce qui est contraire au droit de modifier nécessaire pour se prétendre libre.

    Quant à la doc de C++, c'est un autre sujet, le comité ISO n'a pas la prétention de défendre le libre.
    Ceci étant dit, je n'arrive pas à retrouver rapidement sous quelle licence est le langage C++.
    Je ne me souviens plus non plus de quelle fut la conclusion lors du jugement Oracle vs Google pour l'API Java, si une API est brevetable ou non…

    Open-Source en C/C++ et ne pas payer de licence

    Ce n'est pas parce que c'est libre qu'il n'y a pas besoin d'acheter une licence, en théorie.

    D'un avis personnel c'est scandaleux pour ne pas dire un non-sens.

    Pas du mien, parce que le fait que le C++ soit un standard probablement déposé fait que l'on sait qu'un code conforme fonctionnera avec tout compilateur conforme, et il y a peu de langages avec autant d'implémentations différentes que C ou dans une moindre mesure C++.
    En fait, je pense pouvoir citer facilement 5 fournisseurs (dont un mort) de compilos C++. Pour les autres langages, à l'exception du bourne shell, je suis incapable de monter au-delà de 2 (Java, pour le coup, mais je pense qu'il doit y en avoir plus que ça).

  • [^] # Re: Raaaah! Trop tard, je replonge!

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de « La bataille pour Wesnoth » 1.14. Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 14/05/18 à 09:36.

    httt c'est Heir To The Throne j'imagine, la campagne de base? Celle ou l'on joue Conrad pour reprendre le trône?
    J'ai pas souvenir d'un scénar ou l'on perde tant d'unités que ça, mais faut dire qu'une campagne de plus de 15 scénars, ça deviens tellement long que les vétérans, à part les fidèles (sans entretien) on s'en tape un peu…

  • [^] # Re: Les UUID, l'idéal... pour rendre illisible un fstab.

    Posté par . En réponse au journal Monter une partition - Merci Gnome !. Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 14/05/18 à 09:20.

    qui aujourd'hui partitionne son disque en plusieurs morceaux alors qu'il y a LVM ?

    Moi, parce qu'au moins une partition GPT sera reconnue avec n'importe quel OS, alors que LVM je n'en suis pas sûr ([edit]ah, bah apparemment LVM marche sur plusieurs, bon à savoir).

    En fait, je reconnais ne pas connaître les avantages de LVM.

    Et puis j'ajoute ça dans le fstab et c'est marre

    C'est ce que je fais aussi, pour le coup. Je précisais juste (pour l'avoir découvert récemment, hein) que GPT inclue un système d'étiquetage à priori (/dev/disk/by-partlabel/*).

  • # Pas nouveau

    Posté par . En réponse au journal La FSF n-a-t-elle rien compris au libre ?. Évalué à 10 (+13/-0).

    Juste pour info, la doc de GCC est accessible dans Debian uniquement si les dépôts non-free sont activés. Et ce qui est amusant, c'est que la FSF reproche justement à Debian d'avoir cette section :) (me demande du coup, trisquel intègre-t-elle cette fameuse doc?).

  • # efibootmgr

    Posté par . En réponse au message Ubuntu 17.10 en dualboot : partition mac non accessible au demarrage. Évalué à 3 (+1/-0).

    Ma question : auriez vous une idées des commandes/manip qui pourrait m'éclairer sur ce qu'il se passe et donc sur ce que je dois y faire ?

    La commande pour gérer les options de démarrage d'UEFI, c'est efibootmgr. Sa manpage est l'une des rares avec des exemples, du coup, je te conseilles sa lecture.

    Sinon, je regarderais aussi avant tout si tu n'as pas écrasé la partition par erreur, et si tu as vraiment une partition EFI, juste pour vérifier.

  • [^] # Re: Raaaah! Trop tard, je replonge!

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de « La bataille pour Wesnoth » 1.14. Évalué à 2 (+0/-0).

    Autre solution: il faudrait que les unités ne soient pas soignées quand elles évoluent, de sorte qu'une contre attaque soit possible.

    Dans le cas que tu décris, si n'y avais pas ce auto-heal (qui tranche pas mal avec le "dans un vrai combat tout ne se passe pas comme prévu": dans un vrai combat, tuer un ennemi ne vous soigne pas ni ne vous rend plus fort) ou si la différence entre 2 niveaux était moins drastique.
    Le fait qu'un niveau 2 puisse détruire assez aisément 2 niveaux 1 du même type n'aide pas non plus.

    Après, il arrive de faire des parties longues en multi. Il reste toujours des world conquest, par exemple, qui ne sont pas des parties courtes, ou des RPG.
    Mais clairement, les grandes cartes officielles ne me semblent pas super jouées.

    À vue de nez, je dirais même que la carte officielle la plus jouée quand j'étais régulièrement dans le lobby, c'était "la croix de l'isard", mais je n'ai pas de chiffres officiels, et mes impressions remontent maintenant à plusieurs années.
    Les autres sont jouées aussi, mais plutôt dans le ladder, donc très majoritairement des 1 vs 1, quand on est sûr que l'adversaire ne va quitter en milieu de partie (ce sont des parties avec classement après tout).

  • [^] # Re: Raaaah! Trop tard, je replonge!

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de « La bataille pour Wesnoth » 1.14. Évalué à 4 (+2/-0).

    mais rarement une partie complète.

    La plupart des parties de wesnoth sont des one-shots sur des cartes petites ou moyennes, et perdre une seule unité qui aurait du évoluer sans un enchaînement super improbable peut retourner une partie.
    Pour ce qui est des campagnes, c'est sûr, il suffit de ne pas risque le chef, il reste lvl 0 ou 1 toute la campagne et on gagne sans trop de soucis.
    Enfin, ça ne fonctionne que dans les campagne solo, parce que dans les campagnes multi que j'ai jouées, les joueurs font face à une vague largement plus puissante que leurs propres forces, sur un terrain aléatoire.
    Pour gagner dans ces conditions, il faut analyser le terrain correctement, placer ses troupes correctement (en perdre plein, mais garder les unités clé en vie voire les faire évoluer).

    tu peux perdre/gagner un combat entre deux unités

    Le problème, c'est que dans des parties réellement difficiles, il n'y a pas de combat entre 2 unités. Ce sont des combats entre des armées. Qu'une unité rate toutes ses attaques alors qu'elle à 95% de chances de tuer passe encore. Quand ça arrive 3 fois d'affilées, bloquant le mouvement final que tu avais prévu, que tu parviens à compenser les trous, mais qu'a son tour l'IA détruise par chance plusieurs de tes unités qui compensent les trous crées par la survie miraculeuse de son unité, ben, si, ça change une partie.

    Ça m'est arrivé plus d'une fois, assez pour me tuer une partie du plaisir (parce que je ne joue plus qu'avec les modes les plus difficiles, depuis le temps). Plaisir que j'ai justement pu retrouver avec le mod dont j'ai parlé plus haut, qui ne supprime pas le hasard, mais diminue considérablement les chances de miracles.

    Après, je ne demanderais pas aux devs de l'intégrer dans le jeu par défaut, je signalais juste son existence pour ceux qui sont comme moi :)

  • # Les UUID, l'idéal... pour rendre illisible un fstab.

    Posté par . En réponse au journal Monter une partition - Merci Gnome !. Évalué à 6 (+4/-0).

    Je sais que les UUID, c'est solide. Enfin, probablement, puisque tout le monde semble aimer ça, et que je n'ai aucune envie de chercher une explication pour comprendre comment ils sont générés…

    Mais franchement, vous ne trouvez pas ça totalement illisible?

    Personnellement, je préfère utiliser les LABELS, au moins on peut leur donner des noms cohérents, lisibles, aisés à se souvenir et il est même humainement possible de les écrire en moins de 10s.
    Pour GPT, je crois que les part-labels font la même chose, mais je reconnais ne pas connaître la différence.

    Bon, cela dit, il y a le risque de collision si on donne le même label à deux partitions, j'imagine que ça pourrait servir de vecteur d'attaque (dans le cas ou l'on s'amuse à séparer / et /usr, j'imagine)?
    En tout cas, je préfère prendre le risque, si c'est pour avoir un système que je peux maintenir.

  • [^] # Re: Raaaah! Trop tard, je replonge!

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de « La bataille pour Wesnoth » 1.14. Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 10/05/18 à 16:41.

    Cela dit, l'aléatoire est super frustrant quand toutes les probabilités sont vers une victoire éclatante et qu'on se retrouve à perdre son unité sans blesser l'ennemi…

    Le pire, pour moi, c'est quand tu as très peu de chances de tuer l'adversaire avec une unité (en ayant du backup au cas ou le rng fasse des siennes), et que tu veux préparer le kill pour une autre, histoire de faire monter de niveau et donc, soigner (entres autres) de manière quasi assurée (genre plus de 95% de chances), et que bien évidemment tout rare: soit une unité tue alors que tu ne veux absolument pas, soit celle pour laquelle tu préparais le kill meurt dans l'action, soit l'unité de l'IA survit, te foutant dans une merde noire.
    Et que ça, sa se produit plusieurs fois dans un scénario court (je dois avoir la poisse contre les IAs).

    Ceci dit, j'ai trouvé un mod qui me permets de rager moins (de perdre la face contre une IA juste à cause du rng, je reconnais que ça me fait rager), et qui en théorie n'altère pas les chances de gagner/perdre une partie: «Randomized Damage Mod». En gros, ça distribue les dégâts plutôt que de les appliquer de manière booléenne.
    Honnêtement, ça change beaucoup le jeu, mais je le trouve du coup plus agréable moi, j'ai moins l'impression de jouer à pile ou face, les décisions tactiques ont plus d'impact.