Journal Fonte de caractère de Firefox OS

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
14
6
juin
2015

Bonjour à tous,

Petit marque page pour parler d'une nouvelle fonte libre nommée Fira, produite par Carrois pour Firefox OS, sans sérif avec pleins de dérivés de graisse (typographique) et même une version monospace (régulière et grasse).

Elle est dans les dépôts community d'Archlinux, ainsi que sur le Google Play si la tester sur votre téléphone Android vous intéresse.

Petite carte de couverture des langues écrite avec la police Fira :

Carte des langues

Personnellement, je la trouve plutôt sympa (en particulier les chiffres).

  • # Excès de news

    Posté par . Évalué à 6.

    J'ai lu Fifa…

  • # moinssez-moi !

    Posté par . Évalué à 10.

    Me semble que s'il est question d'un ensemble de glyphes cohérents disponible en plusieurs corps et graisses, il faudrait parler de police et non de fonte.

    En vrai, c'est surtout la carte par langue qui me fait tiquer : une représentation par alphabet ne serait-elle pas plus représentative du travail accompli et restant à accomplir ?

    • [^] # Re: moinssez-moi !

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Me semble que s'il est question d'un ensemble de glyphes cohérents disponible en plusieurs corps et graisses, il faudrait parler de police et non de fonte.

      Tout à fait, je me suis planté.

      En vrai, c'est surtout la carte par langue qui me fait tiquer : une représentation par alphabet ne serait-elle pas plus représentative du travail accompli et restant à accomplir ?

      Je pense que la carte, c'est surtout pour faire classe. En regardant les PDF techniques sur la version sans de graisse regular, on s'aperçoit que ce sont les bouts d’Unicode suivants qui sont supportés : latin basic, latin-1, extension latines A, B et suppléments, extensions IPA, modificateurs et diacritiques combinatoires, Grec (+ extensions) et Copte, Cyrillique et suppléments, ponctuation générale, ainsi que des bouts d'autres zones pour l'instant.

      Des glyphes additionnels sont présents, tels que les petites capitales, deux ligatures (fi et fl) ou encore les chiffres elzéviriens.

      En outre, l'existence d'un compte github permet de remonter des bogues facilement, voire de soumettre des demandes d'intégrations.

  • # Forme de caractères

    Posté par . Évalué à 3.

    Quelqu'un sait si c'est courant le changement de forme des caractères entre l'italique et le normal ? Ici, c'est les lettres a, f ,g, k qui bougent (le k est assez flagrant).

    • [^] # Re: Forme de caractères

      Posté par . Évalué à 10.

      Oui, c’est la normalité pour les italiques, qui sont des fontes différentes des romaines. Lorsqu’il s’agit d’une (plus ou moins) simple transformation géométrique, on parle d’oblique.

      • [^] # Re: Forme de caractères

        Posté par . Évalué à 4.

        C’est la normalité pour des italiques, mais c’est inusuel qu’une police sans empattement ait des italiques, habituellement, elles ont « juste » dus obliques.

        Par ailleurs, jusqu’à il y a quelques années, les polices sans empattement avaient un « g » simple (comme celui de l’Helvetica, de la FreeSans, de la Liberation Sans, de la DejàVu Sans… ou de l’italique de la Fira) et pas le « g » tarabiscoté des polices avec empattement. Je le trouve incongru sur ces polices (pas seulement sur la Fira, mais aussi sur la Droid Sans, la Source Sans Pro… un peu moins sur la Linux Biolinum qui a des pleins et des déliés).

        Cela dit, ça coïncide avec le mode des points ronds, qui sont quand même plus agréables que les points carrés dans les grandes tailles.

        Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

        • [^] # Re: Forme de caractères

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Par ailleurs, jusqu’à il y a quelques années, les polices sans empattement avaient un « g » simple (comme celui de l’Helvetica, de la FreeSans, de la Liberation Sans, de la DejàVu Sans… ou de l’italique de la Fira) et pas le « g » tarabiscoté des polices avec empattement.

          Ah bon? Franklin_Gothic 1903, une linéale grotesque.

          Je le trouve incongru sur ces polices (pas seulement sur la Fira, mais aussi sur la Droid Sans, la Source Sans Pro… un peu moins sur la Linux Biolinum qui a des pleins et des déliés).

          En fait tu trouves incongru ce que visiblement tu ne connais pas…

          Certaines caractéristiques que tu pointes sont propres aux linéales grotesques, et d'autres au linéales humanistiques (dont fait partie la Fira).

          L'une des tendances des linéales est de se rapprocher des polices traditionnelles à sérifs (humanes, garaldes, reales, didones), en gardant un tracé sans-serif. C'est le groupe des linéales humanistiques, dont un des premiers exemples est peut-être la Johnston (1916).

          Quant à la Linux Biolinum, elle se rapproche très fortement des incises, où j'aurais tendance à la classer, plus que dans les linéales grotesques.

          [/minute typo]

          Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

          • [^] # Re: Forme de caractères

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Délicieux, j'adore la typographie ! Merci pour tes précisions.

          • [^] # Re: Forme de caractères

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 07/06/15 à 15:13.

            Ah bon? Franklin_Gothic 1903, une linéale grotesque.

            À mon sens, il y a plusieurs échelles de temps dans les modes pour les polices de caractères :
            – celle d’avant l’imprimerie (sur plusieurs millénaires),
            – celle de la typographie dans l’imprimerie (sur plusieurs siècles, où l’on s’inspire de certains styles plus anciens, d’où les égyptiennes et les linéales humanistes — inspirées de l’écriture romaine),
            – celle de la typographie informatique (sur quelques décennies, ou l’on reprend en bonne partie des polices préexistantes).

            La typographie informatique (et là, c’est à elle que je m’intéressais) reprend certes en même temps des polices inspirées de plusieurs périodes de la typographie (la période des polices avec empattement précède celle des polices sans, ou linéales), mais elle semble avoir ses propres modes, peut-être plus au niveau des détails ou des sous-familles. Les lettres comme c et e sont assez fermées sur l’Helvetica, un peu moins sur l’Arial, moins sur la Liberation Sans et encore moins sur la Source Sans Pro ou la Fira. La Times et la Times New Roman sont des réales, la Liberation Serif serait plutôt une égyptienne.

            Certaines caractéristiques que tu pointes sont propres aux linéales grotesques, et d'autres au linéales humanistiques (dont fait partie la Fira).

            Bonne remarque. Il semble donc que les linéales humanistes soient plus à la mode que les linéales grotesques actuellement… enfin en partie, parce qu’à mon sens les « vraies » linéales humanistes (comme la Linux Biolinum) ont des pleins et des déliés.

            C’est peut-être parce que j’ai l’habitude des linéales grotesques que le g des humanistes me semble incongru pour une police linéale « basique » (sans pleins ni déliés), ou peut-être parce qu’à mon sens le tracé d’une linéale « basique » devrait être similaire à une écriture scripte (va-t-en faire le g compliqué avec un bic dans une taille d’écriture normale !).

            Le défaut des « vraies » linéales humanistes est que leurs pleins et déliés sont trop subtils pour bien passer à l’écran. C’est dommage, elles sont à mon sens plus élégantes que les linéales « basiques » tout en étant moins chargées que les polices avec empattements. À l’impression, le côté plus subtil et élégant que les polices courantes peut aussi ne pas être adapté, suivant le message à faire passer.

            Cela dit, si quelqu’un connaît une police linéale libre avec pleins et déliés assez peu subtils pour bien passer à l’écran et qui tienne la route (caractères supportés, crénage correct…), ça m’intéresse.

            Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Forme de caractères

      Posté par . Évalué à 7.

      Non seulement c'est courant, mais c'est même le principe :-)

  • # Worldmap word cloud

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Quelqu'un saurait comme créer une telle carte mondiale word cloud? (a ma connaissance wordle.net ne le permet pas)

  • # Regular et Medium

    Posté par . Évalué à 1.

    J'aime assez et en particulier la version Mono que je vais probablement essayer quelques temps pour mes terminaux et mes éditeurs de textes.

    Par contre, après avoir copié les fontes dans mon dossier~/.fonts, j'ai remarqué qu'il n'y avait pas de différence entre Regular et Medium aussi bien pour FiraSans que pour FiraMono. Sur la page web Medium est censé être un peu plus gras que Regular.

    En retirant les fichiers 'medium', j'obtiens effectivement une version un peu moins 'grasse' pour Regular et, à mon avis, plus agréable. Il semble donc y avoir un petit bug soit dans Fira Medium soit dans fontconfig.

    PS: je suis sur Linux Mint 17 Xfce4

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.