Journal Earth's Christmas, merci à tous!

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
12
25
déc.
2009
Cher journal, je suis content!

Comme je te l'expliquait dans mon dernier message (http://www.linuxfr.org/~jlebeau/29129.html), je suis co-fondateur d'une ONG à Madagascar, qui oeuvre pour la conservation des petits fragments de forêts primaires très en danger.

Pour l'opération "Earth's christmas" (offrir des arbres à la terre pour noël, dans le cadre d'un projet de reboisement) dont je t'avait aussi parlé, beaucoup de linuxFriens ont offert des arbres, plus de 500. Il y aura donc courant 2010 plus de 500 arbres qui seront plantés grâce à la communauté linuxfr.

Cela représente aussi 500 tonnes de CO² qui seront absorbés et retiré de l'atmosphère, pour une future superficie de plus d'1.5 hectares.

Si certains ont facebook et accès à un Win et/ou Mac, vous pouvez voir une projection sur google Earth du reboisement : http://apps.facebook.com/earthschristmas/

Pour ceux qui sont interessé, mais qui n'ont pas encore participé, vous pouvez donner directement sur Facebook ( les arbres seront alors plantés en l'honneur de vos amis que vous aurez désigné) ou sur le site http://www.earthschristmas.org. C'est un euro pour planter un arbre, ça compensera votre pauvre petit qui va bientôt mourir ;)

En tout cas, je suis vraiment content de voir que des personnes qui sont dans un domaine totalement différents de "biodiversité" participent autant à une telle opération.

Merci encore à tous, et Merry Earth's Christmas à tous!
"Le futur est dans nos mains, comme l'arbre est dans la graine!"
  • # digression

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Félicitation pour le projet etc. (même si windows, mac, google earth et facebook dans le même article pour quelque chose qui n'a rien à voir cela fait beaucoup…)

    Mais sinon je me demandais, comment est calculé le 500 arbres = 500 tonnes de CO² ? Après quelques recherches, il semblerait que cela soit plus du genre 1 tonne = un peu plus de 300 arbres.
    • [^] # Re: digression

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Effectivement, les arbres en eux-même ne contiennent pas chacun 1 tonne de carbone, il s'agit en fait d'une simplification, car il s'agit de l'ensemble de l'écosystème forestier qui stocke entre 200 & 500 Tonnes de carbone à l'hectare.

      On simplifie en disant qu'un arbre stocke 1 tonne, car cet arbre est un peu l'unité du reboisement. On sait que sur 1 hectare, on va planter environ 300 arbres, et on sait que, environ, un hectare de forêt stocke 300 tonnes de carbone. D'où le 1 arbre planté = 1 tonne de CO²

      En fait, un arbre mature stocke plutôt (en moyenne) entre 50 à 100 kilo de CO², mais comme il s'agit ici d'un projet de restauration écologique (et pas un simple alignement d'arbre type exploitation forestière), on prend en compte aussi l'activité des micro-organismes du sol, les plantes qui poussent sur le sol (herbes, buissons, ..), et les plantes qui poussent sur les arbres eux-même (plantes épiphytes type orchidées, lianes, ou même plus simplement les mousses).

      Désolé pour cette vulgarisation un peu trop forte :)
      • [^] # Re: digression

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        > Désolé pour cette vulgarisation un peu trop forte :)
        Y a pas de mal, merci pour l'explication ;)
        • [^] # Re: digression

          Posté par . Évalué à -10.

          > Désolé pour cette vulgarisation un peu trop forte :)

          On commence à être habitué des « vulgarisations » des réchauffistes (étrangement c'est toujours associé à des demandes de crédits) :)
  • # comment protéger ces futurs plants ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Je suis heureuse de lire ce genre de nouvelle, et en même temps un rien inquiète pour le produit de ces efforts. Je lisais il y a peu un article au sujet du commerce illégal des bois précieux à Madagascar, ( Section Économie, http://www.madagascar-tribune.com/Un-rapport-estime-a-800-00(...) | «Un rapport estime jusqu’à 460 000 $ par jour la valeur du commerce illégal de bois | mardi 1er décembre 2009, par Patrick A.» ) alors, quelles seront les essences choisies pour ce reboisement, et comment ces arbrisseaux seront-ils protégés contre la cupidité des trafiquants ?
    • [^] # Re: comment protéger ces futurs plants ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Effectivement, il y a des gros trafics de bois actuellement, dû principalement à la situation politique de Madagascar (il y a eu un coup d'état en Mars). Les trafiquants forment une véritable maffia, qui profitent de la précarité du pays, et de l'impunité qui va avec.

      Malheureusement, il n'y a pas de solution miracle contre ce genre de chose, c'est dur de lutter contre des milices armées..

      Par contre, le reboisement/restauration écologique, se fera pour combler les "trous" existent entre des fragments de forêts primaires isolés. L'idée, c'est de les reconnecter.

      La protection se fera "légalement" par le classement en Aire Protégée (ça fait partie de la stratégie du pays de tripler sa superficie d'aire protégée d'ici 2012), aire protégée qui comprendra les fragments initiaux, les parcelles de reboisement, et les zones d'activités agricoles qui bénéficierons du processus de restauration écologique (la forêt joue le rôle d'éponge en stockant l'eau, produit des matières organiques et enrichisse les sols etc..)

      Pour les types d'espèces utilisés, ce sera les espèces présentes dans les fragments de forêts primaires, où l'on collectera les graines et/ou sera fait de la multiplication par bouturage.
      • [^] # Re: comment protéger ces futurs plants ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Par contre, le reboisement/restauration écologique, se fera pour combler les "trous" existent entre des fragments de forêts primaires isolés. L'idée, c'est de les reconnecter.

        Je trouve la lutte contre la fragmentation des forêts beaucoup plus intéressant que le « planter un arbre pour stocker du CO₂ ». Il faut bien voir que la fragmentation des forêts entraîne une fragmentation des populations, ce qui peut poser des problèmes pour un certain nombre d'espèces.

        Typiquement une population en dessous un certain nombre d'individu est vouée à disparaître [[http://en.wikipedia.org/wiki/Minimum_viable_population]]. Par exemple pour le cas de vertébrés terrestres il faut plus de 1000 individus dans une population pour qu'elle soit considérer comme viable. Pour maximiser les chances de survie il faut obligatoirement avoir des populations relativement grande. Et cela passe par des espaces interconnectés pour que les populations puissent s'échanger des individus, ou repeupler un endroit etc.

        D'ailleurs, il y a tout un tas de système chez les animaux pour que les populations se mélangent. Chez les humains ça peut se voir par le fait qu'on tombe relativement peu amoureux d'une personne avec laquelle on a grandi.
        • [^] # Re: comment protéger ces futurs plants ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Effectivement, le but de notre ONG n'est pas de lutter contre le rechauffement climatique, mais bien la conservation des petits Fragments forestsiers/ inverser la tendance contre la fragmentation. L'ONG s'appelle Vakanala, ce qui veut dire en malgache "Perles de Forêt" (fragment quoi ;)

          Sinon, concernant le seuil de viabilité d'une population animal, c'est en fait un chiffre assez théorique. ça dépend surtout de la diversité génétique. Il y a des exemples et des contres exemple à ces chiffres "tout prêt". De mémoire, le seuil est d'ailleurs plus près de 100 que de 1000 (mais la fac commence à être loin et je peux me tromper). Le contre exemple le plus marquant est la population de loup en Norvège, qui a été fondé seulement par 3 individus : d'abord un couple qui a eu une centaine de descendants. La population a alors stagner par manque de diversité génétique, puis un troisième individus, un mâle, est arriver et la population a alors exploser.

          Mais effectivement, la fragmentation forestière est véritable un drame pour les espèces qui habite la forêts, surtout celle qui ont besoin de grand territoire, comme les lémuriens (qui n'existent qu'à Madagascar)
          • [^] # Les arbres sont aussi bons contre la sécheresse

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Ces considérations sur la cohérence du milieu pour les animaux sont intéressantes.

            Généralement quand une forêt se fragmente, ça a plutôt tendance à empirer, jusqu'à ce que la forêt aie soit disparu, soit aie été remplacée par des essences totalement étrangères, souvent plantées en rang d'oignon (que la première tempête un peu musclée transforme en tas de bois cassé et planchettes).

            Il y a quelques temps, j'avais fait remonter un texte, du fond du web, avec l'autorisation de son initiateur, à propos du rôle de la stérilisation des sols. Il apparaît, entre autres, que la présence des forêt contribue à la formation de la pluie. Voici le lien, pour ceux que ça pourrait intéresser:
            [http://meets1901.info/blog/index.php/billet-du-jour/les-pied(...)] (Les pieds sur Terre, et des arbres aussi).

            «L’arbre a cinq rôles fondamentaux (...) a montré que tous les arbres, sauf l’eucalyptus et les résineux, font tomber la pluie par l’émission de microbes synthétisant du diméthyl sulfide qui génère la coalescence des gouttes d’eau des nuages.»

            (En français, selon Wikipédia, c'est le diméthil sulfure, [http://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfure_de_dim%C3%A9thyle])
  • # Attention aux traducteurs instantanés

    Posté par . Évalué à -5.

    Bonsoir,
    Je m'excuse de n'avoir lu que les deux dernière lignes de l'article ainsi que son titre, en effet je consacre chaque année ma soirée du 26 décembre à l'écoute de chants de noël.
    Aussi je me permet de relever une faute de traduction récurrente en cette période de fêtes : notre "hereux noël" français se traduit "happy Christmas" dans la langue Shakespearienne. (et non pas "hippy Christmas" comme certains le clament encore).

    Cordialement,

    Votre distingué serviteur linguistique

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.