Journal Vie privée à l’heure des consultations publiques…

17
30
juin
2016

La commission Européenne nous permet de participer à l’élaboration de ses actions via des consultations publiques, initiative hautement sympathique et utile…

Et c’est donc le cas pour la consultation publique sur l’évaluation et la révision de la directive « vie privée et communications électroniques ».
Mais quand on arrive au moment de valider le formulaire, c’est la cata : ils utilisent le service reCAPTCHA de Google pour bloquer les bots !

Pour rappel, en plus de servir à améliorer les services de Google en faisant faire de la classification d’image ou de la reconnaissance d’écriture par tous les utilisateurs, tout outil de Google est utilisé pour définir le profil de chaque utilisateur, via son IP, les sites visités,…

En synthèse, évolution de la politique vie privée → utilisation des services de Google…

PS.troll : pour rester cohérent, je leur propose de ne rendre accessible la prochaine consultation sur les verrous numériques que sur liseuse Kindle…

  • # Re:

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 30/06/16 à 22:47.

    Moi je dis c'est la faute des devs, nah! ;p

    • [^] # Re:

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      moi je dis, c'est la construction de l'Europe :

      • promotion des protocoles ouverts,
      • rejet des brevets logiciels,
      • promotion des brevets RAND
      • rejet des déclinaisons du patriot act américain d'espionnage massif

      mais je peux me tromper

  • # Contexte

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    La commission et l'équipe qui a développé le site web ne sont pas les mêmes personnes. Il est peu probable qu'il se soit rendu compte du problème.
    Outre le troll, que proposes-tu pour remplacer reCaptcha ? Je vais bientôt avoir besoin d'utiliser un truc équivalent et j'aimerais bien ne pas à avoir à le coder (surtout pour ceux ayant des déficiences visuelles par exemple).

    • [^] # Re: Contexte

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      il y en a en libre : http://alternativeto.net/software/recaptcha/?license=opensource (à tester, j'utilise plutôt l'authentification sur mes sites et pas ces trucs que même moi j'ai du mal à lire…)

      • [^] # Re: Contexte

        Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 02/07/16 à 09:35.

        pas ces trucs que même moi j'ai du mal à lire

        Perso j'ai du NoCAPTCHA_reCAPTCHA (pourquoi le même nom de base pour 2 produit bien différents? mystère…), contrairement à ce qui est dit dans le journal, c'est un clic à faire sur une case à cocher (les images, c'est si NoCAPTCHA a une doute sur ton humanité). Si tu as du mal avec une case à cocher, heu… ;-)

        NoCAPTCHA_reCAPTCHA

        (bref, c'est justement parce que ce n'est pas difficile que c'est utilisé quasi-partout maintenant, aussi faute de concurrence car la concurrence actuelle utilise…"ces trucs que même moi j'ai du mal à lire". Bon, après c'est aussi la merde pour les aveugles, certes)

        vous avez vous du reCAPTCHA à l'ancienne?

        • [^] # Re: Contexte

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est de la merde tout court.
          Accessibilité zéro.
          Impossible d'utiliser sans clavier.

          Les question sont nullissimes : cliquer sur toutes les cases contenant un panneau. Le pied compte ou pas ? À partir que quel pourcentage d'occupation on considère qu'il y a un morceau du panneau ?
          Cliquer sur les cases contenant une rivière. Hum ça, ça a l'air d'être un bord de mer.Puisque je te dis qu'il n'y a plus de rivière !
          Devantures de magasins ? Je sais pas.

          Ça plante sans arrêt avec norequest.
          Sous Tor c'est une infamie. On les voit sur tous les sites "protégé par cloudflare".

          Le pire c'est que, comme pour tous les autres captcha actuellement, dans un an les programmes auront de meilleurs taux de succès que les êtres humains en moyenne (que moi sûrement en tout cas). Après on fait quoi ? On inverse le test et on considère comme humain ceux qui échouent au test ? Ça ne marche que 5s, le temps que les développeur de bots inversent eux aussi.

          Finalement, les "bots" ou plutôt les UA automatisées sont des utilisateurs aussi légitimes que les humains. Ça me ferait marrer que l'on retienne plus tard ça comme une forme de discrimination envers les systèmes automatisés.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.