Journal Google recodé par Pierre Tramo ?

Posté par .
Tags : aucun
1
5
avr.
2004
Je viens de regardé les statistiques de mon ridicule site web, et que vois-je ? Googlebot en tête de liste des navigateurs visitant mon site - bon jusque là ça pourrait aller :o) - mais quand même, en 2 jours, 1690 hits de Google.
Google serait-il devenu fou ?
Piettre Tramo aurait-il recodé le bot en Java ?
Les statistiques mentent-elles le 1er avril (et le 2 par extension) ?
  • # Re: Google recodé par Pierre Tramo ?

    Posté par . Évalué à -10.

    C'est triste ton point de vue sur Pierre Tramo et Java !
  • # Re: Google recodé par Pierre Tramo ?

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est un loser-bot qui s'est perdu dans la nature ;-)
  • # Re: Google recodé par Pierre Tramo ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Il ya peut être des petits malins qui appellent leur bot pareil que celui de google pour pas qu'il soit bloqué.

    Mode parano : des spammers ?? ou la cia ?
  • # Re: Google recodé par Pierre Tramo ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Peut-être que ton site contient des liens récursifs avec des urls qui changent à chaque fois ? I.E. comme dans ce programme prolog :

    p(X) :- write(X), nl, p(f(X)).
    ?- p(X).

    Mais pourtant je ne détecte pas d'erreures avec :
    olivier@ibook:~$ linkchecker http://www.next-touch.com(...)
    LinkChecker 1.12.1 Copyright © 2000-2004 Bastian Kleineidam
    LinkChecker comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY!
    This is free software, and you are welcome to redistribute it
    under certain conditions. Look at the file `LICENSE' within this
    distribution.
    Obtenir la dernière version à http://linkchecker.sourceforge.net/(...)
    Ecrire les commentaires et rapport de bug à calvin@users.sourceforge.net

    Démarrage du controle à 2004-04-05 19:45:31+002

    Terminé. 0 erreurs dans 27 liens trouvé
    Arrêt du controle à 2004-04-05 19:45:56+002 ( 24.978 secondes)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.