Journal Causerie April sur la communication grand public des logiciels libres le 11 mars 2011

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
6
6
mar.
2011

Grâce à Yoann Nabat, un nouvel entretien se fera dans le cadre des « Causeries April » (des interviews ou des discussions organisées plus ou moins régulièrement sur un
sujet donné) le 11 mars 2001 à partir de 21h00. Il sera consacré à la communication grand-public des logiciels libres.

Les intervenants sont Olivier Fraysse et Frédéric Mandé (tous deux actifs sur le site ubuntu-fr.org et dans l'organisation des Ubuntu Party Paris, et Olivier est administrateur de l'April).

Les modérateurs seront Yoann et moi.

Pour y participer et venir poser vos questions en direct :

Vous pouvez aussi laisser vos questions dans les commentaires ici même.

Un compte-rendu sera publié par la suite (voir la page des causeries ou les précédentes dépêches LinuxFr.org sur le sujet comme Dix-huitième causerie April sur le monde associatif et le logiciel libre).

Page d'annonce : http://www.april.org/causerie-sur-la-communication-grand-public-des-logiciels-libres-le-11-mars-2011

  • # La communication c'est large.

    Posté par . Évalué à  1 .

    Bonjour,
    la communication c'est large comme sujet. Est-ce que vous pourriez introduire un peu plus votre sujet ?

    Sinon, j'aurais envie de demander :

    Où sont les campagnes de communications grand public sur ce thème ? Quelles sont les outils de com existants ?

    Peut-on se passer S.V.P. d'un gnou ou d'un manchot pour parler à monsieur tout le monde ?

    La communication sur les logiciels libres n'aurait-elle pas intérêt à prendre une forme institutionnel (comme un message de santé public) ?

    Quelle sont les relais de diffusion existant ?

    N'est il pas plus intéressant de cibler plus précisément des groupes identifiés, plutôt que de vouloir cibler le grand public ?

  • # Parler du "non libre" pour expliquer le Libre.

    Posté par . Évalué à  0 .

    Bonjour,

    Je vous livre ma petite réflexion personnelle concernant ce sujet.

    Voici ma "proposition argumentaire" qui fait, le plus souvent, mouche auprès du grand public :

    I) L'informatique d'aujourd'hui, état des lieux.

    Il me semble (j'en suis même sûr, par expérience...) que la meilleure façon d'aborder le sujet est de commencer par la présentation de l'informatique "non libre" et de ses pratiques plus que douteuses (monopole planétaire, vente cachée et forcée). Le grand public n'a pas conscience de cela, c'est une découverte pour lui... Il faut commencer par lui ouvrir les yeux!

    II) Une informatique libre et philanthrope en 2011 ?! (Non, pas possible!!! J'te crois pas là...)

    Une fois ceci dit, il suffit d'expliquer qu'il existe une autre informatique philanthrope mais que "vous" ne connaissez pas car elle n'est pas présente sur la scène commercialo-marketing. Car elle ne dépense pas d'argent en communication (pub), n'est pas présente en magasin à cause de sa gratuité... Et, à notre époque, quelque chose qui ne passe pas à la télé ni en magasin, c'est quelque chose qui n'existe tout simplement pas... Ou presque!

    III) Logiciels Libres, logiciels au rabais?

    Cette informatique libre (et souvent gratuite) est au moins aussi efficace que "l'autre". Donner, ici, quelques exemples comme Citroën, la gendarmerie nationale, les états comme Cuba (autres exemples?). 50% des sites web de la planète fonctionnent grâce à un logiciel libre (Appache)... Les Linux embarqués que tout le monde utilise déjà sans le savoir (mon décodeur TNT "tourne" sous Linux). Là encore une petit dossier sur le sujet serait le bienvenu...

    IV) Négation de l'économie ou acteur économique bien réel?

    Le libre n'est pas la négation de l'économie. Présenter ici le chiffre d'affaire du secteur (un petit dossier SVP, par zone, année...). Expliquer de quoi vie se secteur qui "vend du gratuit"...

    V) Les logiciels en question

    Présentation des logiciels phares...

    Voilà, j'espère avoir apporté ma petite pierre à l'édifice et que cela pourra apporter du grain à moudre lors de la causerie...

    Bien librement à vous.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.