Journal Google prend (enfin) la défense des petits Droids ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
12
1
juin
2012

depuis un certain temps je lis des commentaires se plaignant que Google ne fait rien pour contrer les demandes de royalties le racket de Microsoft et Cie contre les "petits" constructeurs de périphériques sous Android

il semblerait que ça soit en train de changer, Google a déposé une plainte antitrust en Europe (et se préparerait à faire de même auprès des régulateurs US)

Google n'ayant jamais été attaqué directement sur ce front, je me demandais comment ils pourraient s'y prendre : la réponse

c'est peut-être le feuilleton des années futures (avec un final qu'on espère aussi heureux que le dernier jugement Google vs Oracle)

  • # Et alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Google ne fait rien pour contrer le racket de Microsoft et Cie contre les "petits" constructeurs de périphériques sous Android

    J'ai envie de dire: et alors ?

    Google fabrique le logiciel. Pourquoi est-ce qu'il devait automatiquement aider (en tout cas juridiquement) ceux qui implémentent son logiciel ? Dans un pur contexte de Je fais mon beurre avec mon entreprise, je ne vois rien d’étonnant. Par contre, attendre une autre vision des choses de la part de Google, c'est une grave erreur. Leur attitude pro-internet est certes grandement la bienvenue, mais il faut considérer ça comme l'exception plutôt que la norme.

    Alors qu'on demande partout le découplage matériel/logiciel, cette fois il faudrait que le fabriquant de l'un aille automatiquement du cote de l'autre ? Ça me semble contradictoire tout ça.

    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      alors ça fait juste plaisir que pour une fois les intérêts d'une grosse entreprise et des utilisateurs convergent un peu, même si ça n'est pas l'objectif principal

      l'intérêt des utilisateurs c'est d'avoir de la diversité au lieu d'un monopole en face d'eux,
      c'est vrai que Google de son côté n'est pas obligé de prendre la défense des entreprises qui font du beurre avec Android, mais il a surtout intérêt à ce que ces entreprises n'aillent pas faire de la margarine avec le produit d'un concurrent,

      bien sur, si Google se retrouve un jour en situtation de monopole sur ce marché on ne sera pas plus beaucoup plus avancé, ce jour là on supportera un Microsoft devenu plus gentil (par la force des choses), mais là je verse dans la SF…

      Envoyé depuis mon Archlinux

    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Si moins de téléphones android sont en circulation, cela veut dire :

      • moins de revenus publicitaires (applications financées par la publicité)
      • moins d'applications vendues sur le PlayStore, et donc moins de sous. (Google touche un pourcentage de chaque transaction sur le playstore).

      Donc Google a intérêt a ce que beaucoup de téléphones sous Android soient en circulation.

      Le racket sur les fabriquants de téléphones embarquant Android, de Microsoft en particulier, risque donc d'influencer un constructeur qui va renoncer à sortir un téléphone sous Android, annulant par là même une bonne partie de possibilités pour Google d'en retirer de l'argent.

      Donc oui Google a intérêt de lutter contre les pratiques de racket liés aux brevets logiciels.

      • [^] # Re: Et alors ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Mouais, pour l'instant Android, c'est rien en terme de revenus pour Google. Qu'Apple ne les utilise plus comme moteur de recherche, et fournisseur de cartes, les inquiètes certainement plus.

        Depending on the time of day, the French go either way.

  • # Il s'agit d'un mouvement défensif

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Le journal semble laisser supposer que google prendrait les devants pour combattre le mal microsot et pomme ; et la brève sur slashdot l'est peut-être trop pour bien saisir le contexte.

    À partir de cette article plus détaillé, il me semble comprendre que google ne produit qu'une contre-attaque pour parer à des préparatifs d'assaut combiné qui sinon coûterait nécessairement très chère à Androïd voire à elle-même.

    • [^] # Re: Il s'agit d'un mouvement défensif

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      oui, la brêve de /. dit bien qu'il s'agit d'une mesure de prévention, ils se préparent à la guerre,

      peut-être aurait il été préférable d'attendre un peu, mais ils ont certainement des conseillers/avocats beaucoup plus futés que moi :-)

      Envoyé depuis mon Archlinux

      • [^] # Re: Il s'agit d'un mouvement défensif

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Vu les langueurs des opérations anti-trust, n'est-il pas envisageable qu'une plainte devant la commission européenne (une procédure modérément standard donc) soit incommensurablement plus longue qu'un procès « de routine » face à une court des brevets. Attendre le déclenchement de ce dernier reviendrait alors à condamner définitivement Androïd : de 2014 à 2016 des courts des brevets tranchent pour le cartel ; en 2025 une court européenne condamne l'entente morbide, et l'OS de google n'est déjà même plus un souvenir évanescent.

    • [^] # Re: Il s'agit d'un mouvement défensif

      Posté par . Évalué à 4.

      Dear, Peter-Matthew

      It's Android.

      Depending on the time of day, the French go either way.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.