Journal OpenStreetMap, une idée comme ça

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
13
20
jan.
2012

Bonjour nal

figure toi qu'il y a peu j'ai vraiment découvert OpenStreetMap (je connaissais de nom, mais jamais pris la peine d'y jeter un coup d'œil), et figure-toi je suis fan, en plus habitant dans un coin perdu de la Chine, mon coin n'est quasiment pas couvert par OSM, et donc je me prends des goût d'aventurier à cartographier mon coin (ce qui en plus me force à sortir, voir la lumière du jour, non je rigole je fais ça de nuit)

Là en discutant de cela avec mes parents qui sont fans de randonnées, de visites etc. une idée m'est venue (sûrement d'autres l'ont eu avant moi). Ce serait pas mal si on avait tout ce qu'il faut pour avoir le cas d'utilisation suivant:

J'arrive dans la ville Perpette-les-oies
Je me présente à l'office du tourisme

Et hop mon téléphone voit un réseau wifi en libre accès, office du tourisme, qui amène sur un intranet, qui permet de DL des cartes OSM modifié

Ces cartes contiennent des parcours touristiques, des textes informatifs sur les points intéressant.

Après il y a déjà sur android des applis libres pour lire des cartes OSM (et autre, avec OSMAnd), et meme une appli libre de réalité augmenté (mixare)

Voilà, je sais yapluka, mais étant pas en France ça m'est dur de faire du lobbying.
(ce journal est sous cc-by fr , cc-by-sa , prenez celle qui voue voulez)

  • # À propos de la Chine

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Y a des trucs pas nets avec les systèmes de cartographie et de positionnement GPS: y a un décalage* entre les images satellites et les cartes. Et pour avoir un droit de présence sur le marché, il faudrait que le soft utilise une bibliothèque et soit scruté par les autorités.
    Je me demande si les contributeurs d'OSM ne peuvent pas avoir des «problèmes» (genre «atteinte à la sécurité nationale», de ce que j'ai lu c'est un point sensible au moins en Chine et en Inde).

    Quand à ton idée, elle est excellente. Ce qu'il faudrait aussi, c'est pouvoir rajouter des points d'intérêt, comme l'emplacement de l'hôtel où on a réservé, le resto qu'on a en vue, bref des infos qui ne peuvent pas être fournies par l'office du tourisme.

     * lien auto-promotionnel, où il n'est pas fait mention de boulangère

    • [^] # Re: À propos de la Chine

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bon alors je suis bon pour le peloton d'execution avec les cartes que je fais de mon coin.

      Sinon le service de map de Baidu semble être très très précis (il y a par exemple dedans les chemins pietons de l'intérieur de l'université où j'enseigne, après je n'ai pas vérifié s'il y avait un decalage entre mes amis et leurs applis chinoises baidu map et moi avec mon relevé sur OSM)

      Pour rajouter ses propres points, exact, pas bête, je sais qu'une des applis OSM que j'utilise (OSMand) me permette de faire ça (j'ai fait ça lorsque je me perds en ville en flânant pour trouver des restaurants que j'ai déjà testé et approuvé)

    • [^] # Re: À propos de la Chine

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est vrai que mon Nokia "qui venait pas de Chine" me décalait régulièrement de plusieurs mètres par rapport à ma position, voire dizaines de mètres.

      Mais je ne suis pas sûr que ce soit autant dû à une volonté politique de brouiller les pistes que des cartes locales fausses revendues à la place des vraies si t'allonges pas sous la table pour les officiels.

      Un autre problème en Chine, c'est que quand on dit qu'ils se développent vite, c'est pas une blague: le temps que le fabricant de GPS mette sa carte à jour, les rues ont déjà changé. C'est la blague récurrente qui ressort chez les utilisateurs de GPS.

      Finalement, je ne sais pas si c'est tellement archi-contrôlé, parce que c'est pas très dur de trouver des systèmes GPS un peu partout ici, et que le marché chinois est bien trop bordélique pour espérer contrôler ce qu'il y a dans les appareils électroniques vendus dans le commerce (faut commencer par vérifier la source d'approvisionnement, et là c'est déjà foutu)

      • [^] # Re: À propos de la Chine

        Posté par . Évalué à 9.

        Concernant les GPS (ou plutôt les GNSS, car le GPS n'est plus la seule constellation sur le marché), il y a deux types de précision : la précision relative et la précision absolue.

        La précision absolue est une précision temporelle : si je prend un point en 2012, avec quelle précision puis je retrouver mon point en 2020 (1 cm, 2 m, 5 m...). C'est la précision que vous donnez à vos cartes.

        La précision relative est la précision à l'instant t : si j'avance de 100m, est ce que j'ai avec mes point GPS 101 m, 110 m ou 100,01 m...

        • Les GPS sans corrections ont une précision absolue de 20 à 100 m et une précision relative de l'ordre du m. C'est le cas de beaucoup de tel portable.

        • Les GPS avec corrections différentielles temps réel (egnos, omnistar hp...), on a une précision absolue de 2 à 10 m en fonction du relief et des conditions méteo et une précision relative < à 50 cm. On trouve ces GPS désormais dans les terminaux récent ou smartphone (galaxy S, iphone...)

        • Les GPS RTK (real time kinetic), dans ce cas la correction est apportée par une balise via radio ou gsm. La précision absolue et relative est inférieure à 2 cm. Ce sont des GPS pour le TP, les architectes ou l'agriculture (autoguidage machine par ex).

        Pour ma part lors que j'utilise un GPS RTK, il n'y pas de décalages avec les cartes IGN et le positionnement des photos Google Earth est bon à 50 cm en France.

  • # Les randonnées au pays du Soleil Levant...

    Posté par . Évalué à 7.

    ... ou comment être arrivé à pied par le Chine.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.