Journal LibreGeoSocial

Posté par .
Tags : aucun
4
2
juin
2010
Un petit journal pour signaler l'existence de LibreGeoSocial

Kezako ?
Ben pour l'instant pas grand chose... c'est ce que les gens en feront. Le principe est de proposer une solution Libre comme base d'un éventuel réseau social orienté sur la géolocalisation. Et orienté, pour la géoloc, c'est pas mal.

Cela fait maintenant un peu plus de an que la forge est chaude. On trouve dans cette solution l'essentiel de ce qu'un "réseau social" peut apporter, en y ajoutant le contrôle des données et le contrôle des serveurs par les utilisateurs.

Côté utilisation :
Un client Android existe, et est basé sur le principe de la réalité augmentée.
Tout à chacun peux monter son serveur, le garder indépendant, ou être fédéré.
Il y a également quelques amusements forts sympathiques annoncés, grâce à Gymkhana, dans la lignée des "jeux sur réseau sociaux" (pas essayé encore)

Côté serveur :
C'est du Django, maman ! Avec un GeoDjango, donc, et du gis.

Pour en savoir plus :
Le site du projet, pour l'inscription : http://www.libregeosocial.org
Le client Android, informations : http://www.libregeosocial.org/node/4
La forge : http://forge.morfeo-project.org/projects/libregeosocial/ ( https://svn.forge.morfeo-project.org/libregeosocial/LibreGeo(...) )
La documentation sur le serveur, et aussi celle pour les développeurs : http://193.147.51.135/libreGeoSocial/index.html
Autre lien : http://libresoft.es/

A noter que pour le moment il n'y a que des noms bizarres, avec des tildes sur les n, plein de o ... Have fun, peut être :-)
  • # Bravo !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Et orienté, pour la géoloc, c'est pas mal.

    Clap clap !
  • # Je dois pas comprendre un truc...

    Posté par . Évalué à 6.

    Donc, grâce à son téléphone Androïd, on peut voir qu'un mec a taggé un mur, mais pas en vrai.

    Bon, certes.

    Mais sinon, ça sert à quoi à part les visites guidées de musée?
    • [^] # Re: Je dois pas comprendre un truc...

      Posté par . Évalué à 2.

      Au delà de l'application Android pour le moment, cela sert essentiellement à reprendre le controle pour éventuellement créer un réseau social, au moins un ensemble de services basé sur la géolocalisation : décentralisation, utilisation de serveurs personnalisés, mutualisation.

      Pour le moment, on peux dire que c'est un échec. Bien que le projet ai livré un ensemble fonctionnel (serveurs + premiers caches + appli pour mobile), le succès n'est pas au rendez vous : les serveurs semblent peu nombreux, c'est le moins que l'on puisse dire, et le développement de caches supplémentaires (qui rejoint précisement ta question) n'a jamais décollé.

      Pourtant l'idée porte en elle-même de nombreux points intéressants, non ? Et la réalisation des briques de bases semble plutôt bien faite. Mais à priori l'utilisation de serveurs mutualisés ne semble pas enchanté grand monde, tout comme le développement de calques, de caches, divers et libres.

      M'enfin bon, ça peut être au moins sympa pour de l'évènementiel, peut être. A l'occasion d'une manifestation, pouvoir se repérer en liant programme des conférences, lieux géographiques des conférences et évènements, disponibilité de vélo/transport en commun, position personnelle et position des potes.
      • [^] # Re: Je dois pas comprendre un truc...

        Posté par . Évalué à 2.

        Heu pour éviter toute confusion, "l'utilisation de serveurs mutualisés" n'est pas du tout un pré-recquis du projet. C'est une simple extension qui me semble logique.
    • [^] # Re: Je dois pas comprendre un truc...

      Posté par . Évalué à 2.

      Cela pourrait permettre d'utiliser son terminal mobile pour faire des jeux de rôles et/ou de piste.

      Je songe depuis quelque temps à un tel jeu, exploitant autant que possible les capacités des appareils :
      - le gps pour localiser les participants
      - l'appareils photo, pour créer les fiches des personnages ou capturer des images qui serviront de "preuve" (que l'on a visité tel lieu, que l'on a identifié telle personne) ou d'indice permettant de résoudre des énigmes.
      - la puce 3G+, pour recevoir des flux audio (ambiance musicale, flash info)
      - le bluetooth et l'accéléromètre, pour que les joueurs échangent leurs indices et objets virtuels
      - ...

      En l'occurence, LibreGeoSocial pourrait apporter à ce jeu une base pour reconnaître les bâtiments ou indiquer aux autres joueurs un évènement virtuel qui s'est déroulé sur le lieu filmé (exemple : "c'est là que se trouvait Marcel lorsque vous l'avez surpris").

      J'ai jamais trouvé de projet similaire, alors j'ai écrit quelques notes à ce sujet et présenté l'idée à mon entourage. Ca ne l'intéressait pas au point d'y participer alors j'ai pris ma bite et mon couteau et j'ai commencé à apprendre à développer sur android. J'ai vite arrêté faute de temps.

      J'envisageais ce M(?)MORPG IRL 100% libre assez modestement, mais ce LibreGeoSocial me laisse soudainement à rêver de voir apparaître des éléments virtuels (personnages, objets à collecter) avec lesquels le joueur pourrait interagir.

      D'ailleurs, le marquage d'une zone, n'est-ce pas cette fonctionnalité qui est utilisée par les applications permettant de "retrouver" la voiture dont on a oublié l'emplacement sur lequel on l'avait garée ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.