Forum général.cherche-logiciel Cherche solution sauvegarde et synchronisation GNU/Linux et Android

2
22
juil.
2016

Bonjour à tous-tes,

Je cherche une solution de sauvegarde et de synchronisation pour mon ordinateur de bureau et mon téléphone Android. Je la souhaiterais unique, mais il est fort possible que cela ne puisse pas être le cas au vu des critères de sélection que j'ai bien voulu m'imposer.

Je souhaiterais :

  • 1) Sauvegarder les données personnelles (/home) stockées sur mon ordinateur principal, dont le poids n'excède pas 50 GO, sur une solution en ligne, préférablement gratuite, ou peu onéreuse, et le tout de façon chiffrée (et je souhaite une solution "complète", qui cache, au moins, les noms de fichiers. EncFS, au-delà des multiples écueils auxquels il se heurte, n'est à ce titre pas satisfaisant. CryFS semble pallier un certain nombre de problèmes rencontrés par EncFS, mais il n'est pas disponible pour Android).

    • J'ai pour cela ouvert un compte MEGA, qui fournit 50 GO d'espace que je peux monter en local via MegaFuse, qui fonctionne sous GNU/Linux, mais dont il n'existe pas de version pour Android. J'utilise, pour la sauvegarde à proprement parler, duplicity, avec Déjà Dup comme interface graphique. Évidemment, cela à tendance à foirer (MegaFuse plante ou cesse tout bonnement de synchroniser mes fichiers de façon intempestive). J'ai déjà essayé d'utiliser le "fournisseur" MEGA permettant à duplicity d'accéder directement à mon espace en ligne, mais il ne fonctionne pas non plus.
    • J'ai, de la même façon, testé Duplicati, qui, s'il semble fonctionner (malgré quelques "délai[s] d'attente dépassé[s]") sur les répertoires visibles, donne cependant des résultats délirants si j'inclus les répertoires et fichiers cachés (la phase d'analyse, dans ce cas, est interminable, et Duplicati détecte plusieurs TO de données, pour une raison qui m'est inconnue).
  • 2) Synchroniser quelques fichiers et répertoires de mon /home vers mon téléphone, fonctionnant sous Android. De la même façon, je souhaiterais que les données soient chiffrées côté client en cas de stockage sur un serveur tiers, et que les noms de fichiers soient cachés.

    • J'ai, pour cela, testé Seafile, avec un compte gratuit sur seafile.net, offrant un espace de 1G0 (ce qui est faible, mais pourrait suffire). C'est globalement relativement satisfaisant, notamment du fait que les données synchronisées soient chiffrées côté client, mais
    • le client Android souffre d'un certain nombre de défauts, dont le fait de ne pas gérer correctement la synchronisation de dossiers sous Android. Il s'agit en fait de télécharger, via l'application, les fichiers que l'on souhaite. Il semble que lesdits fichiers, une fois téléchargés, soient surveillés par l'appli, et réenvoyés sur le serveur. Cela semble fonctionner correctement, mais je souhaite notamment utiliser ma base de données de mots de passe Keepass, et il semble qu'en utilisant ce procédé, la base de données ne soit pas correctement synchronisée (ce qui semble assez logique), notamment du fait qu'il arrive, pour une raison encore une fois inconnue, que Seafile enregistre les fichiers téléchargés dans le répertoire qui lui est réservé sur la carte SD externe. Or, comme vous le savez peut-être, une autre application n'a, dans ce cas de figure, qu'un accès en lecture seule au fichier en question. Par ailleurs, il m'arrive de modifier la base de données sur mon ordinateur principal ET sur mon téléphone. En utilisant Seafile, les fichiers ne sont bien évidemment pas fusionnés. Keepass a, de façon native, une fonctionnalité permettant de synchroniser plusieurs fichiers et de fusionner, le cas échéant, les modifications apportées, mais il faut passer par FTP, WebDAV ou Dropbox (via un greffon). Donc impossible en passant par MEGA.
    • J'ai également testé Syncthing, qui ne chiffre pas les données hors transit, mais cela ne pose pas problème, étant donné qu'elles ne passent pas par un serveur tiers. Cela fonctionne plutôt bien, mais le problème persiste en ce qui concerne la base de données Keepass. Par ailleurs, si jamais je me trouve dans la situation où je dois accéder à mes mots de passe et que je n'ai ni mon ordinateur ni mon téléphone sous la main, je me trouverais coincé.
    • Il semble qu'utiliser Dropbox pour les fichiers à synchroniser serait le plus simple. Mais il est impossible de chiffrer les données côté client sous Android. Il existe un logiciel nommé Cryptomator qui permet de faire une telle chose sous GNU/Linux, mais il n'y a pas (encore) de version pour Android.

Du coup, je sèche. Auriez-vous une idée pour m'aider ? Je me demande si je ne vais pas finir par me bricoler un serveur maison type Brique Internet/Yunohost avec une grosse carte SD à utiliser tant pour les sauvegardes avec duplicity qu'avec un espace WebDAV pour ma base de données Keepass. Ça risque d'être un peu cher, et le débit montant sera faible.

Merci beaucoup !

  • # owncloud, cozycloud... et autres

    Posté par . Évalué à 2.

    as-tu regardé du coté des projets owncloud, cozycloud ?

    • [^] # Re: owncloud, cozycloud... et autres

      Posté par . Évalué à 1.

      Effectivement, j'ai regardé (et testé), mais, structurellement, ces deux solutions ne permettent pas le chiffrement côté client (sinon pas d'accès depuis l'interface web). Ils sont intéressants, mais me forceraient à m'auto-héberger pour pouvoir chiffrer les données (évidemment, c'est possible chez un hébergeur tiers, mais c'est moins sûr). Ce ne qui ne serait pas forcément une mauvaise chose ! D'autant que cela me permettrait de synchroniser mes contacts et mon agenda.

      Merci pour ton commentaire.

  • # duplicity et Mega.nz

    Posté par . Évalué à 1.

    Erreur de débutant, je m'étais, pour l'installation de duplicati, fié à l'AUR d'Arch Linux, dont la version proposée était obsolète. Après installation de la dernière version, duplicati fonctionne parfaitement, y compris avec MEGA (support direct, sans passer par MegaFuse). Du coup, je recommande !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.