Forum général.cherche-logiciel choix logiciel et imprimeur livre photo

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
4
14
avr.
2015

Bonjour,

Créer un livre photo en ligne est long et pénible et, une fois l’édition faîte, on ne peut pas refaire de nouveau tirage papier ou garder une copie numérique. J’aimerais donc créer mon prochain livre tranquillement hors ligne avant de le faire imprimer :

  1. Quel logiciel utiliser ? Scribus a l’air d’être la référence mais laidout ou une suite bureautique peuvent peut être faire l'affaire.
  2. Quel éditeur choisir ? Ceux acceptant des pdfs n’ont pas l’air bien nombreux : matisseo, blurp, flexilivre
  3. Quel format pérenne adopter? Les éditeurs ont tous des livres de dimensions différentes. J'imagine que passer d’un format carré 22*22 à 30*30 est assez simple mais que passer d’un format carré à un format paysage nécessite de refaire complétement la mise en page.

Merci pour vos retours d'expériences.

  • # Pour l'éditeur

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'habite un département rural, et rien qu'à moins de 10 km de chez moi j'ai identifié au moins 4 imprimeurs capables de tirer du papier à partir de mes pdf CMJN (par contre je n'en ai essayé qu'un seul vu que j'en suis content). Je te conseille de regarder ce qu'il y a autour de toi : la qualité sera certainement au rendez-vous.

  • # pas mieux que feth

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai un imprimeur à coté de chez moi,
    il peut faire tous mes tirages, depuis la carte de visite, jusqu'au poster en A0
    de 1 page à 5000pages et plus.

    Je n'ai donc pas d'imprimante chez moi,
    je prepares mes documents en PDF, que je lui envoie par email ou que je lui amene sur clef USB.

    Generalement sur place, il fait une premiere epreuve (le fameux BAT : Bon A Tirer),
    et si ca me va il lance la serie.

  • # Negatif+

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour ma part, j'utilise Negatif+, qui est disponible sur Paris ou via Internet. Je n'ai jamais été déçu par la qualité de la prestation, ils fournissent les profils colorimétriques de leurs imprimantes si besoin de faire un travail très soignés.

    Le gros avantage est qu'ils fournissent les maquettes des livres au format InDesign, ce qui permet d'être sur de bien respecter toute la mise en pages (marges, …) sans trop se prendre la tête. Ce n'est malheureusement pas un logiciel libre, mais étant un "standard" dans le monde de la publication, cela ne m'étonnerais pas que Scribus puisse lire ce format de fichier (J'ai besoin d'InDesign à titre Pro, donc je ne me suis jamais posé la question).

    Ensuite, pour le format, je dirais que dans tous les cas, si tu veux un truc soigné, tu seras obligé de le refaire si tu changes d'imprimeur / format, même en carré, surtout si tu as du texte. Du coup, le format, je choisi généralement le plus adapté à mes photos : paysages si beaucoup de photo dans ce format, carré si j'ai une répartition a peut près équitable. Quand il s'agit d'album de vacances / famille, je garde le paysage : tous les livres sont au même format, c'est plus facile à ranger, et ça présente bien

    • [^] # Re: Negatif+

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci pour ton retour.

      Pour Négatif+, si on veut leur fournir un pdf, il faut apparemment obligatoirement passer en boutique.
      La gestion des template InDesign dans Scribus et noté "in progress" sur leur site web, je testerai.

  • # Pour les logiciels

    Posté par . Évalué à 4.

    Alors, ça dépend de ta façon de travailler et de ton but. Je vois deux façons de faire, elles peuvent être complémentaires.

    Cas 1 : Chaque page est une image complète.
    Utiliser un logiciel comme fotowall est produire une image par page. On peut également utiliser gimp, krita
    Tu utilises un logiciel pour créer un pdf avec les pages, soit scribus, soit imagemagick pour le faire en script.
    Tu utilises un service web est tu mets une image par page. C’est déjà moins contraignant.

    Cas 2 : Chaque page est un montage avec text…
    Tu peux utiliser scribus pour faire la mise en page. C’est la solution que j’ai adopté pour les faire part de naissance de mes enfants.
    Tu dois pouvoir faire des trucs sympa avec gmic ou imagemagick en ligne de commande… mais c’est un poil moins visuel ;-)

    Pour l’édition, j’ai également utilisé les services d’un imprimeur près de chez moi pour les faire-part de naissance. Pour les livres photos, je passe par des sites comme mypix, photo web

    • [^] # Re: Pour les logiciels

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci. Je vais partir effectivement sur la solution 2 avec Scribus et en utilisant des logiciels tiers style gmic pour du traitement d'image au cas par cas.

  • # La mise en page dépend du support

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Quel format pérenne adopter? Les éditeurs ont tous des livres de dimensions différentes. J'imagine que passer d’un format carré 22*22 à 30*30 est assez simple mais que passer d’un format carré à un format paysage nécessite de refaire complétement la mise en page.

    Ma réponse sur ce point est: aucun! Je ne suis pas non plus d'accord avec ton affirmation selon laquelle passer d'un format carré à un autre serait simple: il n'y a aucun raisin que tu veuilles changer la taille de tes photos et un agrandissement n'est pas forcément la solution qu'il faut privilégier!

    La mise en page dépend du support, c'est comme ça, c'est la vie!

    Tu peux imaginer écrire un algorithme qui fait cette mise en page pour toi, mais ça c'est une autre façon de résoudre le problème en associant une mise en page à chaque support possible.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.