Forum général.cherche-logiciel clé usb avec plusieurs partitions (pour windows)

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
0
20
fév.
2016

bonjour,

j'ai une clé usb avec une distribution linux (en fait une carte sd avec une distribution pour raspberry pi, mais peu importe). Je souhaiterais permettre aux utilisateurs sous windows de copier du contenu vers le raspberry pi, sans passer par le réseau, en copiant simplement des fichiers sur le périphérique.

Il y a une partition boot fat16 genre de 50 Mo, la partition système linux (ext4) de plusieurs Go et j'ai rajouté une partition fat32 de 1 Go. Et sous windows, ça ne voit que la partition boot (on peut copier des choses, mais pas beaucoup).

J'ai vu des tutos pour avoir de multiples partitions sur une clé, visibles depuis windows xp mais 1/ ça utilise des logiciels windows 2/ je crois que ça utilise des pilotes qui ne fonctionneront que sur 1 pc où c'est installé, et non pas sur tous les PC.

Est-ce qu'il y aurait une autre solution, à faire depuis une distribution linux ?

  • # partition primaire/etendue/logique

    Posté par . Évalué à 2.

    je penses que tu n'as fait que des partitions primaires et windows est surement tatillon la dessus et n'affiche que la premiere partition primaire.

    dans ton cas, depuis ton linux,
    - supprimes la partition fat32 de 1Go
    - fait une partition etendue à la place
    - puis fait une partition logique dans la partition etendue (generalement elle s'appelle sdX5 sur le disque sdX)
    - formates la nouvelle partition en fat32

    ca devrait faire l'affaire.

    • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

      Posté par . Évalué à 2.

      Ça pourrait marcher, mais l'image que j'utilise génère un système avec 2 partitions primaires. Or, si je rajouter une partition étendue en plus, ça n'est pas reconnu non plus dans windows (quel OS en carton ce truc !). La solution serait de tout modifier pour déplacer la 2nde partition primaire vers une étendue, mais c'est trop de travail, tant pis…

      • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

        Posté par . Évalué à 3.

        autre solution, un clef USB independante de l'OS,
        que branches sur une machine, copie tes fichiers, branches sur l'autre

        • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

          Posté par . Évalué à 2.

          oui, ça serait possible comme ça c'est sûr. Par contre ça obligerait les gens à manipuler l'espace "linux", alors qu'il y a déjà l'interface d'emulationstation qui s'utilise juste avec une manette de jeux. À l'origine j'avais fait un script qui permettait de déposer des ROM de jeux (genre NES ou Arcade) sur la partition fat32, et ensuite c'était automatiquement transféré sur la partition ext4. J'ai été un peu vert de constater que windows 10 n'était même pas capable de voir un truc aussi simple (partition primaire ou étendue sur 1 des 4 partitions disponibles). Mais bon, c'est pas si grave, la partition de boot, visible depuis windows (fat16) fera quand même l'affaire, les ROM font entre 0.5 et 3 Mo…

          • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

            Posté par . Évalué à 2.

            c'est quoi le probleme ?
            que tu ne puisses pas monter la clef USB comme tu montes la 3e partition de la clef USB ?
            pourtant c'est la meme chose.

            rien de plus, rien de moins à faire pour l'utilisateur

            • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

              Posté par . Évalué à 2.

              moi je peux le faire. Mais les gens ont une interface simple (emulationstation), s'il faut qu'ils démarrent une session linux sur leur raspberry pi, ça sera plus compliqué pour eux que de copier de rom dans le bon dossier (sur la carte sd où se trouve déjà le système)

              • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

                Posté par . Évalué à 2.

                pourquoi ?

                pourquoi ne pas faire un detection du peripherique USB, pour monter le dossier directement là ou c'est attendu.

                ton emulstation ne voit alors pas la difference entre /mnt/carteSD_partition3 et /mnt/clefUSB_partition1
                s'il faut vraiment "copier" les fichiers, alors un petit script peut faire ca tres bien,
                par exemple en synchronisant les 2 supports, avec effacement, la clef USB etant la "reference"

                tu inseres la clef, pouf pouf, ca lance la synchro et ejectes la clef.
                puis ca lance le emulstation avec les données de la carte SD.

                c'est quand meme plus pratique que de devoir ejecter la carte SD pour la mettre dnas le windows, pour copier des fichier, puis ejecter la carte, pour la remettre dans le raspberry, booter dessus, etc

                • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

                  Posté par . Évalué à 2.

                  oui, c'est vrai que ça serait possible. Mais comme il faut que les ROMS soient classées par arborescence, ça restera compliqué pour les utilisateurs…

                  • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

                    Posté par . Évalué à 2.

                    en quoi est-ce plus compliqué de faire le classement sur la clef USB plutot que sur la partition de la carte SD ?

                    pour moi, aucune difference

                    ensuite en quoi est-ce compliqué de synchroniser un dossier local avec la clef USB ?
                    tu fais un script, l'utilisateur clique sur l'icone, ca lance le script qui synchronise la clef USB et le dossier contenant les ROMs,

                    CQFD

                    • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

                      Posté par . Évalué à 2.

                      parce que l'arborescence (avec une 30taine de dossiers, vides, pour les futures ROMS), existe déjà sur la carte SD du système. Pour la refaire sur une clé usb, vu que ce sera celle des utilisateurs, il faudrait soit leur emprunter la clé pour copier l'arborescence, soit leur demander de télécharger une archive avec les dossiers zippés. Une autre possibilité serait de faire un script qui génère l'arborescence sur la clé une fois montée dans le raspberry pi, puis l'utilisateur retire sa clé, copie les roms, les remets dans le pi et ça synchronise. Reste à savoir si le nom du volume monté ne change pas à chaque fois qu'une nouvelle clé est insérée (genre /media/pi/LABELDELACLEF).

                      • [^] # Re: partition primaire/etendue/logique

                        Posté par . Évalué à 2.

                        si c'est toujours la meme clef qui sert à transfert, elle ne change pas de nom, son contenu ne change pas.
                        le script peut synchroniser "betement"

                        si la clef change, le script devra etre un peu plus intelligent pour :
                        - detecter une clef,
                        - chercher les fichiers .rom
                        - les copier dans les bons dossiers en fonction de criteres.

                        l'utilisateur n'a alors qu'a deposer son fichier mabellerom-snes-mariokart.rom sur une clef, et brancher la clef.

  • # Windows et ordre des partitions

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je créé régulièrement des clès USB bootables à 3 partitions (2 partitions ext4 et une partition NTFS), afin de permettre à mes utilisateurs d'avoir 1) un environnement Linux en bootant un PC sur la clé et 2) de pouvoir sauver, sur la partition NTFS, des fichiers depuis un Windows ou un Linux, qui soit visible par l'autre OS.

    J'ai observé que Windows (XP, Seven) à parfois un problème avec les clés multi-partition, spécialement si le numéro de la la partition NTFS/FAT se trouve "après" un numéro de partition qu'il ne connaît pas (une partition Linux). Dans certains cas, Windows propose tout simplement de formater les partitions Linux, si celles-ci se trouve "avant" une partition Windows… Sympa… :(

    Aussi, j'ai trouvé une astuce : Créer les partitions Linux en DEBUT de clé, mais avec un ID qui ne soit pas "1". Cela se fait facilement avec "fdisk".

    # fdisk -l /dev/sdc
    Disque /dev/sdc : 14,9 GiB, 15938355200 octets, 31129600 secteurs
    Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
    Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets
    taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets
    Type d'étiquette de disque : dos
    Identifiant de disque : 0x6a0a84e2
    
    Périphérique Amorçage   Début      Fin Secteurs Taille Id Type
    /dev/sdc1             10487808 31129599 20641792   9,9G  7 HPFS/NTFS/exFAT
    /dev/sdc2    *            2048  9218047  9216000   4,4G 83 Linux
    /dev/sdc3              9218048 10487807  1269760   620M 83 Linux
    

    Ici, on voit que:
    - afin de faciliter le boot, la partition système Linux (4.4Go) se trouve en début de clé, mais elle a pour ID 2
    - pour que Windows ne soit pas perturbé par les partitions Linux, l'ID de la partition NTFS est en 1. Le fait que les partitions ne soient pas dans l'ordre de leur position physique ne pose pas de problème.

    • [^] # Re: Windows et ordre des partitions

      Posté par . Évalué à 2.

      merci de l'astuce, je note pour une autre fois, là pour le coup ça implique de tout réorganiser et adapter donc je vais garder la partition de boot comme espace d'échange (32 Mo ce n'est pas énorme mais ça suffira)

      • [^] # Re: Windows et ordre des partitions

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 23/02/16 à 17:06.

        Ce qu'Olivier implique c'est que tu peux juste recréer la table de partition en changeant les ID, en gardant les mêmes offsets (tip: notes les offset avant et compare ensuite les sorties de fdisk, il ne faudrait surtout pas que t'es partitions ne "tombent" plus aux bons endroits)… sfdisk peut être plus simple à utiliser pour ce genre de manip mais cela reste aussi tout à fait possible avec fdisk,cfdisk et autres. Tu coup tu ne dois rien formater et tu ne perds rien. Au pire, tu fais un backup du mbr avant au cas où : dd if=/dev/clef of=backup.mbr count=1 (inverser if et of pour restaurer). Après, genre ton sda1/boot deviendra sda3/boot. Si le /etc/fstab du rpi utilise des uuids ou des labels de partitions, tu n'auras même pas besoin de le modifier, à vérifier donc. Il pourrait aussi y avoir quelque chose à changer du côté du bootloader rpi, typiquement un fichier de configuration qui se trouve dans la partition boot et qui spéficie l'argument root= passé au noyau (je ne connais pas le processus de boot d'un rpi donc ceci ne sont que des supputations…). Normalement ça n'est pas plus compliqué que cela :)

        • [^] # Re: Windows et ordre des partitions

          Posté par . Évalué à 2.

          PS: Par contre si tu veux convertir des partitions primaires en étendues cela risque d'être un peu plus sportif, mais, vu les autres commentaires, apparemment cela ne serait pas nécessaire. Arrange toi juste pour que ta partition ntfs soit primaire avec l'id 1, windows ignorera le reste…

          PS2: L'inverse (conversion étendue->primaire) est théoriquement plus facile. Fin bref si tu te demandes ce qu'il est possible de faire avec ta clef sans devoir reformater et/ou déplacer des données (+fix métadonnées des partitions), poste toujours la sortie du fdisk.

  • # Forum général.cherche-logiciel clé usb avec plusieurs partitions (pour windows)

    Posté par . Évalué à -1.

    Too late, et il correspond bien à mes besoin.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.