Forum général.cherche-matériel Asservissement de radiateurs et supervision de la température/

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
3
21
juil.
2013

Bonjour,

Je dispose de 7 radiateurs électriques. Ils sont tous gérables par fil pilote, mais ayant été installés bien après la construction de la maison, évidemment il n’y a pas de troisième fil tiré et les gaines sont difficiles d’accès.

Existe-t-il de modules radio (ou type CPL) que je pourrais installer derrière les radiateurs et coupler à des capteurs de température (et hygrométrie) afin de contrôler la température de chaque pièce au long de la journée ? Le tout le plus libre possible et que je puisse contrôler via une machine Linux (j’ai un serveur allumé en permanence à la maison). Si en plus, je peux remonter la consomation de chaque radiateur, ce serait un plus.

Merci !

  • # zigbee

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Tu peux essayer les modules zigbee (voir farnell et autres), ils ont utilisables simplement comme une liaison série et émettent sur la bande des 2.4GHz.
    Il te faudra quand même un microcontroleur (avr par exemple) qui couplé au module zigbee enverra le signal sur le fil pilote le signal pour chaque radiateur.

    • [^] # Re: zigbee

      Posté par . Évalué à  1 .

      Il y a des modules zigbee qui disposent déjà d'un µcontroleur, avec des entrée sortie, tu peux donner un ordre radio pour lire/écrire sur ces ports, mais je ne penses pas que tu puisses intégrer un algorithme directement dedans.

      mais tu dois gérer leur alimentation :
      * pile
      * alimentation sur secteur avec adaptation de signaux (transfo 230/5v avec redresseur et régulateur)

      Je ne pense pas que le fil pilote gère un asservissement. tu ne peux pas contrôler de façon linéaire la puissance de chauffe des radiateurs.

      Pour avoir un vrais asservissement il faudrait remplacer l'élément thermostatique des radiateurs par un élément contrôlable via une consigne sur 0-5V :
      * consigne à 0V puissance de chauffe à 0%
      * consigne à 5V puissance de chauffe à 100%

      Puis t'on unité centrale enverra une commande, à l'ensemble de tes radiateurs , en fonction de la consigne que tu à programmé (20°), de la mesure de la température et des gains de ton PID.

      • [^] # Re: zigbee

        Posté par . Évalué à  2 .

        Salut JMax !

        Oui, pour autant que je sache, le fil pilote c'est binaire, et ça choisit entre le mode confort et le mode éco (-3°C, en gros).

        Un de mes enseignants à l'Université de La Rochelle m'avait parlé d'un projet de recherche sur de la régulation en amont : directement au compteur, tu peux alimenter ou couper l'alimentation des convecteurs, et donc réguler en jouant sur le rapport cyclique, mais je vois pas comment faire de la régulation terminale (par pièce).

        Je l'ai pas dit en dessous, mais pour le emonTX aussi, il faut prévoir une alim secteur ou des piles. Ici, je privilégierais l'adaptateur secteur.

        A noter que si les radiateurs sont vieux, on peut envisager de les remplacer par des radiateurs qui embarquent régulation et programmation.

        Ou par un poêle à bois…

        • [^] # Re: zigbee

          Posté par . Évalué à  1 .

          Salut jihele

          Je pense que l'on peut réguler la température par pièce si nous avons un PID et un capteur par pièce.
          la température des autres pièces sera vus, par le PID, comme une perturbation.

          exemple :
          je contrôle la température de ma chambre et j'ouvre la porte de mon couloir,
          la température du couloir baisse
          donc avec du retard celle de ma chambre baisse
          mon PID augmente la puissance des chauffages de ma chambre pour augmenter la température.

          Le systéme n'est pas optimale mais il devrait être suffisant pour du chauffage domestique.

          • [^] # Re: zigbee

            Posté par . Évalué à  2 .

            Oui, si on a un régulateur par pièce.

            Je voulais dire que je ne voyais pas comment faire dans le cas de la régulation depuis le compteur :

            au compteur, tu peux alimenter ou couper l'alimentation des convecteurs, et donc réguler en jouant sur le rapport cyclique

            Mais c'était un peu idiot car en général, tu dois avoir des départs différents pour les différentes pièces, donc c'est faisable aussi.

            Ça fait moins d'équipements dans les pièces (juste une sonde de température) mais ça nécessite un peu d'intelligence du côté du compteur, et des relais, parce que là, on intervient en puissance, pas en commande.

      • [^] # Mes 2 cts sur zigbee

        Posté par . Évalué à  1 .

        Cela me fais penser qu'il existe une plateforme sur une base libre (Arduino) qui dispose d'un module sur lequel tu peut développer et télécharger ton soft, qui dispose d'une liaison Zigbee et d'une entrée analogique et d'une sortie tout ou rien (collecteur ouvert 100mA). Cela tourne sur une batterie ou peut s'alimenter par une prise mini usb.
        Voici le concept en vidéo http://vimeo.com/59998795
        Reste à savoir si cela à été commercialisé l'auteur

      • [^] # Re: zigbee

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        J’aurais aimé éviter un montage maison, surtout que le fil pilote travaille en 230V / 50Hz, donc même s’il ne doit pas consommer trop d’intensité, je pense qu’on travaille en électronique de puissance…

        Pour ce qui est de l’asservissement, je pensais mettre une sonde de température dans chaque pièce et gérer la position du radiateur (confort / éco / éteint) en fonction. Du coup, soit je laisse le thermostat du radiateur à fond, soit à une valeur un peu supérieure à la température max que je veux atteindre.

  • # OpenEnergyMonitor ?

    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 22/07/13 à 10:06

    La question étant assez large (partant du pilotage, on se dit que quitte à ajouter du matériel, autant faire du suivi), je me permets de citer OpenEnergyMonitor.

    Un boîtier emonTX par radiateur, embarquant un micro-contrôleur et un module RF qui dialogue avec un élément central.

    On est pas dans l'utilisation typique mais il me semble que l'adaptation n'est pas si compliquée :

    • Prendre le module "température seulement" si c'est pour du pilotage, ça sera moins cher, mais pas donné quand même, si on multiplie par le nombre de radiateurs.

    • On doit pouvoir utiliser le port d'entrée impulsionnelle pour envoyer 5 V au fil pilote. Je n'ai pas testé, mais je pense que c'est utilisable en sortie aussi. Il faut voir quelle est la tension requise par le fil pilote. Note que le projet est pas axé domotique, donc il faudrait écrire le code de pilotage, mais ça me semble pas compliqué et je pense que ça ne requiert pas d'adaptation matérielle, donc c'est tout à fait jouable, et ça peut être marrant à faire.

    Pour le suivi de conso en même temps, il faut un emonTX plus complet avec une pince ampèremétrique.

    Le centre du réseau peut être un RaspberryPi avec un récepteur radio branché sur le port série, mais ça s'adapte au serveur tout aussi bien.

    Au final, pour juste du pilotage, c'est pas le top. Ça reste une solution onéreuse. Pour moins cher on doit pouvoir mettre un petit micro-contrôleur avec juste un chronogramme, qui pilote confort/éco, sans centralisation. Ou bien re-réfléchir à passer des fils. Mais pour le suivi de conso, c'est adapté.

    Et le projet est sympa…

    • [^] # Re: OpenEnergyMonitor ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Le projet m’intérresse, parce que le but à terme, c’est de contrôler ma conso électrique, mais pour le pilotage, ça n’as pas l’air gagné sans investissement électronique, et vue que mes cours d’élec et d’embarqués sont loin, et que je n’ai pas même de quoi souder correctement une résistance sur un circuit imprimé…

      • [^] # Re: OpenEnergyMonitor ?

        Posté par . Évalué à  2 .

        le fil pilote travaille en 230V / 50Hz

        Ça complique un peu la solution que je propose, évidemment. Je connaissais pas mais je me disais bien que 5 V, ça serait compliqué sur certaines longueurs.

        vue que mes cours d’élec et d’embarqués sont loin, et que je n’ai pas même de quoi souder correctement une résistance sur un circuit imprimé

        J'ai le même profil, mais j'ai trouvé un espace accueillant auprès du HackLab du coin (le L@bx, vu que je réside à Bordeaux en ce moment).

        Si tu vois un peu d'intérêt à OEM, tu peux demander sur le forum du projet si quelqu'un a déjà réalisé ce que tu souhaites. Le communauté est assez ouverte et loin d'être monolithique. Beaucoup viennent avec des projets très différents pour piocher des morceaux.

  • # Utilisable en libre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Cette page propose des modules, mais je ne sais pas s’il sont pilotables facilement à bas de logiciels libres.

  • # Asservissement de radiateurs et supervision de la température

    Posté par . Évalué à  1 .

    Bonjour,

    Les modules RF CHACON sont pilotables avec un Tellstick ou rfxcom, tous 2 sont utilisables sous Linux.

    Idem pour les modules Zwave, openzwave permet de les utiliser sous Linux.

    Voir le logiciel domogik pour la domotique sous linux.

    Pour les amateurs d'Arduino, il y a les Jeenod, compatible Arduino mais avec une interface RF en 868MHz. Mais cela demande du bricolage en électronique.

    Pour le pilotage des radiateurs, il vaut mieux les commander par le fils pilote, cela demande que quelques mA sous 220V. Moins de risque que de commander directement l'alimentation du radiateur. Sans parler que l'électronique ne va pas apprécier longtemps des marche/arrét continu.

    Le principe consiste à mettre le thermostat du radiateur au maxi. et de le commuter en mode confort/hors-gel en fonction d'une t° de consigne lu dans la pièce. Ce sera donc le logiciel qui va entièrement faire office de thermostat.

    • [^] # Re: Asservissement de radiateurs et supervision de la température

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Merci de débroussailler un peu le terrain, j’avais déjà entendu parler de domogik et rfxcomm. Ce dernier m’intéresse car il semble pouvoir lire les valeur de la sonde Oregon (temp, hygro et horloge) que je possède et qui n’est aujourd’hui utilisée que pour une station météo non communicante.

      En effectuant des recherches supplémentaires à partir de tes indications, je suis tombé sur ça : http://maison-et-domotique.com/books/zwave-et-fil-pilote-domotiser-son-radiateur/, par contre, si je suis ça, il va me manquer au moins un module de commande à brancher sur mon serveur, et ça n’a pas l’air compatible avec rfxcomm (lequel serait le mieux d’ailleurs sachant que mon serveur est sensé rester toujours allumé et dispose d’un onduleur) ou tellstick. Le même montage serait-il possible avec 2 modules Chacon CH54755? Sachant qu’un montage complet comme celui-ci s’appuie sur le thermostat interne du radiateur (mode confort et éco), serait-ce plus intéressant de ne gérer que les mode confort et arrêt avec le thermostat interne à fond et un capteur de température externe, dans ce cas, quel type de capteur utiliser ?

      Le domaine de la domotique fait vraiment jungle, il y a énormément de systèmes, mais rien ne semble compatible avec rien, et côté libre, ça me semble difficile de ne pas sortir le poste à souder…

      • [^] # Re: Asservissement de radiateurs et supervision de la température

        Posté par . Évalué à  1 .

        Un seul Module ON/OFF 1000 W DI-O CH54755 suffit pour passer du mode confort au mode arrêt. Et des sondes Oregon pour relever la t°.
        Par contre, le défaut de ces modules, c'est qu'il n'a pas de retour d'état. Si le module ne reçoit pas l'ordre à cause d'autres émetteurs cela pause des problème de gestion de chauffage.

        J'ai plusieurs sondes Oregon, et parfois, l'émission peux se chevaucher et empêcher la réception de l'une d'elles.

        Le zwave est plus fiable pour ce genre d'utilisation.
        Il faudrai utiliser un controleur de ce type:
        http://www.planete-domotique.com/controleur-zwave-aeon-labs-z-stick-s2.html
        Je n'ai pas encore testé par contre mais son fonctionnement en réseau mesh semble intéressant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.