Forum général.cherche-matériel Thermostat d'ambiance sans fil et "IP"

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
2
2
nov.
2014

Hello,

Je cherche à installer un thermostat d'ambiance pour ma chaudière à gaz.

Je ne souhaite pas tirer de câbles entre la chaudière et le thermostat, donc il me faut un thermostat dit "sans fil": un récepteur qui se branche près de la chaudière et le thermostat qui permet de contrôler le tout.

Jusque la, tout va bien.

Après je me dis que ça pourrait être amusant si le joujou savait se connecter à mon réseau local (en wifi, ethernet) histoire que je puisse le contrôler depuis mon pc, smart phone etc.

Mais la c'est le drame: les nest, netamo & co ont tout pourri ! Tous les thermostats que je trouve et qui sont connectables, le sont uniquement sur les serveurs des constructeurs !! Je ne veux pas de ça !
Si je dois régler mon chauffage à distance, j'ouvrirais un ssh et ça ira, pas moyen de stocker toutes mes données sur les serveurs des autres !

Auriez-vous une idée ? une piste avant que j'abandonne et choisisse un "simple" thermostat qui m'obligera a me lever de mon lit pour le régler ?

Merci

  • # Solution maison

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut,

    Si tu as du temps, un raspberry pi et quelques composants, je te conseil d'aller faire un tour sur http://pimatic.org/
    Personnellement je contrôle ma chaudière gaz, ma conso gaz et des prises 433MHZ : ça marche super bien.
    Tu trouveras de l'aide ici : https://github.com/pimatic/pimatic/issues

  • # Linuxfr

    Posté par . Évalué à 2.

  • # Jeedom

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Alors pour faire ce que tu envisages, je te conseille la petite box domotique Jeedom.

    Ensuite tu n'auras qu'à utiliser une sonde z-wave pour la température et un relai z-wave pour contrôler la chaudière.

    Ensuite c'est ton imagination qui fera le reste. Car tu pourras avec ces différents éléments créer des scénarios où des actions automatiques pour certaines heures ou si une température est atteinte, ou encore si tu es sur le chemin du retour. Donc pas vraiment de limite.

    C'est projet super réactif, j'ai acheté la Jeedom Mini il y a un mois environ et j'en suis super content.
    Moi je l'ai pris dans le but de recevoir des notifications par sms si un de mes détecteurs de fumée ou monoxyde se déclenche.

  • # heureux utilisateur de Netatmo

    Posté par . Évalué à 1.

    Salut,

    Je voudrais réagir à refus un peu péremptoire de vouloir donner la moindre données privée ou stockage offline de ses données sur un serveur externe.

    Tout d'abord, je voulais dire que je suis moi aussi très soucieux de donner partager le moins possible de donnée avec des tiers, que les aspects sécurité et vie privée sont une préoccupation qui me concerne grandement, et qu'à cet égard je suis de près les évolutions dans un sens ou dans l'autre des GAFA (Google, Amazon, Facebook Apple) qui sont des aspirateurs à données privées.

    Pour moi, tout est question d'avantages que procure une solution donnée et des coûts/bénéfices associés.

    Je m'explique : j'ai une sympathie profonde pour le principe de l'autohébergement, mais, même si en théorie c'est la solution idéale entre autres pour beaucoup de libristes, elle comporte aussi des risques et inconvénients.
    Sans vouloir faire une liste exhaustive de ces risques (voir un billet assez documenté sur le sujet piège auto-hébergement), ne serait-ce que la compétence technique pour mettre tout ça en place et le temps de peaufiner/optimiser/sécuriser le service en question représente souvent 90% du boulot minimal qui consiste à faire tourner un mini service sur un Raspberry + relai et faire un ssh dessus.

    Alors je voulais aussi faire un retour personnel (et forcément subjectif) après un peu moins de 2 semaines d'utilisation du thermostat connecté Netatmo pour justement contrebalancer le commentaire visant à dire que cette nouvelle tendance de l'Internet des objets (Internet of Things) est en train de "tout pourrir" en voulant stocker notre vie privée sur des serveurs constructeurs.

    J'ai voulu donc mettre en place un thermostat (nouvelle installation vu que je n'avais rien avant) et j'ai été agréablement surpris par le produit.

    Non seulement c'est techniquement du bon matériel (petit, intégré, performant), mais la configuration, facilité d'utilisation et les outils livrés pour piloter tout ça sont vraiment bien foutus.

    Très franchement, si j'avais dû me mettre en place un tel produit avec le hardware dispo (sonde, relai, serveur, interface web et appli pour smartphone, graphe, etc.) j'aurais certes bidouillé un truc qui aurait probablement marchoté plus ou moins bien (modulo des commandes ésotériques, ssh, cron..) mais j'aurais eu une solution qui n'aurait pas implémenté le dixième de ce que le thermostat Netatmo propose, avec certes "l'avantage" que mes données ne sont pas stockées chez la société.

    un autre point qui m'a convaincu, c'est de pouvoir quand même piloter le thermostat via une API ouverte
    voir https://dev.netatmo.com/doc

    Alors c'est vrai que dorénavant, cette boite sais plus ou moins quand je suis là et si je suis absent, et à quelle température je veux me chauffer.

    Néanmoins, on vit dans un monde où souvent une bonne dizaine de tiers collectent des données sur nous :
    - la banque via mon relevé (c'est pire si j'ai une CB et rajoute encore une couche lorsque cette dernière a une puce Wi-Fi)
    - mon FAI (rien qu'en listant les URL consultées, et je suis sûr que de voir passer les adresses IP sources et destinations d'un flux https, on peut en apprendre aussi pas mal)
    - mon opérateur télécom (surtout portable) -> géolocalisation
    - le constructeur de l'OS du téléphone (Apple, Google/Android ou Microsoft) si smartphone
    - Google pour tout ce qui est les recherches sur leur site, leur régie de pub et d'éventuelles utilisations des services GMail, Agenda, Maps, DNS, etc.
    -> cette page est un bon départ pour se rendre compte l'ampleur des dégâts pour ceux qui ont un compte Google (je rassure les fans : Apple c'est bien pire !!!)
    - abonnement transports en commun (type Navigo)
    - NSA qui agrège souvent les données de plusieurs d'entre eux via des projets et outils de surveillance à la limite de la légalité (bon, pas du tout légaux en fait !)

    bref, il va sans dire que chacun peut doit dans la mesure du possible tenter de limiter de telles utilisations mais d'arriver à être totalement transparent est quasi impossible pour une personne vivant dans une grande ville avec les outils technologiques du moment (smartphone, Internet…)

    La question qui reste est que si on part du principe qu'un jour ou l'autre, ces acteurs font avoir une utilisation un peu "borderline" de nos données privées (sous couvert de nous faire bouffer de la pub ciblée), comment fait-on pour se protéger ?

    Une des solutions est de compartimenter en évitant qu'un seul acteur (Google pour ne pas le nommer) puisse recouper tout ça, et c'est la raison qui m'a fait choisir Netatmo plutôt que le Nest.
    et après, c'est de savoir (et le cas échéant d'accepter) de ce que ce tiers va pouvoir faire de ces données (dans le cas présent, j'ai jugé que connaître la température de ma maison ainsi que le fait que je soit chez moi ne leur permettrait pas (trop ?) de me cibler au point de faire du profiling et m'envoyer des pubs adaptées à mon style de vie.

    Bref, c'est un grand débat de société sur lequel il est important d'être vigilant mais sans tomber non plus dans une paranoïa démesurée qui nous empêcherait de profiter pleinement des évolutions.

    • [^] # Re: heureux utilisateur de Netatmo

      Posté par . Évalué à 2.

      Avec Jeedom vous êtes maître de vos données, ce n'est pas de la bidouille et ça permet beaucoup plus de fonctionnalités qu'un produit propriétaire…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.