Forum général.général Encore un problème de faire du fric avec du libre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
4
2
juin
2013

Bonjour,

Bon, il y a un journal récent qui parle ± de mon problème, donc j'aimerais éviter d'avoir les mêmes commentaires que là-bas.

Contexte :
1. J'ai une idée de site.
2. Je veux libérer le site en question quand j'aurais écrit au moins quelques lignes de code (pour l'instant, c'est une idée, hein)
3. Comme c'est un site, je voudrais le mettre en AGPL.

Business plan :
1. Héberger une instance du site moi-même
2. Cette instance aurait de la pub
3. Cette instance proposerait un abonnement pas cher pour avoir le site sans pub
4. Éventuellement vendre mes compétences pour installer/tuner une instance chez qqun

Questions :
1. Puis-je faire de l'AGPL et du commercial (double license, car je ne veux pas libérer les modifs qui mettent des pubs et le mode payant sans pub) ? Je crois, mais je suis pas sûr. Je fais du commercial sur mon instance, l'AGPL pour tous les autres, sauf si on me paye beaucoup.
2. Dans ce cas, que faut-il faire des éventuels contributeurs ? Leur demander un accord de cession de droits ? (pour encore avoir le droit de me filer moi-même une instance non-AGPL du bouzin)
3. Puis-je casser la gueule du type qui m'a piqué le nom de domaine sur lequel je louchais depuis 2 ans ½ (quand j'ai eu mon idée) ? (je sais que non, mais bon. Salopard !)

Anti-troll :
1. Je n'ai aucun problème à ce que qqun se fasse plus de sous que moi avec mon code. Ça me fera chier (sauf s'il me fait une donation) mais ça s'arrête là. S'il est meilleurs marketeux/communicant/etc. que moi, bah c'est ma faute, j'avais qu'à être meilleur. Et pis ça fait toujours une entrée sur le CV : concepteur du code qui fait tourner Amazon.
2. Par contre, s'il fait des modifs, pas con, j'en bénéficie, et la communauté avec (merci AGPL).
3. Je ne veux brider personne (interdire le commercial, toussa, je m'en fous), je veux juste m'autoriser à faire des modifs sur mon code (et celui des contributeurs, voir plus haut) sans le libérer.
4. On n'est pas vendredi.

Je précise que je ne pense pas me lancer à corps perdu dans l'entreprise, mais bien comme une source de revenus complémentaire, tout du moins au début et principale − éventuellement − si ça marche.

  • # Petits problèmes…

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    1. Par contre, s'il fait des modifs, pas con, j'en bénéficie, et la communauté avec (merci AGPL).

    C'est tout bonnement impossible.
    En fait, il n'y a aucune licence qui permet cela, au mieux dans le cas de la GPL, si quelqu'un prend ton code, il ne doit fournir le code source uniquement à ceux qui obtiennent ce logiciel modifié (par exemple le client). Le créateur du code d'origine n'est nullement tenu d'être au courant des modifications du logiciel si cette version modifiée ne lui est pas destinée.

    Typiquement, Google a modifié des tas de LL pour son usage interne dont les modifications n'ont jamais été portées à la connaissance des projets, car la distribution n'est pas publique.

    Il faut comprendre que le libre est destiné à protéger le client final du produit pour qu'il ait le code source de ce qu'il a entre les mains. Le fait de créer une communauté et de redistribuer les modifications au projet d'origine cela n'est pas une obligation. Par ailleurs nombre de distributions comme Debian patchs des logiciels sans en avertir le projet d'origine (après ces accès sont libres d'accès au projet d'origine, mais cela n'est pas en soit une obligation absolue).

    1. Dans ce cas, que faut-il faire des éventuels contributeurs ? Leur demander un accord de cession de droits ? (pour encore avoir le droit de me filer moi-même une instance non-AGPL du bouzin)

    Si tu es français, la cession des droits ne peut être au mieux que partielle (à savoir les droits patrimoniaux ce qui ne te donne pas tous les droits dessus).
    Cependant une cession des droits permettraient de changer la licence sans la problématique que tout le monde soit d'accord au préalable, mais de telles demandes créent de la méfiance autour de ton projet surtout s'il est petit (un projet ou des milliers de contributeurs y participent justifie plus ce besoin qu'un projet où il n'y en a que deux). C'est un risque qui peut être nécessaire ou pas, suivant le besoin.

    • [^] # Re: Petits problèmes…

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est tout bonnement impossible.

      Bah si. L'AGPL me permettra d'avoir accès à ses sources.

      Oui, il faudra que je fasse de la veille de sites pour voir si qqun utilise mon truc, mais bon, c'est le jeu.

      S'ils utilisent sans modifier, l'histoire s'arrête là, s'ils modifient, je dois (et le monde entier aussi) avoir accès au code source. C'est quand même la principale (si ce n'est seule) différence entre la GPL et l'AGPL.

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: Petits problèmes…

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Non, en fait cela signifie plutôt que si tu proposes un service Internet avec un logiciel sous licence AGPL, les utilisateurs de ce service doivent avoir accès aux modifications du logiciel car il est considéré comme distribué. En fait c'est plus une redéfinition de la notion de la distribution du logiciel qu'une obligation de refourguer les modifications à tous.

        Typiquement, si Google modifie un logiciel AGPL pour son utilisation interne à l'entreprise, sans lien avec l'extérieur, seuls les employés peuvent demander l'accès au code source des modifications car ce sont les seuls impactés.
        Si c'est un réseau privé, c'est uniquement envers les différents clients.
        Si c'est un logiciel non hébergé sur Internet, à savoir que Internet ne sert que support à son téléchargement, seuls ceux qui peuvent le télécharger ou l'obtenir (donc le client) sont en droits d'exiger le code source.

        • [^] # Re: Petits problèmes…

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui, mais ça ne rentre pas en concurrence avec mon instance si c'est une instance utilisée en interne.
          Alors oui, j'aurais pas les modifs, mais c'est pas très grave, car ça n'est pas de la concurrence.

          It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

    • [^] # Re: Petits problèmes…

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je réponds une 2ème fois parce que je viens de trouver quoi répondre.

      Si tu es français, la cession des droits ne peut être au mieux que partielle (à savoir les droits patrimoniaux ce qui ne te donne pas tous les droits dessus).

      Si je ne dis pas de conneries, un employeur peut demander par contrat à posséder une license d'exploitation commerciale sur le code de l'employé (entre autres droits) (il me semble que c'est le cas pour mon boulot actuel).

      J'en demande pas plus. Il m'en faudrait plus ?

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: Petits problèmes…

        Posté par . Évalué à 2.

        Si je ne dis pas de conneries, un employeur peut demander par contrat à posséder une license d'exploitation commerciale sur le code de l'employé

        Pas de soucis si les contributeurs sont tes employés :) sinon…
        Il s'agit ici de la différence entre oeuvre collective et oeuvre de collaboration. Dans une oeuvre collective, il y a plusieurs co-auteurs qui détiennent ensemble les droits sur l'oeuvre.
        Dans le cas d'une oeuvre de collaboration, des intervenants accomplissent une tache précise pour laquelle ils sont rémunérés. Ils ne peuvent pas prétendre à des droits sur l'oeuvre finale. C'est le cas employeur/employé ou commanditaire/sous-traitant.

        Concernant les droits qu'on ne peut pas céder, il s'agit des droit moraux (attribution, respect de l'oeuvre, retrait et j'ai oublié le 4e). Ca s'applique au cas d'une oeuvre simple ou collective. Dans le cas d'une oeuvre de collaboration, le collaborateur n'est pas (co-)auteur et ne peut prétendre à rien.

        En gros ce qui t'intéresserait c'est que ton logiciel soit une oeuvre de collaboration. Par contre si les contributeurs ne sont ni employés ni sous-traitant et non rémunérés je ne suis pas sûr que ça passe. Dans le cas d'un logiciel libre, on est plutôt dans le cas d'une oeuvre de collaboration dans laquelle les co-auteurs se mettent d'accord pour accorder une license commune sur leur oeuvre.

        • [^] # Re: Petits problèmes…

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'était par rapport à ce qui était dit sur le fait qu'en France on garde des droits toussa.

          Les contrats de travail permettent une cession de certains droits, dont ceux qui m'intéressent. Donc un accord de cession de droit pour les contributeurs devrait me permettre de récupérer ces mêmes droits (à savoir, permission à moi d'utiliser le code dans une version commerciale de l'appli, sans payer).

          Et je confirme ton analyse, je vise une œuvre de collaboration et pas collective. Mais faut pas déconner, je veux juste l'accord de faire une version commerciale incluant le code des contributeurs — sans les payer certes —, mais il y a toutes les références à eux (nom, pseudo, site web, toussa) et tout ce qu'on peut trouver pour inclure les contributeurs dans un logiciel.
          De toute façon :
          1. quand tu contribues sur un bug css ou 2 phrases de traduction, ça te fait pas trop chier
          2. faut pas rêver, y a peu de chances que je récupère un grand nombre de contributeurs au début, donc y a peu de chances d'avoir à s'emmerder.

          It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

  • # moins de 25€/an

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Héberger un site, c'est quand même moins de 25€/an… et sinon il y a aussi Tuxfamily si ton projet est compatible avec leurs conditions.

    Tu fais ce que tu veux question pub… mais si c'est motivé par le prix de l'hébergement, je trouve ça très pingre.

    Si la pub peut te faire gagner assez de sous, une vraie différence, c'est … heu… différent. Il y a le site avec pub poour se financer, et les site avec pub mais pour… enfin voilà quoi.

    Comme dit dans l'entrée du journal cité, le support peut t'apporter un grand plus.

    A+

    • [^] # Re: moins de 25€/an

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      T'as pas compris le business plan. C'est pas pour payer le serveur que je veux mettre de la pub. C'est pour me faire du pognon :

      une source de revenus complémentaire

      Je sais bien que mettre de la pub pour payer les 3 francs, 6 sous et 2cts de bitcoins, c'est un peu rat (sauf si ça commence à faire beaucoup de trafic et que je dois équilibrer la charge sur 5 serveurs surpuissants :D).

      Non, je veux juste faire un truc :
      1. qui me sera utile (j'en serais sans doute 1er utilisateur)
      2. qui sera utile à d'autres
      3. qui me rapportera de l'argent si possible, parce que c'est pas parce que je suis libriste que j'ai pas envie de faire fortune (au contraire, ça me permettrait de passer plus de temps à faire du libre).

      Support… Bah bof, parce que c'est quand même un truc qui tourne(ra) facilement tout seul, que j'ai déjà un taf, que j'aime faire mon truc tranquille (support = clients = demandes de clients = fait chier, j'aime pas avoir des demandes de clients) et que ça me voudrait dire que j'aide des plateformes qui me piqueraient des utilisateurs, donc de la pub, donc des sous.
      Un exemple (complêtement disproportionné et pas sur le même créneau, mais on s'en fout) : Facebook (non, je veux pas lui piquer sa place. Dur, et en plus c'est nauséabond). Imaginons que ce soit libre. En lançant son truc, Z. se serait pas dit « je vais faire du support sur mon produit », parce que ça niquerait sa place de centralisation.

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: moins de 25€/an

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je sais pas si c'est possible avec ton idée, mais perso les business plan basés sur la pub c'est plutôt caca à mon avis. Donc pourquoi ne pas offrir des services complémentaires payants sur ton instance ? genre les comptes premium ont des options en plus ou du stockage en plus, etc.

      • [^] # Re: moins de 25€/an

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 03/06/13 à 08:01.

        on ne te propose pas d'installer ton logiciel chez un client et d'en assurer le support,
        mais bien de fournir un support pour le logiciel installer sur ton serveur.

        ex :

        • le compte gratuit ne propose que 5Go de stockage, support par le forum
        • le compte payant propose 10Go de stockage, support par le forum, ou par email direct avec toi, reponse sous 24h
        • le compte premium, stockage 50Go, support forum, email avec reponse sous 4h ou telephone en ligne directe avec toi.

        va faire un tour sur le net, regarde ce que propose les diverses socciétés comme formule et solution, à quel tarif, pour quelles prestations…

        bref, va faire ton etude de marché ;)

  • # Sacré casseur de trolls!

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    donc j'aimerais éviter d'avoir les mêmes commentaires que là-bas.

    Tu penses à moi? raté, je trouve!

    Puis-je faire de l'AGPL et du commercial

    Tu fais ce que tu veux quand tu as les droits sur le code.

    Dans ce cas, que faut-il faire des éventuels contributeurs ? Leur demander un accord de cession de droits ?

    http://en.wikipedia.org/wiki/Contributor_License_Agreement

    Il y a des gens qui râlent car c'est horrible tu es un méchant qui veut leur sucer le sang, mais de mon expérience personnelle (faible certes, petit projet peu de contributeurs), les plus gros contributeurs sont les moins chiants à ce sujet (ils comprennent la problématique).

    Puis-je casser la gueule du type qui m'a piqué le nom de domaine sur lequel je louchais depuis 2 ans ½ (quand j'ai eu mon idée) ?

    C'est mort (j'en ai fait l'amère expérience avec une tonne de cyber squatteur voulant me revendre la chose à plus de 10 k$).

    1. Je n'ai aucun problème à ce que qqun se fasse plus de sous que moi avec mon code.

    T'es chiant de casser tous les trolls.

    1. Par contre, s'il fait des modifs, pas con, j'en bénéficie, et la communauté avec (merci AGPL).

    Non. bon t'es tombé dans un troll du libre, seul celui qui reçoit le service AGPL l'a :).

    je ne pense pas me lancer à corps perdu dans l'entreprise

    C'est le mieux!

    Bon courage.

    • [^] # Re: Sacré casseur de trolls!

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Justement, je vérifie que je ne pense pas de conneries, et même si je n'aime généralement pas le ton de tes commentaires (t'es pas très diplomate dans tes formulations), j'apprécie quand même le fond (sauf si tu trolles contre moi :D)

      Donc AGPL + commercial => ok
      Merci.

      Contributor license agreement => oui, je connais, mais du coup y a obligation de signer un truc ? Genre un règle dans CONTRIBUTING.md suffit pas ?
      Ensuite, bon, je ne me fais pas trop de soucis pour les contributeurs : j'ai pas hésité 2 secondes à télécharger le CLA d'owncloud (mais je l'ai quand même lu en entier, faut pas déconner), donc soit t'as envie de contribuer et c'est ok, soit ta fierté t'empêche de contribuer et c'est un peu con.

      Le type qui m'a piqué le ndd n'est pas un cyber-squatteur, il m'a aussi piqué l'idée ! Bah, c'est le jeu ma pauv'lucette, fallait que je me sorte les doigts quand j'ai eu l'idée y a 2 ans et demi.

      Pour l'AGPL, seul celui qui reçoit le service a le code : s'il ne met pas le truc sur le net, y a peu d'intérêt (dans le cas qui m'occupe) donc ça me va ;)

      Je sais que si j'avais développé mon idée, tout le monde aurait compris ce que je voulais dire, mais comme je me suis déjà fait piqué une fois l'idée… Ensuite, si ça ne concrétise pas comme je veux, j'aurais moins l'air con ;)

      Bon courage.

      Thx !

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: Sacré casseur de trolls!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        (t'es pas très diplomate dans tes formulations)

        La diplomatie est quelque chose qui me déplaît, effectivement :).
        Mais la, pfff… Rien trouvé.

        soit ta fierté t'empêche de contribuer

        Ceux à qui j'ai eu affaire étaient plus dans le style intégriste libriste, ça doit pas pouvoir être possible de faire du proprio et/ou laisser de la marge de manoeuvre à d'autres. Bon, ben tant pis, on vivra sans (de totues façon pour moi c'était des petits patchs)

        mais du coup y a obligation de signer un truc ?

        Je n'ai pas eu encore de grosse contrib qui me fasse voir un avocat, mais vu que plein de départements légaux de grosses boites acceptent aujourd'hui des signatures scannée, perso je demande un scan du CLA à mes "gros" contributeurs, et sinon un simple mail prévenant. J4ai cru voir Google qui demande un simple clic à l'inscription.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.