Forum général.général Freewifi et hadopi

Posté par .
Tags :
11
2
juil.
2012

Bonjour,

Je voudrais partager une expérience et peut-être avoir votre opinion, je suis un peu paumé. J'espère que c'est le bon forum.

J'ai reçu il y a peu un mail hadopi, et l'adresse ip que l'on me signale est 78.250.255.17. Un whois m'apprend que cette adresse fait partie du range FR-PROXAD-WIFI - Wifi Address Pool.

Or j'ai bien activé le freewifi de ma freebox en début d'année, étant passé chez freemobile. Je n'ai par ailleurs aucun réseau wifi personnel d'activé sur ma freebox.

J'ai appelé hadopi et demandé la ou les œuvres téléchargées : il s'agit de "John Carter", un film (médiocre semble-t-il) dont je n'avais jamais entendu parlé.
Et bien sûr,je n'ai jamais téléchargé ce film.

Après qques recherches sur le net, j'ai vu que Freewifi était "hadopi compatible", càd capable d'identifier l'utilisateur freewifi (et non l'ip de la freebox utilisée).

Donc je me pose 2 questions :
1) Free est-il vraiment en mesure d'identifier l'utilisateur ? on peut imaginer un probleme de date/heure sur l'adresse dynamique attribuée ?

2) Ces hotspots freewifi sont-ils vraiment sécurisés ? ou facile à craquer ? (mon mot de passe était de 13 caracteres incluant maj/min/chiffres/carac.spéc.).

Si quelqu'un peut m'éclairer… en attendant de comprendre, j'ai coupé mon hotspot freewifi, mais c'est vraiment dommage car la techno est vraiment utile.

Merci.

  • # facile

    Posté par . Évalué à -3.

    c'etait un autre utilisateur freewifi,
    mais connecté sur TA borne Wifi, avec ses identifiants

    hadopi se contentant de l'adresse IP et de l'heure, c'est sur TA borne que ca tombe
    si free ne donne pas le login à Hadopi, ben ils sauront jamais qui c'etait vraiment.

    • [^] # Re: facile

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce qui est la preuve manifeste que non seulement Hadopi cible une infime partie du phénomène (passe encore) mais que sur le lot, un bon nombre sont effectivement des gens qui n'ont rien à voir avec les accusations portées, ce qui est exactement le problème reproché dès le début des débats.

    • [^] # Re: facile

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Il me semble justement que l'IP publique sur un freewifi dépend du compte connecté (ya des tunnels et compagnie).

      Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: facile

      Posté par . Évalué à 6.

      D'après Free, c'est géré par identifiant + mot de passe + ip distincte : http://www.free.fr/adsl/pages/internet/connexion.html#/acces-hotspot-wifiFree

      D'autre part, le réseau Free WiFi étant distinct du réseau WiFi privé du Freenaute et chaque connexion étant sécurisé par des identifiants et une IP distincte, la confidentialité des informations transmises est assurée.

      Si c'est le fonctionnement déclaré par free et que la hadopi n'utilise qu'une partie des infos d'identification, c'est bien lamentable (malheureusement probable)… ou alors il y a a une erreur sur l'adresse elle même (venant de free ou de la hadopi).

      Cela voudrait dire également que l'ip distribuée (dynamique a priori) par le service freewifi (qui n'a rien à voir avec celles du réseau domestique ou celle publique de la freebox) permet d'identifier la borne à elle seule ? Il y a quelques temps, j'ai utilisé une connexion freewifi sur plusieurs jours sur une même borne, j'ai eu, je crois, plusieurs fois une ip différente.
      Dans ce cas, si l'ip distribuée par le service est dynamique, on ne peut donc pas s'y fier pour identifier un utilisateur. La hadopi ne devrait pas pouvoir t'inquiéter avec seulement ça. Le problème soulevé régulièrement est la validité des adresses ip récupérées par les softs des boites mandatées par les ayants-droits…

      L'utilité de "pirater" une connexion freewifi pour télécharger un film me semble légère (le débit n'est pas intéressant pour ça).

      Sinon, une fuite de tes identifiants/mot de passe freewifi est-elle possible ?

      En tout cas bon courage.

    • [^] # Re: facile

      Posté par . Évalué à 4.

      Mais j'avais cru comprendre qu'avec Freewifi, on s'authentifie et on reçoit une adresse IP (dhcp). Et que c'est comme ça que Freewifi est "hadopi ready" : Free est censé identifier l'utilisateur et pas la borne Wifi justement…
      Là, si je comprend bien, tu me dis que c'est ma borne Wifi qui est identifiée ? dans ce cas, ce ne serait pas l'adresse ip de la freebox qui serait communiquée ?

      Si tu peux expliquer un peu plus…

      Que fournit vraiment Free à Hadopi dans de telles circonstances ?
      Note que j'ai posé la question sur le newsgroup proxad.free.mobile, mais mon post a l'air d'avoir été "modéré".
      Et comme la communication chez Free a toujours été minimale…

      Finalement, on se retrouve coincé entre un hadopi qui ne cherche pas à comprendre, et un fournisseur qui ne communique pas. Pas cool !
      Si tu as raison, Freewifi n'est pas du tout "hadopi ready", et se révèle très dangereux à activer.

      • [^] # Re: facile

        Posté par . Évalué à 1.

        En principe oui puisque tu peux te connecter (après avoir toi-même activé le service et choisi un mot de passe sur https://wifi.free.fr/) sur n'importe quelle freebox ayant activé le service. Je suppose donc que Free est capable d'associer une IP attribuée à une date/heure donnée à un identifiant à dix chiffres freewifi et donc l'utilisateur.

      • [^] # Re: facile

        Posté par . Évalué à 2.

        Non. L'adresse IP, tu l'a avant de t'authentifier. En cas de plainte sur ces ip, free communiquera le nom de la personne authentifiée.
        La hadopi communique des IP, les FAI renvoient des noms.

        C'est pas une question de défaut de communication de la part de free, ça m'étonnerai que les autres en fassent plus à ce sujet. C'est une question d'ouvrir les yeux.
        De la a balancer des "freewifi […] dangereux", c'est franchement du foutage de gueule.

  • # torrent poisoning

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Ou alors tu es victime colatérale d’une opération de torrent poisoning (http://sebsauvage.net/rhaa/index.php?2010/04/15/17/10/30-torrent-poisonning-ou-comment-foutre-la-merde-dans-hadopi).
    C’est tombé sur ton IP comme ça aurait pu tomber sur une autre…

    De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

    • [^] # Re: torrent poisoning

      Posté par . Évalué à 3.

      Pourtant, il me semble que TMG est censé télécharger des bouts du fichier (en TCP directement depuis l'IP qui partage, donc sans moyen simple d'usurper l'IP de quelqu'un), et ne pas croire sur parole le tracker BitTorrent.

      S'ils ne font pas ça, c'est grave.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: torrent poisoning

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Pourtant, il me semble que TMG est censé télécharger des bouts du fichier

        Non TMG est juste censé transmettre des IP à HADOPI, le reste c'est une boite noire (y compris pour les gens bossant à HADOPI)

        • [^] # Re: torrent poisoning

          Posté par . Évalué à 2.

          Non Grunt à raison, suite à des fuites des infos ont été rendu publique sur la méthodes tmg
          il y a bien (mais qui peut le vérifier) un téléchargement d'un segment de 16k sur le fichier cible. (plus d'info ici http://korben.info/methode-tmg.html )
          En l'occurence les identifiants freewifi de pled ont sans doute été utilisé par un tiers pour télécharger

          • [^] # Re: torrent poisoning

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Oui mais rien ne les oblige à garder/suivre cette methode.

          • [^] # Re: torrent poisoning

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est dingue qu'on soit obligés de s'appuyer sur des fuites pour avoir ce genre d'informations..

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: torrent poisoning

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Pas que je suis un partisan de l'Hadœupdi, mais à la fois, si ce genre d'informations nécessitait un canal officiel pour être diffusé et modifié, TMG pourrait probablement fermer ses portes immédiatement. Rien n'empêcherait des contre mesures simplistes. Du genre : à chaque paquet de 128 KiO transmis vers un client donné, l'émetteur renvoi une clef permettant de retranscrire ces données en celles du vrai fichier. Du coup aucun paquet de 16 KiO ne correspondrait jamais.

              • [^] # Re: torrent poisoning

                Posté par . Évalué à 3.

                Ben non, car ça demanderait une modification des clients et des protocoles. On n'a pas trop le choix : soit une méthode de partage est standardisée (adoptée comme norme, implémentée dans la plupart des logiciels de partage), et dans ce cas elle va se retrouver "radarisée" par TMG, soit elle n'est utilisée que par 2 pelés et 3 tondus. Ça prend du temps de mettre d'accord tous les tipiaks sur une façon de tipiaker, et ce temps permet à la réponse légale de s'ajuster.

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: torrent poisoning

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  C'est une sorte de course à l’échalote. Mais à ce jeu, il me paraissait évident que des logiciels de partage libre posséderaient un avantage naturel sur les langueurs des rouages administratifs.

                  • [^] # Re: torrent poisoning

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Mais à ce jeu, il me paraissait évident que des logiciels de partage libre posséderaient un avantage naturel sur les langueurs des rouages administratifs.

                    Ce n'est pas certain.

                    Premièrement, dans le cas de Hadopi, TMG a potentiellement une plus grande réactivité que l'administration et les législateurs. Il leur "suffit" de bidouiller un client existant en interne, de faire vaguement constater que ça fonctionne par des huissiers/experts, et voilà.

                    Deuxièmement, tu sous-estimes le "temps de migration" de l'ensemble des internautes partageurs. Il y a un délai pour que l'ensemble des tipiaks, pas forcément très aguerris techniquement, adoptent une nouvelle technologie. La migration Kad => BitTorrent ou Divx => h264 en sont de bons exemples.

                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # 2 pistes...

    Posté par . Évalué à 3.

    Utilises-tu ces applis smartphone qui se loggent à ta place sur un freewifi ? Qui sait ce qu'ils font des identifiants…

    Es-tu tombé sur un honeypot / phishing d'un faux FreeWifi ? Tu fais pas gaffe que c'est pas en https, ou tu ignores le certif invalide et boum le mec a récup tes identifiants.

    • [^] # Re: 2 pistes...

      Posté par . Évalué à 1.

      Mon smartphone est sous Cyanogen mod, et j'utilise "Freewifi Connect" pour me connecter (j'utilisais…).
      Je ne vois pas comment je peux m'assurer que mon identification est bien cryptée. A priori, en EAP-SIM, c'est le cas m'a confirmé un ami.

      Dans le doute, j'ai installé Sophos security pour scanner le smartphone…: rien d'anormal de trouvé.

      Pour répondre à littlebreizhman (vive la Bretagne !), aucune chance que mon mot de passe ait été "copié", je suis certain d'être le seul à le connaître.

      Tout ce que je peux dire, c'est qu'au début de l'activation Freewifi, j'avais beaucoup de mal à connecter : ça bloquait à l'étape "récupération adresse ip".
      J'ai fini par désactiver/réactiver pour revenir à un fonctionnement normal, mais étant novice sur le sujet, j'ai mis du temps à le faire. Et la date (mars) correspond sans doute.

      Merci en tout cas de tous vos avis.
      J'en conclue que le Freewifi peut être dangereux et je ne suis pas certain de le réactiver, en tout cas pas pour l'instant.
      - Soit Free s'est trompé, mais aucun moyen d'avoir des infos de leur côté
      - Soit la manière dont l'adresse ip est rédupérée n'est pas fiable, et hadopi accuse sans réelle preuve.
      - Soit je me suis fait hacké.

      Dans tous les cas, c'est très désagréable de se sentir accusé de la sorte sans aucun moyen de prouver sa bonne foi. Dans le droit français, ce n'est pas à la victime de prouver son innocence me semblait-il.

      Je vais tout de même répondre à hadopi par lettre recommandée en y expliquant un certain nombre de points :
      - jamais entendu parler de ce film qui est parait-il le flop de l'année.
      - pourquoi téléchargerai-je en wifi de mon smartphone alors que je dispose d'une connexion filaire d'un débit nettement supérieur ?
      - un réseau wifi est-il sécurisable à 100% ?
      etc…

      Au moins ce sera dans le dossier au cas où il est transmis un jour à la justice.

      • [^] # Re: 2 pistes...

        Posté par . Évalué à 1.

        Si tu n'utilises QUE EAP-SIM ca devrait être safe. Mais si tu utilises les identifiants, pas forcément.

        Tu me semble de bonne foi mais :

        pourquoi téléchargerai-je en wifi de mon smartphone alors que je dispose d'une connexion filaire d'un débit nettement supérieur ?

        Qui dit que tu as téléchargé d'un smartphone ?

        un réseau wifi est-il sécurisable à 100% ?

        Non, c'est bien le problème d'Hadopi

        • [^] # Re: 2 pistes...

          Posté par . Évalué à 1.

          Qui dit que tu as téléchargé d'un smartphone ?

          C'est moi, parce que mon PC est connecté à la freebox en filaire (et sans carte wifi), et que le seul appareil wifi que je possède est le smartphone.

          Non, c'est bien le problème d'Hadopi

          Ça devient le problème du wifi ! ;-) en tout cas de son utilisation avec hadopi, je ne peux qu'approuver.

          Par contre, je ne comprend pas :

          Si tu n'utilises QUE EAP-SIM ca devrait être safe.

          Je suis bien obligé d'utiliser mes identifiants pour obtenir la connexion, non ?

          • [^] # Re: 2 pistes...

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis bien obligé d'utiliser mes identifiants pour obtenir la connexion, non ?

            Non un smartphone compatible eap-sim n'a pas besoin d'identifiant (c'est la carte sim qui s'en occupe); si ton téléphone est compatible, il suffit de te connecter au freewifi_secure.

            Sinon tes identifiants sont susceptible d'être lu par

            • une appli installé sur ton téléphone visant à se connecter automatiquement (et donc le transmettre à un tiers)
            • un hotspot s'appelant freewifi (le certificat doit pas être bon, mais si tu utilises un appli automatique, il est possible qu'elle n'y fasse pas gaffe).
            • un logiciel installé sur ton smartphone qui fait un peu plus qu'annoncé.

            Par contre tu devrais être en mesure de demander à free à quelle borne la personne s'est connectée.

            La marche a suivre immédiatement c'est changer ton mot de passe freewifi (car s'il a été sniffé, il peut toujours être utilisé), et si possible prendre des preuve des procédure mises en œuvre pour sécuriser ta ligne (changement de mot de passe freewifi). Comme le pirate est passé par là et qu'on peut difficilement sécuriser un smartphone, c'est la seule procédure possible (ainsi que le colmatage de la fuite)

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: 2 pistes...

              Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 04/07/12 à 19:37.

              Merci : je viens seulement de changer le mot de passe !
              J'avais déactivé FreeWifi, et donc je n'y ai plus accès puisque le principe est de partager, mais effectivement, c'était aussi une mesure à prendre d'évidence (qui m'a échappé manifestement).

              Je vais demander à Free de m'indiquer la borne utilisée, cela peut être une bonne information à transmettre à hadopi. J'espère qu'ils voudront bien répondre.

              Mon smartphone est un HTC Desire, apparemment pas compatible EAP-SIM si j'ai bien compris. Malheureusement.

        • [^] # Re: 2 pistes...

          Posté par . Évalué à 1.

          Je crois que j'ai compris un truc :

          Je confondais Hotspot Freewifi et FreeWifi Secure.

          Ce dernier est bien en EAP-SIM et ne nécessite pas d'identifiants. Il faut juste un smartphone qui le supporte. Il est accessible à tous les abonnés Free Mobile forfait illimité, et ne nécessite aucune activation côté Freebox.

          Par contre, quand on active le Hotspot Freewifi sur sa freebox, là on récupère un identifiant et on génère un mot de passe. N'importe quel abonné Freebox ADSL peut le faire.

          Et donc le premier est bien secure, quand le second l'est beaucoup moins.

  • # FreeWiFiConnect en cause ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Bonjour,

    Je suis exactement dans le même cas, et je ne suis pas le seul:
    voir Forum ADUF

    Curieusement, c'est à chaque fois FreeWifiConnect qui est suspect. En tout cas, en ce qui me concerne, je ne vois aucune autre explication: soit il se connecte de façon non-sécure (pourtant la connexion vers FreeWifi est en https sauf erreur, non? Je ne sais pas, je ne m'y suis jamais connecté autrement), soit il envoie délibérément le login/mot de passe à je-ne-sais-qui.

    Je ne sais pas encore ce que je suis censé avoir téléchargé via une adresse IP qui n'est pas la mienne mais qui est dans le pool freeWifi, Hadopi à qui j'ai envoyé le formulaire ne semblant pas pressée de répondre. Seules certitudes:
    * ce n'est ni moi, ni quelqu'un de chez moi.
    * je n'ai jamais donné mon identification à personne
    * le mot de passe ne peut être changé qu'à partir du domicile (code d'accès affiché sur la Freebox)
    * Je n'ai jamais eu l'occasion d'utiliser FreeWifi en dehors de chez moi à partir d'une tablette Androïd équipée de FreewWifiConnect (que j'ai évidemment désinstallé depuis, de même que j'ai désactivé le FreeWifi).

    Et apparemment, Free ne se sent absolument pas concerné par ce problème de sécurité…

    • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et apparemment, Free ne se sent absolument pas concerné par ce problème de sécurité…

      Est ce Free qui edite FreeWifiConnect ?

      Des sources (impossible de savoir si elles correspondent à l'apk) sont disponibles ici : https://code.google.com/p/freewifi-connect/ et il n'y a pas l'air d'avoir de verification de certificat.

      La suite logique n'est-elle pas plutot de contester l'authentification par Hadopi (ni TMG, ni le FAI) qui elle eventuellement se retournera contre les FAI ?

      • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, je ne pense pas que Free soit l'éditeur de FreeWifiConnect, mais dans la mesure où FreeWifi est un grand "plus" dans l'offre Free, il me semble que le FAI pourrait s'intéresser à ce pb qui risque de déclencher des fermetures en cascade des hotspots, et donc avoir des conséquences non négligeables sur son offre.

        • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

          Posté par . Évalué à 2.

          ce pb qui risque de déclencher des fermetures en cascade des hotspots

          Sauf que ce n'est pas le hotspot qui est en cause, c'est la fuite d'identifiant. Tu peux avoir fermé ton hotspot freewifi et continuer d'être inquiété par Hadopi parce que ce sera ton identifiant qui aura été utilisé pour télécharger avatar IV.

          Quant à la fuite d'identifiant, Free n'est pas responsable; tout ce qu'il pourrait faire c'est sensibiliser les utilisateurs.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Sauf que Free pourrait nous aider en nous indiquant (ou quand il informe hadopi sur une adresse freewifi) quel était le hotspot utilisé.

            Ces derniers sont très importants pour Free (dixit un ami bossant dans le milieu) car cela leur permet de décharger leur réseau 3G. Si on les ferme tous, Free se retrouve dans une mauvaise situation.

          • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Non, FreeWiFi c'est du donnant-donnant: si mon hotspot est désactivé, je ne peux plus utiliser ma connexion nulle part.
            En d'autres termes, on ne peut bénéficier de FreeWiFi que si on en fait bénéficier les autres freenautes.

            • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Je viens de recevoir la réponse d'Hadopi à ma demande: je suis censé avoir téléchargé par Freewifi le film "Contrebande" dont je n'ai jamais entendu parler, et ce via eMule que je n'utilise plus depuis plus de 3 ans.
              De plus, c'est forcément à partir de mon domicile, puisque le téléchargement s'est passé à une heure avancée de la nuit, heure à laquelle des contraintes familiales très lourdes m'imposent d'être chez moi, et ce depuis environ quinze ans.
              C'est bête, j'aurais dû penser à le télécharger directement via ma Freebox, ça aurait été environ 10 fois plus rapide! Je suis distrait….

              Ca ne mérite pas une "réponse graduée" ?

              Vive la République, Vive la France!

              • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Oups! Pardonnez mon erreur, j'ai lu trop vite le courrier de la Haute Autorité: je n'ai pas téléchargé, mais mis à disposition le film "Contrebande". Sans même l'avoir téléchargé moi-même, il a dû arriver tout seul sur mon ordi… Et j'ai fait ça via eMule (eh oui! Je ne me souvenais même pas que ce piège à rats existait encore!). Mieux: j'ai mis à disposition (à partir de chez moi, impossible autrement) sur FreeWifi à 1 Mb/s, et non sur ma Freebox à 10 Mb/s. Faut être vicieux, non? Je dois l'être …
                En tout cas, curieux de nature, ça m'a donné envie d'aller voir la bande annonce sur allocine: je vais faire de la peine à certains, mais je ne suis même pas allé jusqu'au bout: les polars-contrebandiers-braconniers-tueurs-violeurs-voleurs et autres, américains ou non, j'en ai ras le bonnet de nuit (je rappelle que l'atroce délit s'est passé à 1h35 GMT, soit 3H35 heure française, et que rien ne peut m'arracher de mon lit à cette heure). Même si ça passe sur la TV publique et "gratuite", je préfère regarder pour la quinzième fois mon bon vieux DVD d'Amadeus ou mon Blu-Ray de Lohengrin. Chacun ses goûts …
                Je remercie toutefois le ciel que mon prédateur ait préféré partager un navet made in USA plutôt qu'un pédoporno, car dans ce cas je n'aurais probablement pas le plaisir de vous faire part de mes états d'âme, du fond du cul de basse fosse où j'aurais été - en toute Justice - aussitôt précipité.
                Comme disait le merveilleux Philippe Meyer dans sa chronique quotidienne de 8h05 (ou à peu près) sur France Inter il y a de cela quelques décennies, "nous vivons une époque formidable".

                Si par hasard il me faisait l'honneur de me lire, qu'il soit assuré de toute ma sympathie.

              • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Bonjour,

                Je viens d'avoir la même mésaventure, et ce qui est le plus troublant, à propos du même film "Contrebande" pour un évènement le 13 mai dernier à 20h30.

                Voici le texte que j'ai posté aujourd'hui sur le site ADUF


                Je viens aussi de recevoir un mail Hadopi pour une connexion freewifi que je n'ai jamais faite.
                Hadopi m'a confirme qu'il s'agit bien d'une connexion freewifi et m'a donne le nom de l'oeuvre telechargee :
                un film nouveau dont je n'avais jamais entendu parler.

                • Le wifi n'est pas active sur ma Freebox (j'ai un routeur wifi derriere). Donc aucun acces freewifi chez moi.
                • J'habite dans une maison isolee. Aucun acces freewifi quand je suis chez moi.
                • A la date indiquee, j'etais chez moi. Impossible d'avoir effectué la moindre connexion freewifi.
                • Les seules personnes a connaitre les identifiants freewifi etaient soit chez moi, soit à l'etranger.

                • Je note que l'application freewifi connect surt android est suspectée. J'ai effectivement utilisé
                  cette application (assez mauvaise par ailleurs). J'ai changé depuis mon identifiant freewifi, mais je vais aussi
                  desinstaller cette application et poster un avertissement.

                Hadopi m'a donné des informations, mais auprès de Free, c'est le silence total, et c'est inadmissible.

                • J'ai demande par telephone, mail et fax aupres de Free les elements suivants :

                • me confirmer que le numero IP est bien un numero freewifi

                • Verifier l'association des logins freewifi - comptes Free au moment dit

                • Me fournir les logs des connections freewifi sous mes identifiants.

                En effet,
                si je dois être responsable de l'utilisation de freewifi sous mon identifiant, je dois être aussi en mesure de le contrôler.

                La réponse de Free (aussi bien au téléphone, mail qu'au fax) a été (extrait du fax)

                "Nous nous sommes pas en mesure de vous confirmer si l'adresse IP indiquée dans votre courrier émane d'une connexion
                Freewifi ni vous fournier l'historique de sa connexion."

                Si nous devons être pénalement responsables des connections sur la ligne freewifi rattachée à
                notre compte, il est indispensable d'avoir accès au log des connections freewifi sur cet identifiant.
                Comment sinon détecter un problème ?
                Ces informations devraient apparaitre sur le site Free, comme les logs des communications téléphoniques.
                Mais du côté de Free, je n'ai eu que des réponses standard d'interlocuteurs
                n'ayant pas accès à ces données.

                Ce mutisme de Free est inadmissible, et il est important d'entreprendre une action à un niveau plus
                élevé auprès de Free pour que cesse cette ignorance des problèmes des utilisateurs
                mis en cause par la mauvaise adaptation de Free à la gestion des connections freewifi.

                Bien cordialement

                • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  @maza:

                  Il est clair que Free ne s'y prendrait pas autrement si son désir était de saborder FreeWiFi, car ce grave dysfonctionnement le rend dangereux, et il devient donc urgent pour tous de le désactiver.
                  J'ai répondu à Hadopi par lettre recommandée A.R. pour expliquer que j'avais la démonstration du manque de fiabilité de leur système de surveillance, et ça m'a paru suffisamment grave pour que j'envoie une copie de cette lettre à Mme la Ministre de la Culture, autorité de tutelle: m'accuser d'avoir mis en partage un film dont je ne connaissais même pas l'existence passe encore, mais quel pourrait être le prochain téléchargement ou mise en partage?? Ca peut finir directement en prison!!
                  Dans ma lettre à Hadopi je cite ce forum, j'espère que quelqu'un aura la curiosité de venir le consulter.
                  Quant à la réponse de Free, elle est pour le moins étonnante: comment peuvent-ils ne pas être en mesure de confirmer qu'il s'agit d'une adresse FreeWiFi?? Il suffit d'interroger whois pour voir qu'elle est bien dans le pool de Proxad Wi Fi!!

                  inetnum: 78.250.200.0 - 78.250.200.255
                  netname: FR-PROXAD-WIFI
                  descr: Proxad / Free SAS
                  descr: Wifi Address Pool
                  country: FR
                  admin-c: ACP23-RIPE
                  tech-c: TCP8-RIPE
                  status: ASSIGNED PA
                  remarks: Spam/Abuse requests: mailto:abuse@proxad.net
                  mnt-by: PROXAD-MNT
                  source: RIPE # Filtered

                  • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    @jpkl13:

                    Je pense que la réponse de free viens que dans tous les cas, téléphone, mail, fax, la personne qui répond a pour consigne de seulement regarder les informations dont il dispose sur son écran qui sont celles qui ont été prévues.
                    Ensuite, ils se contentent de renvoyer l'utilisateur vers Hadopi qui a son tour renvoie vers Free pour obtenir les logs de connection (ce qui est normal).
                    C'est le refus de free de fournir les logs de connection aux utilisateurs qui est anormal.

                    A quelle adresse chez free faut-il s'adresser pour dépasser ce premier niveau ?

                    • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

                      Posté par . Évalué à 0.

                      @maza:

                      Exact. Comme toute hotline, celle de Free déroule sur l'écran de l'opérateur une série de questions, souvent d'ailleurs à côté de la plaque. Mais un écrit demande une réponse autre que copier-coller.
                      Cela dit, et en gros depuis l'arrivée de la Freebox V6, je ne trouve plus aucune possibilité de correspondre avec Free par mail ou par chat: il n'y a plus que le téléphone ou le courrier postal qui soient proposés…
                      Pour faire réagir Free comme tout autre entreprise ou organisme, j'ai une vieille recette déjà éprouvée avec d'autres: lettre reco AR envoyée nommément au PDG, en l'occurence à Xavier Niel. A consommer avec modération, mais efficace. En général, ça fait réagir. Ce serait dommage d'en arriver là, mais à garder en réserve.

        • [^] # Re: FreeWiFiConnect en cause ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Comment ? En s'opposant à Hadopi ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.