Forum général.général Le libre et l'éducation

Posté par . Licence CC by-sa
3
9
jan.
2013

Bonjour à toutes et à tous,

Le message qui suis pourrait être très long et très brouillon, c'est pourquoi je vais m'efforcer de le garder clair, et court quitte à laisser des détails de côté, si la discussion s'enchaîne j'aurais largement le temps d'étoffer par la suite.

Tout d'abord je suis étudiant, et ce depuis un bon moment maintenant, issu de parents profs j'ai toujours baigné dans les cours, les corrigés les listes d'élèves, les préparations d'examens, les conseils de classes… l'Administration de l'université (oui oui elle a au moins mérité sont grand "A").

Des observations durant mon parcours me font penser que le libre est déjà énormément présent (comprendre «par rapport à ailleurs») dans le milieu de l’éducation :
Au lycée les machines tournaient sous XP certes mais tout les logiciels installés provenaient du libre (OOo à l'époque pas encore Oracle, pas mal de log GNU etc…).
A la fac les machines partageaient toutes un double boot : Ubuntu/Seven ici encore, beaucoup de profs tentaient de faire connaître le libre au sein des étudiants (ce qui est bon pour la communauté) j'ai personnellement commencé à utiliser Arch à la fac j'en suis ravi depuis :)

L'idée de m'intéresser à l'implication du libre dans l'éducation me vient du mal qu'on mes parents récemment à retrouver leurs cours et de la montagne de classeurs qu'ils ont accumulé au fil des ans, en bon informaticien et sans aucune demande de leur part j'ai tout de suite imaginé la réponse logicielle à leurs problèmes avant de me rendre compte que les problèmes de ce genre ne concernaient pas que mes parents mais sans doute pas mal de monde dans l'éducation et que d'autres problèmes méritent des solutions libres encore inexistantes et pour ne citer que le grand champion de ma région :

Pronote : Logiciel propriétaire de gestion de vie-scolaire.
Utilisé visiblement par pas mal d’établissements en France, par la quasi totalité des établissements de ma ville natale, le tout pour le budget annuel de 1000€ environs. A ce prix là le service n’est pas compris, et l’hébergement doit être assuré par l’établissement. (autrement dit on paye pour avoir le droit d’installer le logiciel et d’y créer plus de 80 entrées de prof)

Je cherche à connaître la pertinence d’une alternative libre à ce genre de solutions, et qui sait peut être aller un peu plus loin dans la création d’outils informatiques open source pour l’éducation, et son administration.

Mes idées se sont aussi dirigées du côté du hardware (mais c’est là que je vais couper court au post et vous laisser parler) j’aime assez le concept derrière One Laptop Per Child par exemple.

Comme je l'ai dit ce message pourrait devenir très long et fouillis alors qu'il ne vise qu'à être à l'origine d'une discussion sur le libre dans l’éducation et l'enseignement supérieur. J'aimerai beaucoup connaître vos avis/expériences sur le sujet, voir même vos projets/envies en lien avec ce dernier.

PS : Si vous êtes profs alors votre avis m'intéresse encore plus :p (c'est mal le favoritisme hein ?)

  • # teaching free/open source software

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 09/01/13 à 14:08.

    Liste de diffusion sur l'apprentissage des logiciels libre dans l'éducation

    Des outils libre (aux données/formats libre), c'est important pour l'administration, mais aussi pour le corps enseignants et tous les élèves, c'est indéniable et primordiale. C'est pour ça que je rêve de voir des calculatrices libre portés par des projets d'universités ou de lycées, et promouvoir le libre directement aux mains de l'élève.

  • # da référence

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    non je ne fais pas allusion à Da Linux French Page, même s'il y a http://linuxfr.org/sections/%C3%A9ducation mais bien à http://framasoft.net

    Par ailleurs, pour te renseigner sur pronote, tu peux regarder du côté des ENT :-)

    J'ai trouvé http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?f=73&t=31964 qui parle de Gepi, que je ne connais pas.

  • # Un petit exemple pour la route

    Posté par . Évalué à 4.

    BCDI logiciel de gestion du CDI (la bibliothèque du bahut quoi…)

    Techniquement : une merde sans nom (une base de données mode client-serveur là où une appli web aurait largement fait mieux, plus facilement, moins cher, multi-plateforme)
    C'est l'aspect purement technique…. passons.

    Licence : pur proprio :-(

    Modèle commercial : le CRDP de Poitier vends les notices d'ouvrages qui s'intègrent à BCDI, ou plutôt, vends des licences BCDI et les notices. À ma connaissance les deux ne sont pas dissociables. Celui qui a crié «vente liée» au fond de la salle est prié de ma laisser causer. Non mais !
    Le fait qu'un établissement public, financé par l'argent public vendent une prestation à d'autres établissements public est discutable, mais pourquoi pas, après tout : il y a là un véritable travail qui peut se monnayer.

    Là où l'on plonge dans le délire le plus complet c'est qu'il existe une alternative libre… PMB (PhpMyBibli)
    site
    notice framasoft

    techniquement largement supérieur, moderne (apache, php, mysql) il est très nettement moins utilisé que BCDI.

    Pourquoi ?

    Il est postérieur et le parc BCDI est très important. Le travail effectué sur BCDI par les documentalistes est très important, très lourd. Il est hors de question de demander à un doc' de refaire, de zéro, l'inventaire du CDI.

    Soit, mais alors, une p'tite migration ?

    Oui mais non, l'éditeur de BCDI ne me semble pas très coopératif alors que la véritable richesse de ce bidule n'est pas dans la bouse logicielle mal fagotée, mais dans ces "notices".

    Là où ils pourrait proposer un véritable service complet (hébergement, installation, sauvegarde et les fameuses notices) ils s'agrippent à leur BCDI et à leur business-model du millénaire dernier. Tout aussi pathétiques que les éditeurs «papier» qui pourrissent le développement du manuel numérique.

    Pitoyable.

    • [^] # Re: Un petit exemple pour la route

      Posté par . Évalué à 2.

      Merci pour cet ajout, voilà typiquement le genre de chose que je voulais voir dans cette discussion, je crois que pas mal de monde connait BCDI en effet (pour ne pas mentir ça gérait même la micro bibliothèque de mon école primaire). Et c'est dingue de voir que l'alternative libre existe et pourtant pas de changement dans l'air.

      Seul espoir pour sont implantation serait effectivement un outil de migration des anciens format vers les nouveaux ça peut être intéressant, merci encore !

  • # Gestion d'école primaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'avais vu Gest'Ecole intéressant pour les écoles primaires (appli Web en PHP) qui me semblait très intéressant. En plus ça semble libre (ce n'est pas une licence classique mais on a le droit de modifier il semblerait).
    http://www.doxconception.com/site/

  • # Planning

    Posté par . Évalué à 1.

    Au passage, si quelqu'un ici connaît un outil de gestion de planning (planning sur l'année, pas un planning sur la semaine comme au collège ou au lycée, mais plutôt pour gérer des cours sur l'année), ça m'intéresse. Je n'ai rien trouvé pour le moment (que des projets morts depuis longtemps).

    • [^] # Re: Planning

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu pense a quoi précisément ?

      Relier des ressources documentaires a des cours, ces cours étant repérés dans le temps ?

      • [^] # Re: Planning

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, juste gérer des plannings, pas les ressources documentaire. Un outil simple pour pouvoir visualiser dans un tableau les heures et les jours, les classes, éventuellement les salles. Et pour pouvoir déplacer un cours de manière graphique.
        Actuellement j'ai un besoin de ce type, et je le fais dans un tableur. Mais c'est assez nul pour déplacer les cours. Et c'est difficile de noter à la fois l'intitulé du cours et la salle dans une case.

        • [^] # Re: Planning

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce serait étonnant que ce genre d'outil n'existe pas déja…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.