Forum général.hors-sujets De l'immoralité des brevets

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
2
31
mar.
2011

Juste une petite contribution de type bookmark. Intrigué par l'image du jour affichée par notre ami google, j'ai consulté la biographie wikipedia du sieur Bunsen et une phrase a fait « tilt » entrant en raisonnance avec de nombreuses discussions sur ce site.

« On a point of principle, he never took out a patent, despite the fact that his new battery and new laboratory burner would surely have brought him great wealth. »

Si certains défendent les brevets avec assurance et conviction, on a parfois l'impression que d'autres se contentent du raisonnement conformiste. Ne voyez pas dans cet assertion une forme de mépris. C'est une allusion à ce comportement bien connu et commun à tous : nous avons tendances à imiter nos semblables dans nos comportements et raisonnements.

Alors, comme le discours ambient (à l'exception de quelques havres comme linuxfr) semble très largement favorable aux brevets, comme je me rappel l'époque ou pour moi le brevet représentait — sans y avoir réfléchis — une sorte de summum de l'activité scientifique, il m'a semblé opportun de donner un peu d'écho à la phrase citée plus haut. Oui on peut contester l'utilité des brevets ; et pas seulement logiciels. Non cela n'a rien d'une excentricité. Oui il y a toujours eu des gens pour considérer ces diktats immoraux. Non l'humanité n'est pas forcément condamnée à subir indéfiniment ces aberrations. Oui il s'agit de freins puissants à l'innovation, à la concurrence et au progrès. Non les brevets ne sont pas les outils du progrès que certains veulent bien voir en eux.

  • # Le vrai problème des brevet n'est pas vraiment là....

    Posté par . Évalué à 2.

    Bjr

    les vrais problèmes des brevet, c'est leur existence.
    J'explique :

    Le concept

    le concept même est mauvais par définition, car il permet l'interdiction absolue de concurrence, condamnant les potentiels concurrents à recourir à des technologies différentes pour le même résultat.

    Ce qui de plus est sensé être illégal dans la plus part des pays riches qui ont des lois anti-trust. (Comme tout conflit juridique (lois qui se contredisent), implique que celui qui, en cas de conflit entre 2 entreprises, joue le mieux avec les textes et a le plus de pognon dans son service juridique gagne à tous les coups (ou presque)).

    L'exemple (vu en conditions réelles dans une boite)

    C'est qu'ils ne sont pas limités dans le temps, et qu'en cas d'obtention par l'entreprise X, d'un brevet sur une technologie qui ne leur est pas due, mais qui n'avaient pas été breveté précédemment, une boite Y n'a plus aucun recours pour l'obtenir si elle n'est pas la source de cette technologie, et doit batailler au niveau juridiques devant les cours internationales pendant des années pour l'obtenir à part égale, si elle en est la source, mais ne peut pas "reprendre" l'intégralité du brevet de l'entreprise X sur la technologie breveté à tors.

    Le second exemple est encore plus stupide (vu de l'extérieur) Comme frein y'a pas mieux, au lieu de faire de la R&D, les entreprises préfèrent financer du service juridique, et des brevets inutiles plus tot que de financer de la R&D pour faire évoluer la technologie. Quand on voit les sommes brassées par les budgets annuels cumulés des entreprises, on comprend que par extension et supposition, on aurait peut être aujourd'hui par exemple des solutions pour tout, y compris la gestion des déchets nucléaires par exemple... ou des exosquelettes qui permettrai à des infirmières de 60Kg toutes mouillées, (l'infirmière entière hein !!!), de manipuler des malades en grande obésité de 120Kg sans aucune difficultés...., des voitures fiables à 100% pour une durée de 100000Km sans aucun entretien, ou 90% recyclables, ou non-polluantes même à la construction, etc... ou tout ce qui "raisonnablement" imaginable à très court terme.

    bref la solution aux brevet ne peut passer que par leur interdiction pure et simple, ou leur partage obligatoire au bout de X années avec un nombre minimal Y d'autres acteurs du même marché... (utopie idéaliste mais réaliste).

    • [^] # Re: Le vrai problème des brevet n'est pas vraiment là....

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      des voitures fiables à 100% pour une durée de 100000Km sans aucun entretien

      Parce que tu crois vraiment qu'ils feraient des trucs comme ça ? C'était ça y a 50 ans, quand tu achetais un frigo ou une machine à laver qui durait 30 ans. Aujourd'hui, t'auras bien de la chance si tu achètes un truc qui dure 10 ans. C'est pas dans leur intérêt de nous vendre des trucs increvables.

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: Le vrai problème des brevet n'est pas vraiment là....

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est pas dans leur intérêt de nous vendre des trucs increvables.

        C'est surtout impossible pour beaucoup de choses.
        Une automobile hyper solide ne consommera par seulement 5 litres de carburant pour 100 km.
        Un ordinateur portable increvable pèsera 2 kg de plus.
        Une machine à laver increvable coûtera 50 € de plus. Et personne ne l'achètera car qui va croire qu'elle est increvable ?

        • [^] # Re: Le vrai problème des brevet n'est pas vraiment là....

          Posté par . Évalué à 1.

          Un ordinateur portable increvable pèsera 2 kg de plus.

          Pas sûr, tu as la solution de mettre de l'acier ou de l'alu partout, ou encore la version chère avec du carbone ou du magnésium voir carrément des trucs comme l'alu/lithium ou le titane.

          Ou alors, il y a la solution "Nintendo", un truc très léger avec du gros plastique autour.

          Une machine à laver increvable coûtera 50 € de plus. Et personne ne l'achètera car qui va croire qu'elle est increvable ?

          Avec une grosse garantie constructeur ? (7ans ?)

          _Une automobile hyper solide ne consommera par seulement 5 litres de carburant pour 100 km. _

          Prend un modèle hybride simple, 1 moteur électriques dans chaque roue avant, une batterie pour tenir 20 km, un générateur de courant à base d'un petit moteur à explosion (genre 50cv). Tu n'as plus de transmission, de cardant, de frein moteur qui use le moteur, moins de contrainte mécanique, plus de boite de vitesse, d'embrayage, mais beaucoup plus de couple.
          Sur un autre forum, un ingé qui bossait pour une marque automobile disait que les voitures électriques signifiaient la fin de l'entretien or cela représentait une bonne part des revenues des constructeurs.

          "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.