Forum Linux.débutant Brique internet : migration de gandi mail vers yunohost

2
11
oct.
2017

Bonjour !

Avant de me lancer dans l'aventure de l'autohébergement, j'ai besoin de certains renseignements, et d'être rassuré sur la pertinence du choix d'une brique internet avec Yunohost installé dessus. J'ai donc plusieurs questions pour ceux qui peuvent/veulent me répondre, sachant que je ne suis ni développeur, ni administrateur système, simplement "power user", comme dirait l'autre…

(1) Tout d'abord des retours d'expérience sur le sujet en général sont les bienvenus : est-ce qu'un site web hébergé à la maison nécessite une attention permanente ? Une expertise particulière ? Si oui, trouve-t-on des documentations claires pour les problèmes posés ? (Évidemment je me suis déjà intéressé à la question, mais n'hésitez pas à en rajouter une couche !)

(2) Actuellement, j'ai un hébergement chez gandi.net, et c'est aussi eux qui gèrent mon enregistrement de nom de domaine… À ce titre, j'ai eu droit à une adresse mail (professionnelle) dont je me sers pas mal et je me pose la question de la transition entre les serveurs mails de gandi vers mon serveur : suffira-t-il - une fois postfix & Cie installé - de changer la redirection DNS de mon nom de domaine vers l'IP de mon serveur pour que tout marche instantanément ? Y a-t-il des procédures spéciales à suivre ? Et finalement est-il possible que mon serveur mail se fasse blacklisté ? Et que je ne m'en sortes pas malgré la simplicité de yunohost ?

(3) Si vous avez aussi un avis sur ma démarche dans son ensemble, je suis preneur ! En gros : j'habite en colocation, et je déménagerait sûrement d'ici quelques mois/années. L'idée est donc d'avoir un serveur qui est nomade, et gardera toujours la même porte sur internet : mon accès VPN chez un FAI associatif (le nantais a priori). Il s'agit d'héberger au moins une adresse mail professionnelle, un site web vitrine (petit trafic a priori), un blog peut-être, et sûrement un nextcloud ou cozycloud (j'aimerai aussi y mettre un libreoffice online pour avoir des comptes de colocation partagés non visible par google doc…)

Merci pour votre lecture et vos commentaires ! :)

  • # moi aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    (1)C'est un métier administrateur réseau, donc oui en principe, ça nécessite une attention (piratage tout ça…).
    (3)Sur Yunohost; il y a Next Cloud. LibreOffice Online pas dispo par défaut
    L'intérêt de Yunohost, c'est aussi que tu peux le mettre sur Raspberrypi, et comme ça ne consomme pas beaucoup, c'est écolo.

    • [^] # Re: moi aussi

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Merci pour ton commentaire !
      Je crois que LO online est très gourmand en ressource. L'as-tu expérimenté ?
      Sinon je crois que je préfère prendre une brique internet, qui a l'avantage d'être pré-installée, mais peut-être que le Raspberrypi n'est pas trop difficile à configurer ? (yunohost + VPN + pile mail)

    • [^] # Re: moi aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      La Brique Internet c'est une carte Olimex, ça a une consommation équivalente à un Raspberry.

      Pour LibreOfficeOnLine, c'est assez lourd et vaut mieux une bonne machine pour l'installé. On peut le faire au sein de Nextcloud (en tant qu'application). Ca reste encore quelque chose d'expérimental à mon avis / de mon expérience et quelques tests faits. Mais ça a le mérite d'exister. A voir ce que ça donne sur une carte type Raspberry ou Brique Internet…

      Sinon, la communauté Yunohost est assez active sur le forum, tu as déjà je pense pas mal de réponse à tes questionnements ou tu trouveras des personnes pour te répondre. Passes y, tu es le bienvenu.

      • [^] # Re: moi aussi

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        C'est bon à savoir que l'Olimex est équivalent au Raspberry.
        Pour mes questions logicielles précises, je passerais donc sur le forum de yunohost…
        Merci !

  • # A ne pas faire !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

    Pour tu t'engages dans ce qu'il ne faut surtout pas faire !

    Que tu fasse de l'auto-hébergement pour un petit site perso et pour comprendre comment tout ça fonctionne très bien.

    Par contre, pour ton site professionnel : tu perds tous les avantages d'un hébergement professionnel, un hébergement qui fonctionne 24h/24 … et sans que tu ais besoin d'intervenir.
    Que se passera-t-il quand tu auras une panne d'électricité ou bien qu'un de tes colocs fera sauter les plombs et que ton ordinateur ne re-démarre pas ? Ou bien quand tu auras des soucis avec ta connexion internet (j'ai eu des problèmes de connexion pendant 3 mois) ? Qu'est ce qu'il se passe quand tu pars en vacances ?
    Ton site internet ne sera plus accessible : ce n'est pas très professionnels.
    Pour les e-mails, c'est un peu moins grave puisque la plupart des serveurs d'envois ré-essaieront d'envoyer un e-mail plusieurs fois avant de renoncer … mais si tu pars en vacances pendant une semaine et que ton serveur tombe en panne, tu vas perdre des e-mails.

    Bref, pour moi ce n'est pas une bonne solution pour un domaine professionnel mais on peut s'amuser sur un domaine de "loisir" !

    • [^] # Re: A ne pas faire !

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      J'espérais bien un commentaire en forme d'avertissement ;), car j'avais du mal à me rendre compte de ce que je risquais… Je vais y réfléchir, mais je pense que je vais suivre ton conseil, merci !

  • # Quelques infos

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

    Auto-hébergement : la fausse bonne idée ?
    https://www.april.org/auto-hebergement-fausse-bonne-idee-aeris

    • [^] # Re: Quelques infos

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Je vais regarder la vidéo, merci !

    • [^] # Re: Quelques infos

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      Vidéo intéressante, ça ne motive pas à prendre en main sa vie numérique, mais parfois le mieux qu'on puisse faire, c'est juste de bien choisir son prestataire, et lui donner les moyens de bien travailler…

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.