Forum Linux.débutant Unison - Synchronisation et trigger

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
1
30
déc.
2015

Bonjour, je viens vous demander votre aide

Voici le contexte :
Actuellement je dispose d'un serveur samba.
Ainsi que de deux NAS.
Je voudrais faire en sorte que le serveur samba soit le serveur de sauvegarde principal.
Chaque partage doit disposer de tous les fichier de tous les partages.
En gros j'ai 3 partages identiques au cas ou j'en perd un j'ai 2 copies.
Pour la synchronisation je voudrais que ce soit de type trigger.
Ainsi à chaque fois qu'un fichier est modifié sur l'un des partages, la modification est répliquée sur les deux autres.
J'ai commencé à faire des test avec Unison, mais la synchronisation se fait toutes les 5 minutes avec un crontab.

Auriez-vous d'autres idées pour faire cela ?
Avec un tutoriel bien expliqué ce serait encore mieux.

Merci d'avance !

  • # "cloud" privé

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    à chaque fois qu'un fichier est modifié sur l'un des partages, la modification est répliquée sur les deux autres.

    Il me semble que Seafile répondrait mieux à ton besoin qu'Unison…

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

  • # simple ou compliqué

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 30/12/15 à 14:19.

    telle est la question.

    pour faire simple :

    • utiliser les outils de synchro fournit par le fabriquant des NAS pour les synchroniser entre eux.
    • utilise incrond sur le samba pour detecter le CLOSE_WRITE d'un fichier (fermeture apres modification) pour declencher un rsync entre le serveur samba et l'un des 2 NAS.

    pour faire "compliqué" :

    • mettre keepalived sur les 3 machines
    • affecter une adresse IP virtuelle à ce cluster, samba ayant le poid le plus elevé devient le master
    • regler incrond sur le samba pour detecter les changements dans le dossier X et synchroniser vers NAS1 et NAS2
    • regler les keepalived pour :
      • couper incrond quand la machine est BACKUP du cluster,
      • lancer incrond quand la machine devient MASTER du cluster.

    ainsi tes utilisateurs se connectent unniquement à une seule IP (la VIP) peut importe la machine qui est derriere.

    • [^] # Re: simple ou compliqué

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ta réponse n'est-elle pas un peu à côté de la plaque !?

      https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

      • [^] # Re: simple ou compliqué

        Posté par . Évalué à 2.

        il veut synchroniser 3 serveurs pour qu'ils soient identiques,
        meme si c'est le serveur samba qui est utiliser en serveur de sauvegarde principal.

        le cas avec keepalived lui permet d'aller plus loin que la simple synchro.

  • # Bittorrent Sync

    Posté par . Évalué à 1.

    Pourquoi ne pas utiliser Bittorrent Sync ou un logiciel libre similaire ?

    La synchro se fera entre les 3 unités en direct. L'avantage est que la dernière unité n'étant pas encore synchro pourra se servir des 2 autres unités comme sources. Ce qui n'est pas à négliger dans le cas de connexion avec upload faible.

    • [^] # Re: Bittorrent Sync

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il semble y avoir une part "SaaS" dans cet outil… Qui d'ailleurs, pour un usage professionnel, semble être payant…

      https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

      • [^] # Re: Bittorrent Sync

        Posté par . Évalué à 1.

        SI tu prends la version de chez Bittorrent, dans la version gratuite tu seras limité à un certain nombre de dossier à partager. Mais si tu partages le dossier racine pas de soucis. Ensuite tu peux définir les clients/sources utilisables afin qu'il ne passe pas par les serveurs de Bittorrent pour la mise en relation.
        Dans tous les cas le transfert se fera entre client par la suite et jamais par les serveurs Bittorrent.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.