Forum Linux.général Faire un "presque cloud"

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
1
21
mai
2014

Bonjour,
Pour la boîte dans laquelle je bosse, j'ai mis en place une infra de virtualisation. Cela nous permet de reproduire des environnements client ou de déployer des grosses applis métiers (nous bossons pour la grosse industrie). A l'origine avec VirtualBox, cette structure a migré sous Linux+KVM+WebVirtMgr avec un bonheur certain.

La structure est la suivante :
1 Serveur avec 32 Go de RAM + Ubuntu Server 14.04 + KVM + WebVirtMgr
1 Serveur avec 24 Go de RAM + Ubuntu Server 14.04 + KVM

WebVirtMgr "voit" les 2 serveurs, c'est cool, ça marche. Mais ça manque un peu de souplesse, les VMs sont "fixes" par serveur, je me dis que je dois pouvoir faire mieux.

Mon idée est la suivante :
1 Serveur de stockage avec WebVirtMgr
+
Mes 2 serveurs de virtualisation actuels.

Toutes les VMs seraient alors stockées sur le serveur de stockage et pourraient alors facilement passer d'un hôte à l'autre, moyennant une extinction de la VM concernée, mais ça, c'est gérable.

Pour que ces transferts de données se passent au mieux (j'ai des VMs de 40 Go quand même), je me dis qu'il serait bon que je monte un petit réseau privé, réservé à cette infra, j'éviterais ainsi la pollution venant du réseau de l'entreprise. J'imagine donc la chose suivante :

1 routeur
2 cartes réseaux dans les 3 machines : 1 carte pour le fonctionnement de ce "presque" cloud (transfert de gros volumes), donc connectée au routeur, et 1 carte pour la visibilité des VMs sur le réseau de l'entreprise.

Je me pose quelques questions sur ce projet, que je vous soumets :
- cela vous semble-t-il cohérent, pertinent, etc?
- quelle est la meilleure techno de partage pour faire un tel montage? Samba, NFS, autre?

Merci.

  • # proxmox

    Posté par . Évalué à 4.

    proxmox fait ca tres bien tout seul,

    tu installes ton stockage à ta sauce (OS, partage NFS/CIFS/ISCSI)
    puis tu installes tes 2 hyperviseurs (ceux qui vont gerer les VMs)
    tu actives les fonctionnalités cluster pour que les vms soient visibles de l'un et de l'autre
    tu leurs dit qu'il y a un stockage centralisé
    tu peux alors migrer à chaud tes VMs de l'un à l'autre

    voir meme tu peux automatiser la migration en surveillant le voisin et en coupant sont interface reseau via SNMP sur le switch.

    • [^] # Re: proxmox

      Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 21/05/14 à 20:40.

      Juste pour info, KVM sait faire de la live migration bloc à bloc à chaud. Il n'y a donc pas forcément besoin d'un share commun.

      Is it a Bird? Is it a Plane?? No, it's Super Poil !!!

      • [^] # Re: proxmox

        Posté par . Évalué à 5.

        c'est juste plus long car il faut transferer toute la machine virtuel d'un hote à l'autre
        avec le share commun, tu n'as que la config, les quotas et un snapshot

    • [^] # Re: proxmox

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour proxmox, tu peux aussi utiliser le stockage distribué Sheepdog, tu peux avoir tes trois machines en hyperviseur et mettant en commun leur espace disque.
      Sheepdog fait également de l'allocation d'espace à la demande, ce qui fait que l'espace occupé sur le stockage ne sera que celui réellement occupé par les VM et non l'espace alloué à celles-ci.
      Enfin, Sheepdog permet de faire une réplication des données, en cas de panne d'un hyperviseur, les données restent accessibles ;-)

      • [^] # Re: proxmox

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci pour cette info, dans ce cas, ça me permettrait d'éviter le recours à la machine de stockage, c'est intéressant. Merci encore.

    • [^] # Re: proxmox

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci pour ta réponse.

      J'ai quand même oublié de préciser 2 choses :
      - je suis assez loin d'être un expert de tout ça, j'y vais donc pas à pas
      - l'interface web de gestion des VMs doit pouvoir être manipulée par des débutants de la virtualisation.

      C'est pourquoi j'avais écarté Proxmox dans un premier temps. La solution choisie (KVM + WebVirtMgr) a le mérite de pouvoir se mettre en place progressivement (KVM, virt-manager, puis l'interface web ensuite), et de proposer une interface web extrêmement simple à utiliser.

      Maintenant que mes collègues commencent à se faire à WebVirtMgr, je me vois mal leur dire qu'on va changer, mais je ne ferme pas cette porte.

      Comme vous avez l'air de bien vous y connaître, j'apprécierais vos avis sur la config envisagée (réseau isolé pour cette infra, routeur, etc), savoir si c'est dans les bonnes pratiques de la discipline.

      Merci.

      • [^] # Re: proxmox

        Posté par . Évalué à 2.

        Comme vous avez l'air de bien vous y connaître, j'apprécierais vos avis sur la config envisagée (réseau isolé pour cette infra, routeur, etc), savoir si c'est dans les bonnes pratiques de la discipline.

        ca depend surtout de tes besoins,
        dans ma boite precedente on etait 15 utilisateurs en tout, un reseau à plat, les VMs etant en direct sur le reseau, le stockage aussi.
        pas d'isolation entre les trafics.

        dans ma boite actuelle, on a des vlans pour faire des reseaux de LABs, Formations, Utilisateurs

        ainsi les machines de la salle de formation n'ont que l'acces internet et à certaines VMs, etc

      • [^] # Re: proxmox

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est une bonne solution de séparé les trafic mais si ton routeur permet la création de VLAN, il n'est pas nécessaire d'en avoir un deuxième. Ceci permet en cas de stockage local de permettre la migration de VM sans affecter les accès aux autres et en cas de stockage distribué, d'assurer la réplication.

  • # cloud ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    quelle est ta définition de cloud ? ajouter de l'équilibrage de charge ? ajouter du provisioning automatique pour dupliquer une VM portant un service et gérer la montée en charge horizontalement ?

    Par ailleurs, la RAM est la ressource la plus dimensionnante pour le nombre de VM généralement :

    • pour le stockage, il suffit d'ajouter des disques au SAN ou au NAS selon ta solution de stockage (utiliser les disques locaux aux serveurs ne permet pas de bénéficier des solutions de réplications qu'apportent des baies de stockage…)
    • pour les CPU au pire ce sera plus lent/mou temporairement, sinon ajouter un serveur sera suffisant pour gérer la montée en charge
    • pour la RAM, s'il faut faire partir des VM en swap parce que tu n'as pas assez de RAM, cela va porter un coup flagrant aux perfs

    => pourquoi ne pas avoir pris des serveurs pouvant avoir 196 Go de RAM ? Avec 32 Go, cela ne fait "que" 8 VM de 4 Go de RAM. Par ailleurs, pour du cloud, mieux vaut avoir des serveurs "indifférenciés" en capacité, cela permet de changer de type de serveur (autre marque mais même RAM, même stockage vu que ça ne dépend pas du serveur, CPU plus puissant éventuellement et garder la même capacité d'accueil de VM).

    • [^] # Re: cloud ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,
      Merci pour ton intervention.

      Pour répondre tout simplement : parce qu'on est une petite boîte de 15 personnes, et qu'on a pas forcément les ressources financières pour approvisionner un gros serveur d'un coup. Le serveur qui actuellement a 32 Go, supporte 384 Go et a 2 sockets CPU (un seul est présent pour le moment), l'autre est la machine hyperviseur d'origine.

      Moi aussi, j'aimerais bien pêter d'un coup 15 à 20 k€ pour avoir le truc de fou. Mais la réalité des TPE est toute autre, malheureusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.