Adhésion de l'État à l'ADULLACT et fusion des forges publiques

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
0
31
jan.
2008
Paris Open Source Summit
À la conférence Adèle du mercredi 30 janvier à Solution Linux 2008 - la même que celle qui a annoncé la migration de la Gendarmerie Nationale sous Linux - monsieur Jean-Séverin Lair a annoncé l'adhésion de l'État à l'association ADULLACT ainsi que la fusion des forges Admisource et Adullact.net. Cette fusion est la première conséquence concrète de ce rapprochement.

Cette adhésion devrait par la suite se concrétiser par l'entrée d'un représentant de l'État au conseil d'administration de l'ADULLACT et par la création d'un comité de pilotage des projets hébergés par la forge commune.

Monsieur Jean-Séverin Lair est adjoint au chef du SDAE, le service de développement de l'administration électronique. Les communiqués de presse seront disponibles sous peu.
  • # Très bien

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    mais encore faudrait-il que l'Etat cesse d'être skyzosphrène au sujet des LL... et prenne une position ferme contre les brevets logiciels entre autres, et la défende.
    • [^] # Re: Très bien

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'Etat est pragmatique et il faut différencier les discours des hommes politiques et l'attitude de l'Administration (avec un grand A). Même si on peut toujours faire mieux, il faut bien reconnaitre que c'est pas mal du tout avec énormément de ministères équipés en libre et même la gendarmerie nationale (dépendante du ministère de la Défense) qui passe le poste de travail du gendarme en full libre et ça, c'est quand même du lourd !
    • [^] # Re: Très bien

      Posté par . Évalué à 10.

      le problème de l'état, c'est qu'il est représenté par une multitude de personnes, de hautes personnalités publiques, de fonctionnaires petits et grands, par les assemblées et donc nos députés. Nous avons aussi les agences qui ont des mandats de représentations des intérets publiques. Donc pour conclure, l'état n'est pas mono-céphale, loin s'en faut. Et je ne parle pas de coloration politique, de courants d'idées, de média, télévision ... Il faut aussi arrêter de croire que l'état c'est les autres. L'état, c'est nous, c'est le subconscient de notre vie communautaire, une petite étoile brillante qui veille sur nous. Enfin c'est l'idéal vers leque j'aimerai qu'il soit.

      En attendant, les élections approchent, et c'est le bon moment de s'intéresser à la vie politique locale, plus citoyenne que politique d'ailleurs principalement dans les petites villes et villages. L'action locale et citoyenne est tout à fait à notre portée. Agissons pour sauver le monde ...
      • [^] # Re: Très bien

        Posté par . Évalué à 8.

        Agissons pour sauver le monde...

        Je m'occupe de la cheerleader !

        ­La faculté de citer est un substitut commode à l'intelligence -- Somerset Maugham

        • [^] # Re: Très bien

          Posté par . Évalué à 4.

          J’aurais bien été volontaire aussi mais c’est « sauVer la cheerleadier, sauver le monde »…
  • # Pas bien compris

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    L'addulact, c'était déjà une émanation de l'administration, non ? C'est en tout cas la version officielle. Extrait du dernire dossier de presse de l'Adullact :

    "Cette association, unique en Europe, car reposant sur une initiative
    d'administrations, [...]"
    http://www.adullact.org/article.php3?id_article=450

    Dans ce cadre, que signifie cette adhésion "de l'état" : qui ? quoi ? quelle administration ? Ça ressemble plutôt à une reprise en main d'un "machin" un peu trop libre.
    • [^] # Re: Pas bien compris

      Posté par . Évalué à 5.

      Il faut faire la distinction entre l'État avec un grand É, qu'on schématiserait volontiers comme étant parisien et assez monolithique et le reste des administrations publiques (territoriales, notamment).

      L'idée, c'est - si j'ai bien compris - que les ressources libres de la fonction publique d'État (ministères, préféctures, etc.) et celles de la fonction publique territoriale (collectivité, EPCI, etc.) vont fusionner. Sur le principe, et ne serait-ce que pour l'image, je trouve ça bien.
    • [^] # Re: Pas bien compris

      Posté par . Évalué à 5.

      L'Adullact est une création d'individus, à l'origine (voir la liste des membres fondateurs
      http://adullact.org/article.php3?id_article=38

      des collectivités ont rejoint cette initiative (elles ont des administrations et des services informatiques)

      http://adullact.org/article.php3?id_article=23
      voir http://www.adullact.org

      et en particulier
      http://adullact.org/article.php3?id_article=22
      pour connaître l'état d'esprit qui était le notre lors de la création
      • [^] # Re: Pas bien compris

        Posté par . Évalué à 7.

        Il se peut que nos administrateurs centraux croient bien faire car c'est leur culture qui le veut(donnons leur ce crédit).

        Illustration avec une expérience vécue dans mon université. Certaines unités avaient progressivement utilisé un CMS libre (pas besoin de demander de crédit pour ça) pour organiser leur site web, et elles commençaient à s'entendre entre elles, la Tour (lire l'administration centrale) dans sa sagesse a décidé que c'est elle qui doit choisir les orientations et outils pour mettre de l'ordre dans cette prolifération anarchique de sites (plus de 300): logique, un besoin commun appelle une solution unique décidée par qui, eh bien par elle; et finalement a (presque) réussi à imposer son choix (non libre). Lors de la dernière séance du comité traitant de ce choix, j'ai entendu une aparté éclairante du vice-recteur (par ailleurs une bonne personne je tiens à le dire): "et ils (les unités qui s'étaient spontanément organisé) se sont ligués contre nous": il ne comprenait pas que les unités agissent ensemble différemment de l'administration centrale et qu'elles aussi agissent dans le sens du bien commun (même s'il n'est pas unique).

        On est loin de la culture qui se développe dans le monde du logiciel libre. On devrait les obliger (mais comprendront-ils?) à méditer sur les conférences des 40 ans de l'INRIA.
  • # Et le RGI ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Je serais curieux de voir quelle deviendra alors la position de l'ADULLACT vis à vis du RGI.
    • [^] # Re: Et le RGI ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Je serais curieux de voir quand paraîtra (enfin) le RGI...

      Parce que soit j'ai loupé un train, soit il est toujours coincé quelque part dans la chaîne décisionnel
  • # Communiqué de presse

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ca y est , le premier communiqué de presse sur le sujet est sorti :
    http://adullact.org/IMG/pdf/CP_DGME_ADULLACT_20080201.pdf
    • [^] # Re: Communiqué de presse

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est quand même un petit exploit que d'avoir fait paraître la nouvelle avant tout le monde ! Rien n'arrête Linuxfr...
      En plus nos sources sont fiables, mais comme le ferait un journaliste, je ne donnerai pas les noms de nos informateurs. Par contre, je peux vous dire que j'avais rédigé la nouvelle sur une feuille de papier sur un coin de table au salon Solutions Linux. Florent a participé à sa rédaction et a pu la mettre sur le site grâce à Denis Bodor des éditions Diamond.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.