Andrew Tridgell interviewé par NewsForge

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
13
avr.
2005
Samba
Le site web Newsforge a interviewé Andrew Tridgell à l'occasion de son embauche par l'OSDL (une organisation qui emploie par ailleurs Linus Torvalds) dans le cadre de son travail sur Samba.
Il explique que le développement de Samba lui prenait de plus en plus de temps et que c'est ce qui a motivé son passage chez OSDL, où il pourra se consacrer à plein temps au développement du logiciel d'interopérabilité entre Windows et le reste du monde.

L'interview aborde les fonctionnalités de Samba 4 et les problèmes soulevés par les brevets logiciels, mais ce qui est amusant c'est que cet entretien a sans doute eu lieu alors que M. Tridgell n'avait pas encore fait parler de lui lors de l'affaire BitKeeper. En effet, c'est bien le développement -sur son temps libre- d'un logiciel permettant de contourner la licence BitKeeper qui a conduit la société BitMover à modifier sa politique.

Pas un mot donc sur ce qui a conduit à l'abandon du logiciel de gestion de code source, pourtant fortement apprécié des développeurs du noyau et de Linus en particulier.
  • # interopérabilité en danger !

    Posté par . Évalué à 3.

    L'interopérabilité est un droit qui malheureusement peut être bafoué par les brevets/copyrights sur les formats de données, le DRM, et les lois empechant tout contournement du DRM.
  • # Merci Tridgell

    Posté par . Évalué à 1.

    Pas un mot donc sur ce qui a conduit à l'abandon du logiciel de gestion de code source, pourtant fortement apprécié des développeurs du noyau et de Linus en particulier.

    Contrairement à ce qu'à l'air de penser l'auteur de la news, je pense qu'on peut le remercier, en plus du travail formidable qu'il effectue sur samba, d'avoir passé son temps libre sur le cas bitkeeper.
    Son action a accéléré la disparition de bitkeeper dans le processus de développement du kernel, ce qui a forcé Linus à développer lui-même un outil qui lui convienne (pourquoi ne pas l'avoir fait dés le départ??).
    Ce tridgell est un homme engagé qui défen admirablement le mouvement du libre. Bravo!
    • [^] # Re: Merci Tridgell

      Posté par . Évalué à 2.

      Euh, cela m'étonnerait fort que M. Tridgell ait participé au reverse-engineering de BitKeeper dans l'espoir de déclencher le cataclysme que l'on sait. Il s'agit seulement d'une des conséquences de son action. Maintenant, le fait que le noyau n'utilise plus BitKeeper peut bien sûr être considéré comme une bonne chose.

      Donc il n'y a pas de quoi le louer, mais pas non plus de quoi lui jeter des pierres.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.