Le premier PC AOL sans Windows

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
1
oct.
2002
Linux
Msnbc nous apprend qu'AOL réalise enfin son vieux rêve d'indépendance vis-à-vis de Microsoft et d'Apple. Ils vont pouvoir distribuer leurs logiciels (Netscape, Aim, etc) à leurs clients de façon directe grâce aux PC Microtel à moins de 200$ équipés de Lindows 2.0...
Bien entendu, Linux n'arrive pas sur le desktop avec la distribution que chacun aurait préféré voir mais il ne faut pas oublier qu'AOL représente 35 millions d'utilisateurs. Il est plus facile de convertir un utilisateur Linux au libre qu'un utilisateur de Windows qu'il faudra en plus convaincre de changer d'OS. De plus, un grand nombre d'utilisateurs pourrait provoquer la sortie de plus de jeux en natif sous Linux, le rendant vraiment viable pour le desktop.
Cette annonce peut être positive pour les LL si la communauté reste vigilante et accompagne ces nouveaux utilisateurs vers des solutions plus libres au lieu de les dénigrer.

Le RPM est-il condamné?

Posté par . Modéré par Manuel Menal.
Tags : aucun
0
1
juil.
2002
Linux
Le site distrowatch propose un excellent article concernant les désavantages du format rpm. Ils passent en revue tous les problèmes liés à ce format qui font que de plus en plus de gens passent de redhat, mandrake ou suse vers gentoo, debian ou même slackware selon leurs statistiques.
En effet, la fragmentation causée par la faiblesse du système de dépendances et par les libertés prisent par chaque distribution commencent à lasser les utilisateurs et les développeurs. À l'heure actuelle, pour que l'installation d'un RPM trouvé sur le net se passe bien, il faut vérifier qu'il corresponde à sa distribution, que ça soit la bonne version de la distribution et la bonne version de RPM Manager et prier pour qu'il n'y ait pas une bibliothèque exotique à installer.
Les distributions à base de rpm ont bien compris le danger et essayent de résoudre le problème en implantant des solutions (différentes et limitées) à la apt-get ou en s'alliant (unitedLinux). Il y a aussi la LSB qui tente de résoudre ce problème mais elle est elle-même basée sur le rpm grâce à la pression de redhat et ne fait qu'harmoniser un peu l'arborescence des distributions.
En attendant, les Linuxiens sont de plus en plus lassés par le RPM et s'en vont vers des distributions avec des formats de packages plus standards et performants.