Angular 2 est en version finale, Ninja Squad vous met le pied à l’étrier

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
11
19
sept.
2016
JavaScript

Ninja Squad proposait un e‐book sur Angular 2 quand ce framework n’était alors qu’en bêta (cf. la dépêche précédente Deviens un Ninja avec Angular 2 : un e‐book sans DRM à prix libre et en soutien à l’EFF).
Cette semaine, Angular 2 est — enfin — passé en version finale. Ce qui signifie qu’il est utilisable sans trop de crainte en production (plus de changements incompatibles) et qu’il est donc temps de s’y mettre sérieusement.

Après l’e‐book (à jour de la dernière version), Ninja Squad propose désormais un « pack pro », proposant de mettre en pratique la théorie apprise dans l’e‐book en construisant pas à pas une application complète, avec une batterie de tests fournie couvrant le code produit à 100 % : à chaque étape, on soumet sa solution, dont la qualité est analysée ; un score est donné ; on peut alors améliorer son implémentation, ou sauter les trois exercices suivants, ou même tricher en consultant la solution fournie respectant les bonnes pratiques et l’état de l’art ; on suit ainsi sa progression dans la trentaine d’exercices proposés (entre 3 et 5 jours de travail).

Cela devrait faire gagner des heures sur vos projets personnels et professionnels, en ayant toujours sous la main du code fonctionnel et à jour des dernières versions couvrant l’essentiel des cas d’usage d’une application d’entreprise (les mises à jour sont évidemment gratuites).

Tarif normal : 199 €.
Code de réduction pour les lecteurs de LinuxFr.org : LinuxFrRocks, -30 % pour les 20 premiers acheteurs.

La plate‐forme est testable gratuitement sur les six premiers exercices : https://angular2-exercises.ninja-squad.com/.

N. D. M. : la licence de l’e‐book (201 pages A4) interdit explicitement la vente, l’utilisation commerciale et la redistribution. Le site annonce actuellement environ 2 800 acheteurs et 114 packs pro, ayant généré 6 452 € de dons à l’EFF.

  • # Chiffres de ventes publics

    Posté par . Évalué à 6.

    Je vois que l'équipe de modération a ajouté le nombre d'acheteurs. Si vous aimez les chiffres, nos ventes sont effectivement publiques : https://books.ninja-squad.com/angular2/sales

    • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

      Posté par . Évalué à -10.

      Disons qu'en ce moment en France la finance est au journalisme ce que le chien est à la caravane lorsque que la caravane passe.

      Et comme l'informatique se démocratise tout le monde fait son prévisionnel pro, parsque tout le monde voit dans l'informatique une manière de gagner de l'argent sans effort.
      L'argent est aussi une façon de communiquer la notion de valeur et le champ lexical se popularise de façon intrasecte, si bien que finalement il n'y a pas d'échange monétaire :)

      L'informatique libre va-t-elle entrer dans une nouvelle ère à l'image du marketing ou est ce le marketing qui va évoluer ? Avez vous fait vos pronostiques et avez-vous monté des stratégies commerciales à ce sujet ?

      Je pense que on est entré ces cinq dernières années dans une bulle commerciale avec une approche marketing standardisée mais qu'il va y avoir un crache tôt ou tard ou un nouveau paradigme qui va révolutionner le marcher.

      • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

        Posté par . Évalué à 10.

        Hum, hum… Intéressant…
        Parlez-moi de votre père…

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

          Posté par . Évalué à -10.

          Alors si tu veux savoir la vérité je vais te la donner ! Mon papa a des problèmes d'audition et des notions en psychanalyse qui lui permettent d'avoir un regard critique qu'il appel l'objectivité mais n'a pas le courage d'apporter d'éléments critiques concrets pour exprimer les choses qu'il ne comprend pas ou n'a pas réussis à analyser.

          J'aimerai l'aider à s'exprimer mais il n'apporte aucun élément pour m'aider dans cette démarche. Je ne peu donc pas faire grand chose pour lui si ce n'est hausser les épaules.

          D'aucun disent qu'il veut simplement faire une sorte de zèle déontologique en prétendant s'occuper de moi pour rassurer ses amis, j'espère que c'est faux quand même c'est mon Papa et je l'aime beaucoup.

          Que voulez-vous savoir d'autre her doctor ?

    • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

      Posté par . Évalué à 2.

      Y a-t-il une raison particulière pour avoir séparé la Réunion de la France ?

      • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

        Posté par . Évalué à 3.

        Salut Gabbro. Non, il n'y a aucune volonté de notre part de séparer La Réunion de la France, et je m'en explique.
        Pour respecter les lois européennes sur les ventes de biens numériques, il nous faut connaître le pays de l'acheteur, pour lui appliquer la TVA de son pays (quelle galère!). Nous utilisons alors le pays de la CB ou du compte PayPal, qui sont censés être des codes ISO. Ce sont ces codes pays indiqués par nos prestataires de paiement qui sont agrégés sur le rapport public de ventes par pays.
        Et comme toi, on a la surprise de constater que La Réunion (RE) nous est remontée comme un pays distinct de la France (FR).
        Peut-être que ce qui décide l'existence d'un pays au sens ISO n'est pas l'unité nationale, mais l'existence géographique (car on peut bien imaginer que fiscalement et logistiquement, en cas de livraison par exemple, La Réunion soit traitée différemment de la métropole).

        • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

          Posté par . Évalué à 1.

          Merci de la réponse, je n'avais pas pensé à ça.

          Pour l'embryon d'explication, je dirai que la Réunion fait partie des régions ultrapériphérique de l'Union Europééne, et ne sont pas dans l'espace TVA. Donc si vous avez à répercuter la TVA, ça peut expliquer la chose. Et je découvre à l'instant que le taux de TVA de la Guadeloupe, Martinique et Réunion est différent de celui de la métropole.

          Je comprends mieux. On n'imagine pas la galère que représente la vente en ligne…

          • [^] # Re: Chiffres de ventes publics

            Posté par . Évalué à 3.

            Je confirme. On n'imaginait pas toute ces problématiques fiscales quand on s'est dit "trop bien, on va éviter les maisons d'éditions et vendre nos ebooks en direct, DIY forever!".
            Et actuellement, pour simplifier le processus d'achat aux acheteurs, on fait "cadeau" de la TVA aux acheteurs (pour éviter de leur demander leur pays et leur faire jurer-cracher de ne pas mentir, on ne connait qu'après paiement leur pays d'origine, si bien que c'est seulement une fois qu'ils ont payé que l'on peut déterminer le taux de TVA à appliquer, et donc l'enlever de notre chiffre d'affaires). Quand on vend un ebook au prix minimum de 5€ TTC en Hongrie (TVA 27%), il ne reste plus beaucoup pour nous.
            Et il faut bien sûr gérer les taux de TVA qui évoluent en Europe, donc prévoir des traitements de mises à jour des taux. On n'a pas trouvé de plateforme de paiement qui accepte un prix "libre" (au choix de l'acheteur) et respecte les règles de TVA européennes :'(, alors on a du aussi tout faire nous-même…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.