Et si le réseau sans fil était un service public?

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
26
mar.
2002
Presse
Lu dans 01 Informatique :
"Base fondatrice d'internet, l'idée de système communautaire et de gratuité perdure. Mythe ou réalité, toujours est-il que certains voudraient l'étendre à la partie accès au réseau des réseaux".

A cette introduction suit un court article sur les initiatives d'associations se proposant de partager l'accès à Internet gratuitement grâce au Wi-Fi.

Certes ce n'est pas nouveau mais ça passe dans un grand journal informatique et le ton de l'article est positif. A lire, et faire lire, si vous recevez 01 informatique dans votre boite ou chez vous.
  • # Non mais ça va pas !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comment voulez-vous que le gouvernement puisse contrôler internet si celui-ci est complètement décentralisé et ne passe pas par des points de contrôle bien définis et faciles à sniffer !

    Et en plus vous imaginez FT ? Comment vont-ils faire pour nous soutirer du pognon si on ne passe plus par eux ?

    Va falloir faire comme pour la VHF : payer une taxe non pas à l'état, mais à FT, garante du bon fonctionnement des ondes hertziennes. Comme ça les gentils actionnaires ne perdront pas leurs milliards honnetement gagnés sur le dos des français.
    • [^] # Re: Non mais ça va pas !

      Posté par . Évalué à 3.

      sniffer du wi-fi c'est pas compliqué.
      • [^] # Re: Non mais ça va pas !

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Si c'est décentralisé, si. Il faut autant de sondes que d'interconnexions...
      • [^] # Sniff sniff....

        Posté par . Évalué à 4.

        Il y a un endroit où on peut voir la véritable architecture du net, surtout au niveau européen ? Pasqu'il semble que le réseau soit plus hierarchisé que maillé. J'aimerai bien savoir si les interconnections sont réduites par rapport à ce qu'elles pourraient être, pour des raisons de "control"...

        Sinon sniffer du wi-fi, oui c'est facile comme TEMPEST, il suffit de leur payer des Z3 et des springles ! Maintenant entre s'équiper en Z3 et springles (ça comme poste budgetaire, c'est encore supportable) et concentrer les points d'interconnection des backbones, le choix est d'abord financier. Faire une démo et implemanter world-wide, c'est pas du tout le même coût non ?
      • [^] # Re: Non mais ça va pas !

        Posté par . Évalué à 3.

        Yep, d'autant plus que si je raconte pas de conneries, le wi-fi c'est des fréquences fixes. Contrairement à certains autres équipements BLR qui eux sont en "saut de fréquence".

        La conséquence de tout ça c'est que :
        1/ C'est sniffable "facilement"
        2/ Ca utilise stupidement le spectre
        3/ Ca sature le spectre

        On le voit très bien chez nous lors d'un scan de bruit sur le spectre, il commence à y avoir du monde, et hélas, en fréquence fixe. Ce sont surtout les ponts 10mbit/s aironet (cisco) et le wi-fi qui en sont les responsables.

        Les équipements Lucent (WaveAccess/NetWeaver) et Breezecom (parmi d'autres) que nous utilisons sont beaucoup plus intéressants en terme d'utilisation du spectre et sont virtuellement insniffables.
  • # On freine un peu plus le progrès

    Posté par . Évalué à 10.

    Oui, moi j'espère que cette technologie pourra être applicable par le grand public. Le seul problème est peut-être les milliards dépensés par les grands opérateurs, dont orange pour les licences UMTS, alors que wi-fi ne coûte rien.

    FT a tout intérêt à combattre cette technologie, bien que je pense qu'ils ne font que retarder l'échéance. Leurs dépenses pharaoniques de 2001 montrent à quel point ils font tout pour se placer à l'étranger, dans de nouveaux dommaines, car ils savent eux-même qu'ils perdent le contrôle de leur jusque là monopole.

    Nous entrons dans une ère où la communication est immédiate. Ceux qui essayent de combattre ou de retarder cet état de fait sont décalés et vont s'en mordre les doigts.

    Encore une fois, toute est une histoire d'argent. Pourquoi payer des milliards pour adopter une technologie moins efficace qu'une autre utilisable à moindre coût ?
    • [^] # Re: On freine un peu plus le progrès

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je pense qu'on va plutôt vers une cohabitation des deux (WiFi et UMTS), alors pas la peine de s'énerver...
    • [^] # le million ! le million !

      Posté par . Évalué à 6.

      En fait le wifi n'est pas gratuit non plus, si on faisait le total des coûts engagés par les particuliers, au prix d'une borne...

      Le vrai soucis, ce n'est pas le prix (ça s'amortit non ?) mais la propriété de l'infrastructure !
      C'est le propriétaire qui décide si il met un péage sur ses tronçons. Si c'est un opérateur comme FT, la question c'est juste "combien (on peut se goinfer) ?". Si ce sont des particuliers, la question c'est "hein ? il va pas bien lui !".

      après "don't hate the media, become the media", don't hate the telcos, become the telcos !
      après l'autocom, l'auto-opérateur (ben houais on se tape bien des tables de routage alors quoi ?).
  • # Le Wi-Fi a Paris

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    La mairie de Paris a declaré Samedi (a l'occasion de la fete de l'internet) avoir lancé une étude de faisabilité pour proposer un reseau Wi-Fi aux Parisiens afin de leurs proposer une réél alternative au cable et a l'adsl.

    Certains ont d'ailleur mal vu le petit stand que noos a fait a coté de l'hotel de ville pour offrir durant ces 3 jours un acces au cable aux passants

    [moua]

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.