Composition de l'observatoire de la sécurité des cartes de paiement

Posté par . Modéré par Xavier Antoviaque.
Tags :
0
12
fév.
2003
Sécurité
Suite à l'affaire Humpich (oui, ça date déjà...) qui avait in fine mis au jour la position juge-et-partie du GIE Carte Bancaire, le gouvernement Jospin avait alors mis en oeuvre deux réformes. En toute discrétion... La première était la réforme du SCSSI, transmuté en DCSSI. La seconde était la création d'un Observatoire de la sécurité des cartes de paiement. Or ses membres viennent d'être nommés...

Journal Existence confirmée de backdoors dans les OS Microsoft

Posté par .
Tags : aucun
0
23
oct.
2002
11:23:36 11:22:17 Je te rappelle que Billou bouffe tdes tapas tou sles midis avec le pdg de la NSA. Donc si il y a un contrat sur moi, c'est pas la peine que je me cache, je suis pas Will Smith. Alors je prefere dire ce qu'ils veulent:-) 11:26:07 11:23:36 On fait ca sans l'aide de la NSA, c'est un peu comme la chasse, on prefere guetter et essayer d'avoir la proie nous meme, c'est plus amusant 11:27:09 (...)

QNX présente son IDE, basé sur Eclipse

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags :
0
30
mar.
2002
Technologie
Vu dans le dernier Electronique International :
QNX a présenté dans le cadre de l'Embedded System Conference un IDE basé sur "l'architecture ouverte Eclipse, disponible en source libre" (Eclipse, pas l'IDE de QNX).
QNX a pu remplacer une solution Metrowerks par Eclipse en seulement quelques mois.
La licence CPL (Common Public Licence) d'Eclipse est présentée comme "particulièrement libérale, permettant d'en créer des dérivatifs sans qu'il y ait obligation de les remettre dans le domaine public".
Un article élogieux faisant aussi référence à IBM et VisualAge comme source de plug-ins pour Eclipse.

TEMPEST, version optique

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags : aucun
0
8
mar.
2002
Sécurité
Markus G. Kuhn, qui s'était déjà fait remarquer pour le déshabillage de cartes à puces, vient de présenter ses dernières études : il est possible de reconstituer l'affichage de votre écran à partir de senseurs optiques rapides, même à une certaine distance et après reflexion !
En effêt, ce qui nous semble être une image n'est qu'un spot se promenant sur des points de phosphore, une analyse dans le domaine optique permet de reconstituer la trame.
Joe Loughry propose aussi une application aux LEDs, de même que l'image d'un écran, la lumière d'une LED nous semble fixe alors qu'elle peut très bien clignoter (en général pour des raisons de basse consommation). Et dans le pire des cas, cette LED peut clignoter au rythme binaire de Rx ou Tx...

Bull, l'histoire sans fin

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
16
jan.
2002
Commercial
Après le départ de Guy de Panafieu (démissionné suite à un bilan plus que négatif) et époux de l'égérie du RPR, les errements du groupe Bull continuent : la filliale italienne d'Integris (en déficit) a été rachetée in-extremis après que la division aie été cédée en totalité à Stéria !
Pierre Bonnelli, nouveau PDG de Bull et ancien PDG de Sema (qui a été racheté par Schlumberger l'an dernier suite à des soucis financiers), a d'ailleurs placé à la tête d'Integris France un de ces anciens subordonnés de Sema, André Felix.
Dans le même temps, Bull a acquis plus de 5% du capital de Stéria alors que le groupe a du, années après années, vendre ses meilleures divisions uniquement pour assurer les salaires et éviter le dépot de bilan : Telesynchro à Ingenico, distributeurs bancaires à Diebold, CP8 à SchlumbergerSema, Integris à Stéria...
Décidement la stratégie du Groupe Bull passe toujours par des voies impénétrables, ou du moins plus financières qu'inspirées par les réalités du marché informatique.

Rappellons que Bull a fortement réduit sa R&D depuis quelques années (arrêt du developement des CPU propriétaires, remplacés par l'Itanium depuis rebatisé Titanium, adoption de la plateforme PowerPC d'IBM, reprise des PC par NEC...), licencié ou mis en pré-retraite de nombreux ingénieurs parfois ré-embauchés en tant que consultants externes à prix d'or et même appellé ses salariés à la rescousse (plan "Value for You", plan d'achat d'actions Bull avec garantie dont le rendement effectif a été de 0%...)