Journée de rencontre démo Blender chez Eyrolles à Paris

Posté par . Modéré par Florent Zara.
5
18
juin
2009
Audiovisuel
FormaCD organise une grande journée gratuite sur le thème de l'illusion 3D. Quatre professeurs (Guy Cerry, Jean Marc Van Den Broek, Alexis Flamand, Francois Grassard) vont réaliser un workflow complet en commençant par le dessin, puis Maya, suivi de ZBrush, et le travail se terminera sur... Blender !

C'est Francois Grassard, célèbre pour ses articles sur Blender dans Computer Arts qui va officier et finaliser le projet (attention les yeux !).

La journée aura lieu le Samedi 26 Septembre 2009 à Paris à la librairie Eyrolles. L'inscription à cette journée sympa (on a même pensé au pot en fin de journée :-)) est obligatoire. Partenaires de la journée : Pixologic, ZBrush.fr, Polyloop.net, Wacom, Eyrolles, FormaCD.
  • # En parlant de Blender

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    En parlant de blender, la fondation est occupée à lancer leur nouveau projet : Durian

    http://blog.bmaron.net/index.php?post/2009/06/17/Apr%C3%A8s-(...)
  • # Workflow? gni?

    Posté par . Évalué à 0.

    C'est sans doute "workshop" qu'il voulait dire... en français atelier :).
    Quant à la chaîne de création, honnêtement ils pourraient tout faire directement dans Blender.
    Certes Zbrush est clairement à des années lumières en avance sur Blender mais les outils de sculpture de Blender sont bien suffisant, notamment pour un premier projet.

    Et puis on continu à bouder Gimp, ce qui devient vraiment reloud!

    Quant à François Grassard, sympa au deumeurant, mais ses articles/tutos sont assez fumeux. :)
    • [^] # Re: Workflow? gni?

      Posté par . Évalué à 2.

      Non, je pense qu'il parle bien de workflow. Avec le sens plus ou moins de méthode de travail. Autrement dit, je pense qu'ils vont faire une démonstration en réalisant un projet de A à Z, pas un atelier pour apprendre (qui serait le sens de workshop).

      Quand au choix des logiciels, depuis quand est-il obligatoire pour tout le monde de n'utiliser que du libre?
      • [^] # Re: Workflow? gni?

        Posté par . Évalué à 1.

        bonjour, oui il s'agit bien de Workflow pas de Workshop. Le but étant de démontrer que des softs du libre peuvent très bien aussi être utilisé à la toute fin d'une chaîne de production.
        Blender bosse très bien avec Zbrush, et Zbrush est rigoureusement indispensable pour les grosses productions.
        Finir la chaîne de travail avec Blender, qui va réaliser l'étape finale du projet est une démonstration de sa puissance actuelle, capable de rivaliser avec les ténors du payant !
        C'est très important, cette démonstration, et le père Grassard est un excellent pédagogue (ce qu'il n peut démontrer quand il n'a que 4 pages pour pondre un "tuto "dans un magazine).
        Et l'important dans cette journée n'est pas de dire, tél soft est payant tél autre est libre, mais de montrer qu'aujourd'hui une chaîne de prod se compose avec différents softs, et que c'est le talent et la méthode qui fait la différence ! Blender a les capacité de faire tout ce que l'on veut, maya aussi, mais de la même manière, pas avec la même approche, etc... Et puis c'est surtout une démo d'un workflow intégral, ca ne c'est jamais fait encore...
        a++
        • [^] # Re: Workflow? gni?

          Posté par . Évalué à 0.

          Ce qui me fait sourire, c'est cette tendance à balancer de l'anglais dés que ça parle un peu infographie.

          Workflow = Méthode de travail, méthodologie, processus, etc...

          Ça donne autre chose, non? Cela nous aurait evité la confusion qui a eu lieu ici même.

          Quant au titre de pédagogue ou qu'il n'aurait que 4 pages?

          Matte un peu les didacticiels d'André Pascual et Olivier Saraja, tu verrais ce que eux te font avec 4 pages sans se la jouer "jeune supinfographiste" qui a maté les bonus Pixar et qui s'auto-proclame calé dans le domaine.

          Enfin... on l'a pas attendu pour reconnaître la pertinence des LL dans une chaîne de création.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.