MeeGo s'ouvre à la communauté

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
24
2
avr.
2010
Linux
En Février, Nokia et Intel avaient annoncé la fusion de leurs systèmes d'exploitations pour mobiles Maemo et Moblin pour donner MeeGo sous le patronnage de la Linux Foundation.
L'objectif étant de se poser en alternative à un Android conquérant, l'OS mobile de Google qui s'est imposé dans le paysage de la téléphonie mobile et tente de percer auprès des netbooks. Bien qu'historiquement, Maemo et Moblin soient tous deux basés sur la plateforme GNOME Mobile, MeeGo a fait le choix d'utiliser Qt (développé par Nokia) comme bibliothèque graphique (toolkit) de référence avec le support de Gtk+/Clutter pour la compatibilité des applications existantes.
MeeGo sera à même de proposer un SDK complet et accessible basé sur QtCreator 2, capable de rivaliser avec celui de l'iPhone ou d'Android.
L'évolution de Qt va dans ce sens, Qt 4.6 introduisait la gestion des gestures et des animations, la prochaine version (4.7) permettra de gérer le réseau, un meilleur support du multimédia (QtMultimedia), et l'arrivée de Qt Quick (QML + outils) facilitant la création d'interfaces riches.

Comme Moblin, MeeGo utilisera le format de paquetage RPM et sera basé sur Fedora 12. MeeGo s'est également engagé à fournir une plate-forme libre (pilotes y compris) suivant l'exemple de Moblin dans ce domaine et, on l'espère, s'y tiendra.

MeeGo aura également son "app store", AppUp Center d'Intel pour les appareils basés sur l'architecture x86 et l'OviStore de Nokia pour ceux basés sur ARM.

Aujourd'hui, MeeGo propose 3 images installables:
  • pour les netbooks basés Atom
  • pour les smartphones basés Atom
  • pour le N900 (ARM)


Lors de l'annonce initiale, la communauté s'est montrée dubitative sur l'avenir du projet, force est de constater que MeeGo a su mettre le paquet pour sa première expérience du feu.
Même si MeeGo est un projet très excitant pour la communauté libriste, son succès dépendra de l'adhésion des développeurs et de la commercialisation d'appareils mettant en valeur la plate-forme face à la concurrence rude de l'iPhone et des Droids.

On peut gager que la bataille sera acharnée entre Android soutenu par Google et déjà bien implanté et un MeeGo plus ouvert et un SDK plus riche mais avec une base matérielle plus légère.
  • # avance

    Posté par . Évalué à 9.

    Sa jeunesse, et sa non -implantation actuelle, est une faibllesse pour le projet, quant l'Iphone et l'Android sont déjà très diffusés.

    Mais en proposant la double architecture Arm / x-86, et se plaçant ainsi directement sur plusieurs créneaux, ils prennent un coup d'avance.

    Le nombre de constructeurs déjà sur les rangs ne trompe pas. C'est Genivi ( https//linuxfr.org//comments/1099365.html#1099365 ) qui va être content, aussi. Avec la puissance frappe de Intel et des principaux partenaires du projet Meego, nous allons très bientôt assister à une vague massive de linux dans les objets quotidiens du grand public, encore plus qu'aujourdhui. Il s'agit vraiment de la naissance d'un acteur majeur.

    Pour les développeurs indépendants, je ne sais si Qt va réussir aussi bien et mieux que Java/Dalvik sur Android. En tout les cas il à l'avantage de la simplicité, en faisant abstraction d'un certains nombres de couches matérielles, ils évitent l'écueil d'android sur ce sujet, où il semble difficile de prévoir toutes les plateformes pour une appli. Il a aussi la facilité d'utilisation avec QtCreator. Si aujourdhui sa base matérielle est faible, cela ne devrait peut être pas rebuter les développeurs, car il y a l'avenir assuré de Meego. Avoir son application présente dans des smartphones, ok, sur des smartbooks ok aussi, mais l'avoir aussi à bord des voitures... cela ouvre des perspectives bien plus vastes.

    L'autre avantage avec Meego, c'est qu'il est indépendant de tout ce que certains peuvent reprocher à Android (trop proche de Google, etc).
    • [^] # Re: avance

      Posté par . Évalué à 10.

      Sa jeunesse est relative, MeeGo cumule l'expérience de Maemo et de Moblin et hérite d'une solide communauté de développeurs.

      > Pour les développeurs indépendants, je ne sais si Qt va réussir aussi bien et mieux que Java/Dalvik sur Android.
      Le gros avantage de MeeGo sur Android, c'est la richesse de la pile logicielle très proche d'une distribution GNU/Linux classique (X, Cairo, GStreamer, D-Bus, WebKit, Telepathy, Tracker, les *Kit etc ...). Même si Android offre un SDK remarquable avec une architecture innovante, il est par bien des aspects tout aussi castrateur que l'iPhone SDK pour les développeurs.
  • # D'autres packages basés sur le core...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je me permets de profiter de la visibilité de cette dépêche pour reformuler ma question
    https://linuxfr.org/forums/15/28545.html
    le coeur optimisé pour netbook / atom est intéressant (démarrage, conso...), mais comment faire pour l'utiliser avec des "repos" d'applications plus généralistes (debian / fedora) ?
    Faut-il pour ça reconstruire toute une distro ? Si oui, comment être propre et efficace ?
    Si des packagers de briques de bases traînent par là...
    • [^] # Re: D'autres packages basés sur le core...

      Posté par . Évalué à 3.

      Si c'est juste le kernel qui t'intéresse, il suffit de récupérer les sources et la configuration et de recompiler ça pour ta distro. Mais le noyau MeeGo, c'est le noyau Moblin donc un noyau Vanilla + quelques patchs spécifiques.

      Si MeeGo se resynchronise régulièrement sur Fedora comme feu Moblin (à priori non), ça serait très facile pour Fedora de maintenir un dépôt tiers comme on le fait avec EPEL pour RHEL/CentOS.
      • [^] # Re: D'autres packages basés sur le core...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il me semble que les astuces sont un peu dans le kernel mais aussi beaucoup dans la config (scripts d'init, modes ACPI, drivers Xorg)... Du coup c'est un peu plus qu'il faut importer (et verouiller vis-à-vis du reste de la distribution "hôte") ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.