Nouvelle série de CDs de jeux pour LanPower

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
11
30
nov.
2009
Jeu
C'est prêt avant Noël !
L'association LanPower vous propose sa dernière compilation (pour Microsoft Windows) de jeux libres et semi-libres, la série 4 : à nouveau 2 CDs comprenant 20 jeux inédits pour des heures de divertissements.

Conformément aux précédentes séries, tous les jeux présentés existent aussi sous Linux. Vous y trouverez des réalisations de qualité telles que Battle for Wesnoth, Neverball, Fishfillets, Bzflag, Warzone 2100 et bien d'autres (consultez notre site pour la liste complète).

Au total, ce sont donc 6 CDs et près de 70 jeux variés qui sont à votre disposition.

Ces compilations conviennent parfaitement aux médiathèques, aux associations de promotion du libre, mais aussi aux associations de jeux vidéo. Le jeune public trouvera son bonheur au sein des versions "Tous publics" et les plus grands également sur la version "Action".

Parmi tous les CDs, 4 sont entièrement libres et entre autres propriétés, sont commercialisables et donc peuvent être vendues aux profits d'associations ou d'œuvres caritatives telles que le Téléthon ou les Restos du Cœur.
Si vous faites des bénéfices substantiels, n'oubliez pas de faire des dons aux organismes qui ont contribué de près ou de loin à ces compilations. Comme illustration musicale, je n'ai pas pu résister à l'envie de vous mettre sur le CD action, l'excellent "Le nettoyeur" de Greg Baumont : http://www.dogmazic.net/Greg_Baumont
  • # Test des jeux libres

    Posté par . Évalué à 2.

    Merci pour la dépêche, je ne connaissais pas ces CDs.

    J'ai très récemment été surpris de voir qu'on parlait (timidement encore) de jeux libre sur des sites Internet de tests de jeux proprio, ou encore dans des magasines qui habituellement n'en parlent pas.
    Par exemple, Battle for Wesnoth a été testé sur jeuxvideo.com, je crois même, mais je n'en suis pas sur, qu'il l'a été dans Joystick.
    D'ailleurs dans le dernier Joystick ils ont parlé de World of Goo en indiquant que lors de l'opération de l'achat du jeu à un prix défini par l'acheteur, les Linuxiens ont été les plus généreux.

    Tout ça pour dire qu'en lisant les sites/la presse qui testent les jeux vidéos, on parle rarement des jeux libres et c'est bien dommage. Mais on commence tout juste à s'y intéresser, peut-être pour le coté "c'est gratuit", en effet de plus en plus de jeux sont proposés gratuitement ou à prix très bas (pour les jeux indépendants souvent).

    Ce serait bien que le coté jeu soit un peu plus mis en avant aux windowsiens, car il est souvent la première cause du non passage au tout Linux. J'en fais partie, notamment car je n'ai encore jamais réussi à avoir une accélération graphique qui marche (pas faute d'avoir cherché à bidouiller le machin, mais ça fait maintenant un moment que je n'ai pas réessayé sur une distrib récente).
    • [^] # Re: Test des jeux libres

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Exactement, le but de ces CDs n'est pas de faire la promotion de Windows, ni des jeux gratuits: il y a de nombreux sites ou revues qui en font la promotion, mais très peu sur les jeux libres. C'est partant de ce constat, que l'association s'est mise à faire la promotion des jeux libres, et en premier lieu auprès des Windowsiens. Premièrement pour leur faire connaître le concept du libre mais aussi pour démystifier le monde Linux et contrecarrer l'idée reçue : il n'y a pas de jeux sous Linux. Le souhait ultime serait que les joueurs passent sous Linux. Or il y a encore un gros travail avant d'en arriver là.
      • [^] # Re: Test des jeux libres

        Posté par . Évalué à 1.

        Dans le même genre (mais pas tout à fait), j'avais testé une distribution orientée jeux : www.linux-gamers.net
        • [^] # Re: Test des jeux libres

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il y a effectivement un certain nombre d'organismes qui proposent des Live CD de jeux. Le souci des Live CD est qu'il faut une machine très performante et même on n'est pas sûr d'avoir l'accélération graphique et de plus, on est obligé de ne pas être 100% libre pour que ça marche.
          Mais bon, on pense aussi à faire notre propre Live CD dans le futur.
  • # Notion de semi-libre?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Quand même bizarre votre définition de semi-libre, et pas libre.
    Pour Secret Maryo Chronicle, la raison pour laquelle c'est pas "libre" serait :

    Le jeu est libre, mais la version Windows nécessite Visual C++ qui ne l'est pas. La version Linux est totalement libre.

    Et hop classé dans les "semi-libres"

    Mais heu... La définition de libre ne dépend ni de l'OS sur lequel il tourne, ni sur le compilateur sur lequel il compile, surtout quand ce même code fonctionne très bien sous des OS libres et des compilos libres. Le code est libre, donc le jeu est libre, personne n'interdit à un développeur d'adapter pour un compilateur libre.

    Je trouve méchant pour le développeur de lui dire que son jeu n'est que semi-libre pour cette raison un peu tarabiscotée, et de le mettre au même niveau que les -NC ou licence "classique" où on ne peut alors rien faire pour que ça devienne "vraiment libre à fond suivant votre définition" (pour Secret Maryo Chronicle, hop un petit patch pour MinGW et c'est réglé).
    • [^] # Re: Notion de semi-libre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La bibliothèque VC++ est apparemment fournie pour faire tourner le jeu, c'est pourquoi il n'est pas dans la catégorie libre.
      N'empêche que même en le voyant comme ça, seule la description anglaise est acceptable (the LanPower action Games CD 4.0 serie is a compilation of partialy free open source games for Windows).En français, il faudrait également dire partiellement libre, car semi-libre (en anglais semi-free), c'est autre chose :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_semi-libre
      http://www.gnu.org/philosophy/categories.html#semi-freeSoftw(...)
      Ça s'applique aux licences de type CC-BY-NC-SA par exemple.

      GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

      • [^] # Re: Notion de semi-libre?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        (La bibliothèque VC++ est apparemment fournie pour faire tourner le jeu, c'est pourquoi il n'est pas dans la catégorie libre.)

        Voilà c'est cela: comment considérer libre, un logiciel qui contient en son sein quelque chose de fondamentalement non libre?
        [Partiellement libre] peut-être que ça serait mieux, mais, il y a du CC-BY-NC-SA [semi-libre] donc. Finalement, il faudrait dire quoi?
        • [^] # Re: Notion de semi-libre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour Secret Maryo Chronicle, il faudrait peut-être nuancer, et dire que bien que tout le source du jeu est libre, le binaire Windows diffusé ne l'est pas. Car ce n'est pas la "version Windows" qui n'est pas libre (le code est libre de A à Z!), seulement le "binaire Windows diffusé".

          Après, je vote aussi pour "partiellement libre" (le moteur est libre à 100%, les média ne sont pas libres --> partiellement libre)
          • [^] # Re: Notion de semi-libre?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour Secret Maryo Chronicle, j'ai corrigé selon la formulation qui devrait être satifaisante:
            Le jeu est libre, mais l'installateur Windows nécessite Visual C++ qui ne l'est pas. Donc le package Windows est partiellement libre contrairement à la version Linux qui est totalement libre.
        • [^] # Re: Notion de semi-libre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Le semi-libre n'étant pas libre, et puisqu'il y a :
          - du contenu libre,
          - du contenu semi-libre, donc pas libre,
          - du contenu privateur (ou "propriétaire"), pas libre,
          le terme "partiellement libre" semble faire l'affaire.

          GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.