Internet Revealicious : un outil de visualisation pour Delicious

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
6
sept.
2005
Internet
Tout le monde connaît sans doute l'application web de gestion de signets Delicious (sinon, je vous invite à découvrir cet outil simple et terriblement efficace). Delicious propose, entre autre, de "tagger" chaque marque page et, étant donné que l'on marque la plupart du temps des pages relatant le même genre d'informations, on se retrouvait avec un nombre finalement limité de tags. Il nous manquait un outil permettant d'en tirer un peu plus d'informations.

C'est pourquoi Sébastien Pierre, dans le cadre de sa Licence Professionnelle de Design, vient d'annoncer la version 1.0 de Revealicious. C'est un outil flash de visualisation interactif permettant de découvrir ou redécouvrir par nous-même nos habitudes et nos centres d'intérêts.

Revealicious a été réalisé uniquement à l'aide de logiciels Libres (le compilateur ActionScript MTASC, et le processeur XMLSWF swfmill) et est publié sous licence BSD révisée.
  • # Review

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Une petite review en Anglais sur SolutionWatch, avec des screenshots sympas: http://www.solutionwatch.com/216/revealicious-reveal-the-way-you-us(...)
  • # ça reste du flash de merde

    Posté par . Évalué à  9 .

    http://www.figuiere.net/hub/blog/?2005/09/06/287-why-i-hate-flash(...)

    c'est trop dommage de faire des outils pour tout saboter à l'étape finale. poubelle.

    Moinssez si vous voulez, mais lisez au moins l'exposé du lien
    • [^] # Re: ça reste du flash de merde

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      Hubert Figuière organise son argumentaire autour de 5 points que je résume ici:
      1. Flash casse le fonctionnement intrinsèque du web
      2. Flash est complètement propriétaire
      3. Flash player n'est pas Libre
      4. Flash n'est pas accessible aux déficients visuels
      5. Flash n'est pas "référençable"

      Je vais répondre à chacun de ces points.
      1. En effet, mais dans le cas de Revealicious, qui est un projet de visualisation, ce n'est pas un problème, ni pour Revealicious, ni pour les gens qui voudraient y accéder
      2. et 3. D'après la licence de Macromedia, un tiers ne peut construire de player. Cet argument ne vaut rien en France et dans d'autres pays, puisque dans un but d'interopérabilité on pourrait quand même en construire un (un juriste dans la salle pour nous éclairer?). J'en veux pour preuve les quelques players Libres qui existent (ils sont d'ailleurs cités dans le billet de Mr Figuière).
      4. Certes, mais dans un projet de visualisation comme Revealicious, on part du principe que ce n'est pas le cas (oui, il faut faire des choix, et faire des choix est une forme de ségrégation)
      5. De même, dans le cas de Revealicious c'est un non problème.

      Donc, si je suis pragmatique, comme Hubert Figuière aime bien le dire dans son billet, et si je veux faire un boulot de visualisation sur le web aujourd'hui, à part Flash, il n'y a rien. Et les libristes qui font ce choix, savent très bien qu'ils vont restreindre leur application à un certain public.
      Evidemment, lorque SVG sera officiellement supporté par Firefox 1.5, peut-être que tout ça changera, mais pour le moment ce n'est pas le cas.
      • [^] # Re: ça reste du flash de merde

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        En plus d'être un logiciel propriétaire et posant divers problèms techniques :

        http://www.macromedia.com/fr/shockwave/download/license/desktop/(...)
        « Contrat de licence utilisateur final pour Macromedia Flash Player 7, Macromedia Flash Player 6, et Macromedia Shockwave Player
        (...)
        a) Vous êtes autorisé à installer et utiliser le logiciel sur un seul et unique ordinateur de bureau possédant un système d'exploitation PC Windows (y compris les versions de PC de bureau de Windows 95, 98, 2000, NT, ME et XP (Familial et Professionnel), un système d'exploitation pour ordinateur de bureau Macintosh, un système d'exploitation pour ordinateur de bureau Linux ou un système d'exploitation pour ordinateur de bureau Solaris ; à condition toutefois que, malgré toute indication contraire dans le présent document, vous n'utilisiez pas le logiciel sur un produit hors PC ou sur toute version intégrée ou d'unité des systèmes d'exploitation mentionnés ci-dessus, y compris (sans limite), les appareils portables, les appareils internet, les décodeurs (STB), les mobiles, les PDA, les téléphones, les pads internet, les tablettes, les consoles de jeux, les téléviseurs, les DVD, les machines de jeux, les systèmes d'automatisation personnels, les bornes ou tout autre appareil électronique ou service basé sur un système fermé ou sur un mobile/câble/satellite/téléviseur. Une licence pour le logiciel ne peut pas être partagée, installée ou utilisée de manière concomitante sur des ordinateurs distincts. »

        Macromédia choisit donc quel système, quelle architecture, etc. je dois utiliser. Je peux oublier le *BSD émulant du GNU/Linux x86, GNU/Linux sur PDA, GNU/Linux sur S390 en émulation x86, etc.

        « (b) Vous autorisez Macromedia à contrôler votre utilisation du logiciel pour s'assurer du respect des termes du présent contrat. Ce contrôle pourra être effectué à tout moment, à condition qu'un préavis raisonnable ait été donné. Si ce contrôle détermine que votre utilisation du logiciel ne respecte pas totalement les termes de ce contrat, vous devrez rembourser à Macromedia l'intégralité des frais, d'un montant raisonnable, liés à ce contrôle, et faire face aux poursuites que Macromedia est susceptible de lancer contre vous en conséquence de ce non-respect. »

        Ben tiens, j'adore qu'une société contrôle mon usage privé, et en plus si ça ne leur plaît pas, je dois payer ledit contrôle.

        « (g) Vous n'êtes pas autorisé à utiliser le logiciel dans le but de développer un logiciel ou une autre technologie possédant la même fonction de base que le logiciel, y compris (sans limite) l'utilisation du logiciel pour toute procédure de développement ou de test dont l'objectif est de développer un logiciel semblable ou une autre technologie, ou de déterminer si ce logiciel ou cette autre technologie fonctionne de la même façon que le logiciel. »
        • [^] # Re: ça reste du flash de merde

          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

          Et si la licence d'un soft te demande de te couper un doigt, est-ce légal? Vas-tu le faire?
          • [^] # Re: ça reste du flash de merde

            Posté par . Évalué à  5 .

            Certe, il vont un peu loin mais une grosse partie reste légal. Et pour le reste, je n'ai pas de service juridique perso.

            "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

          • [^] # Re: ça reste du flash de merde

            Posté par . Évalué à  7 .

            D'un autre cote, quand je tombe sur un soft dont j'estime que la licence n'est pas legale, je ne considere pas que c'est une autorisation pour ignorer la licence. En regle generale, je prefere ignorer le logiciel :)
  • # y a pas autre chose ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Bof, comme dit plus haut, le flash pour ça ... c vraiment pas gégène !

    mais il est clair qu'il manque "un visualisateur de ses bookmarks", pour pouvoir être utiliser idéalement.

    - la page sur delicious est "bof"
    - le plugin delicious, et sa barre lattérale : bof aussi

    moi même je me suis fait un script python, qui présente tout ça un peu mieux, en générant du html que j'upload après sur le www.

    mais il n'y a pas de "bons outils" our utiliser ses bookmarks delicious ...
    et vous ... à part ce truc en flash, le site delicious ou la barre latéral : qu'utilisez vous ?
  • # Quelles alternatives ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Je suis un peu surpris de voir tant de réactions négatives envers Flash... j'aurais donc une question : quelle technologie serait maintenant, en pratique, utilisable pour faire le même chose que Revealicious ?

    La seule à laquelle je peux penser, c'est Java. Et je pense que niveau performance, et surtout niveau rapidité de développement, il n'y a pas de comparaison. Et puis, je pense qu'une applet Java, ça a les mêmes problèmes que Flash, voire pire.

    Donc, est-ce que dois me brider, et ne rien faire pour les raisons que vous citez ? Ce serait pour moi un comble que pour des raisons discutables de "philosophie du libre" j'en vienne à ne pas pouvoir être aussi créatif que je le souhaite.

    C'est un paradoxe à méditer, je pense.
    • [^] # Re: Quelles alternatives ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      le probleme de se brider, c'est le meme probleme que de quitter winXP pour aller sous linux.

      Il est clair qu'il faut parfois arreter d'etre extremiste...

      Malheureusement beauocup ont du mal...

      (je vais me faire moinsser... ;-) )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.