Revue de presse de l'April pour la semaine 49 de l'année 2013

Posté par (page perso) . Édité par Ontologia. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
23
9
déc.
2013
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Numerama] PRISM: une plainte déposée en Belgique contre la surveillance

Par Julien L., le vendredi 6 décembre 2013. Extrait:

En Belgique, deux ONG consacrées à la défense des libertés individuelles ont initié une action en justice contre la surveillance de masse, révélée grâce à Edward Snowden. Cette plainte faite suite à celle déposée cet été en France, et qui est toujours en cours.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/27740-prism-une-plainte-deposee-en-belgique-contre-la-surveillance.html

Et aussi:

[Numerama] L'éditeur d'un logiciel open-source tenu responsable des contributions, en Allemagne

Par Julien L., le vendredi 6 décembre 2013. Extrait:

En Allemagne, un éditeur d'un logiciel open-source a été tenu pour responsable des contributions de tiers, au motif qu'il édite la version finale du programme.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/27738-l-editeur-d-un-logiciel-open-source-tenu-responsable-des-contributions-en-allemagne.html

[Les Echos] Les défis nouveaux des empires numériques

Par Denis Ettighoffer, le vendredi 6 décembre 2013. Extrait:

Dans le cyberespace se livre un combat silencieux, mais stratégique : sur quel logiciel nos salariés, nos enfants, vont-ils se former, sur quels réseaux, quels data-centers, nos entreprises vont-elles gérer leurs affaires, nos industries culturelles se développer, nos armées et notre diplomatie s’affirmer dans le cyberespace. Quels opérateurs? Quels Editeurs? Microsoft? Androïd? OSX, ou des logiciels libres?

Lien vers l'article original: http://blogs.lesechos.fr/intelligence-economique/-a13893.html

[Nouvelle République] Apprivoiser le logiciel libre avec Blogul

Par Catherine Simon, le vendredi 6 décembre 2013. Extrait:

L'idée, c'est d'aider les gens à passer le cap du " Je ne vais pas savoir faire " pour leur permettre de découvrir l'univers du libre. Rien de licencieux dans les propos de Patrice Lépissier, tout récent président de la toute nouvelle association Blogul, le «groupe d'utilisateurs du libre» de Blois!

Lien vers l'article original: http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Loisirs/24H/n/Contenus/Articles/2013/12/06/Apprivoiser-le-logiciel-libre-avec-Blogul-1713635

[USA Today] Court case could mean 'death' of software patents

Par The Associated Press, le vendredi 6 décembre 2013. Extrait:

(Un juge fédéral indique que la jugement de la haute courte pour invalider les brevets de haute technologie) Federal judge says high court's ruling in Alice case could invalidate high-tech patents.

Lien vers l'article original: http://www.usatoday.com/story/money/business/2013/12/06/court-case-could-mean-death-of-software-patents/3894877

[PC INpact] Une députée veut que les logiciels commandés par l’État soient libres

Par Xavier Berne, le mardi 3 décembre 2013. Extrait:

Et si les logiciels ou toute autre œuvre ou donnée immatérielle (travaux de recherche, etc.) produite grâce aux deniers publics étaient publiés sous licence libre par l’État ? Telle est la proposition d’une députée à l’attention du gouvernement.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/84695-une-deputee-veut-que-logiciels-commandes-par-l-etat-soient-libres.htm

[ActuaLitté.com] Creative Commons lance la version 4.0 de ses licences

Par Marie Lebert, le mardi 3 décembre 2013. Extrait:

Fondé en 2001 à l'initiative de Lawrence (Larry) Lessig, juriste et ardent défenseur de la créativité sur l'internet, Creative Commons (CC) veut favoriser la diffusion des œuvres numériques - et leur réutilisation - tout en protégeant le droit d'auteur. Douze ans plus tard, la version 4.0 des licences CC propose d'emblée des licences internationales valables dans tous les pays.

Lien vers l'article original: http://www.actualitte.com/legislation/creative-commons-lance-la-version-4-0-de-ses-licences-46714.htm

[LeMagIT] Le manque de traçabilité de composants Open Source, source de vulnérabilité

Par Cyrille Chausson, le lundi 2 décembre 2013. Extrait:

En dépit d’une sécurité considérée comme renforcée par les mécanismes du développement communautaire et par la transparence du code, les composants Open Source sont à l'origine de certaines vulnérabilités de logiciels commerciaux, révèle la dernière étude de l’éditeur White Source, qui développe des outils de suivi de licences Open Source et de conformité.

Lien vers l'article original: http://www.lemagit.fr/actualites/2240210190/Le-manque-de-tracabilite-de-composants-Open-Source-source-de-vulnerabilite

[Framablog] Sortie du livre Utopie du logiciel libre - Interview de Sébastien Broca

Par Alexis Kauffmann, le lundi 2 décembre 2013. Extrait:

Bonjour Alexis. Je suis sociologue, rattaché à la Sorbonne (Université Paris 1). Je viens de publier un livre sur le Libre, dans lequel je raconte l’histoire de l’extension du logiciel libre hors du domaine informatique. J’essaie d’y montrer comment on peut à travers cette histoire éclairer certaines questions liées au travail, à la technique ou à la connaissance.

Lien vers l'article original: http://www.framablog.org/index.php/post/2013/12/02/utopie-du-logiciel-libre-sebastien-broca

  • # Titre trompeur, normal, c'est de la « presse »

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    [LeMagIT] Le manque de traçabilité de composants Open Source, source de vulnérabilité

    L'article explique tout bêtement :
    « Ce rapport pointait notamment du doigt le manque de contrôle des entreprises sur l’usage des composants utilisés dans leurs développements, le manque d’inventaire des composants insérés dans les applications ou encore le manque d’intérêt des développeurs pour les questions de sécurité. »

    Le problème n'a donc aucun rapport avec le libre.

  • # Un bon journaliste est un journaliste aux ordres

    Posté par . Évalué à 9.

    Vu aussi sur Numérama : « l'examen en commission des affaires culturelles de l'Assemblée Nationale du projet de loi de protection des sources des journalistes [a] explicitement écarté les blogueurs du dispositif, y compris lorsqu'il s'agit de journalistes écrivant pour leur propre compte. Dans la rédaction retenue, seule bénéficie du secret des sources la personne qui diffuse une information "dans l'exercice de sa profession de journaliste pour le compte (d'une entreprise)", ou toute personne qui a un lien de subordination avec une entreprise de presse ».

    La Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) a été saisie par le ministère de la Justice pour légitimer sa position et a fait exactement le contraire, déclarant notamment que « le droit à la protection du secret des sources doit être reconnu à tous ».

    Le gouvernement et la commission des affaires culturelles de l’Assemblée Nationale ont ignoré son avis.

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Un bon journaliste est un journaliste aux ordres

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      C'est bien connu les droits de l'homme, la démocratie, la défense des citoyens, et cætera, sont des taches dévolues à l'opposition et non à l'exécutif paré du cache sexe parlementaire qu'offre la V' ème république. Vivement qu'en haut lieu on lâche « Le Prince » pour «  L'esprit des lois ». Quelque pas en direction d'une séparation franche des pouvoirs ne sauraient nuire, et en tous cas seraient vraisemblablement plus apprécié que la course effrénée à l'imitation du grand ami Chinois à laquelle nous assistons.

    • [^] # Re: Un bon journaliste est un journaliste aux ordres

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je résume :
      - un journaliste ne peut pas être condamné pour avoir divulgué un secret (copie d'un dossier judiciaire, copie d'un contrat privé, conversation enregistrée, etc)
      - personne ne peut être condamné pour fournir ces informations aux journalistes, puisque le journaliste n'a pas cafté
      - donc il est impossible de vérifier la véracité de l'information
      - donc tout le monde peu dire des choses fausses (mon adversaire politique a signé un contrat secret avec une entreprise saoudienne, et il sodomise des gamins lors de ses voyages en Ukraine)
      - ???
      - profit

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.