Sortie de l'e-magazine MUFFIN

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
11
20
jan.
2009
Fedora
Après Full Circle, le magazine de la communauté Ubuntu et Mag'num, le magazine de la communauté francophone Mandriva, voici la première édition du Magazine des Utilisateurs Francophones de Fedora Imparfait mais Nécessaire ou MUFFIN.

L'objectif affiché de ce magazine est :
  • De permettre le développement et la promotion du logiciel libre ;
  • De faciliter le développement de la communauté Francophone de Fedora ;
  • D'assurer la promotion du Projet Fedora.

Ce premier numéro est disponible au format PDF A4. Il traite de quatre sujets : La philosophie du Libre (Matthieu Rondeau), Présentation de Fedora (Thomas Canniot), Utilisation de la ligne de commande (Matthieu Rondeau) et Utilisation de Yum : les premiers pas (Valentin Guerlesquin).

Comme il s'agit d'un magazine communautaire, les contributions sont évidemment les bienvenues. Pour cela, le wiki du magazine explicite les règles de fonctionnement du magazine. La première étape sera clairement de s'abonner à la liste : fedora-fr-news@fedora-fr.org.
  • # A suivre !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je tiens à saluer ce magazine qui bien qu'imparfait a le mérite d'exister. Puisse-t-il fédérer l'énergie des utilisateurs de Fedora pour avoir de nombreux petits frères. La vraie difficulté réside bien dans la pérennisation de ce projet.
  • # Excellent

    Posté par . Évalué à 4.

    Excellent, mais...


    Je me demande si un jour la vérité vaincra...

    > La fin de RedHat Linux est annoncée et cette dernière est alors remplacée par RedHat Entreprise Linux

    NON.

    La suite de Red Hat Linux était Red Hat Linux Project. Ce dernier est devenu Fedora.

    Red Hat Linux était l'upstream de Red Hat Linux Entreprise. RHEL 2.1 et RHEL 3 sont basées sur RHL.
    Il y a eu d'autres distributions Red Hat (dont j'ai oublié le nom) qui étaient orienté entreprise (c-à-d long support, etc) et basées sur RHL.

    La distribution "mainstream" de Red Hat était RHL puis cette dernier (dans la fonction "mainstream") est devenu Fedora.
    - RHL 4.2 => ??? (j'ai oublié le nom)
    - RHL 7.2 => RHEL 2.1 (au début ça ne se nommait pas RHEL, mais ça a été renommé en RHEL)
    - RHL 9 => RHEL 3
    - FC 3 => RHEL 4

    Si on regarde ça, on comprend qu'évidemment :
    - RHEL n'est pas la suite de RHL
    - Fedora est la suite de RHL

    > Le Projet Fedora existait depuis quelques mois et sa vocation était de fournir des paquetages pour RedHat Linux.

    Mouaif. Ce projet qui était sur http://fedora.us/ et n'avait rien à voir avec Red Hat (la société). C'était une (excellente) initiative personnelle.

    > A la nouvelle de l'abandon de RedHat Linux, le Projet Fedora se vit demander de prendre en charge la continuité de RedHat Linux.

    NON et NON.
    L'annonce de Red Hat Linux Project a provoqué beaucoup d'engouement. Alors que ça ne devait être qu'une petite évolution de Red Hat Linux, Red Hat a décidé d'aller plus loin dans l'ouverture. Ainsi feu Fedora (sur http://fedora.us/) devenait inutile et tout ce que faisait http://fedora.us/ pouvait être fait avec Red Hat Linux Project (plus tard Fedora). Donc http://fedora.us/ a trouvé sa place dans Red Hat Linux Project.
    Comme il y avait eu un changement significatif dans les objectifs de Red Hat Linux Project, Red Hat voulait donner un nouveau nom à ce projet. Fedora désigne un chapeau (Red Hat veut dire "chapeau rouge" pour ceux qui l'ignore encore). Donc le nom Fedora a été pris avec l'accord de http://fedora.us/ . Fedora est maintenant une marque déposée par Red Hat.

    > Derrière cet abandon un accord avait été signé avec la communauté Fedora

    Mouaif... Je crois qu'il y a eu un accord (peut-être autour de la marque Fedora). Mais http://fedora.us/ n'avait absolument pas les ressources de faire Fedora.
    C'est une chose de faire des paquets additionnel, c'est autre chose de faire une distribution.

    > Pourtant, RedHat ne signait pas là la fin de son engagement dans la version grand public de sa distribution. Elle signait plutôt une sorte de partenariat avec Fedora pendant que l'entreprise concentrerait ses efforts sur le monde de l'entreprise et du serveur.

    http://fedora.us/ a été engloutit dans RHLP (devenu Fedora). Ceci dit sans nier l'influence et la participation de feu http://fedora.us/ à Fedora. Surtout de Warren Togami.
    Red Hat met autant (et probablement plus) de ressource dans Fedora qu'il en mettait dans RHL. La grosse différence n'est pas en développement où la participation de Red Hat reste massive. La grosse différence est que Red Hat ne fait pas support pour Fedora (Red Hat le faisait pour RHL), Red Hat ne fait pas de CD pour Fedora, pas de doc papier, etc.
    La grosse différence n'est pas que Red Hat met moins de moyen sur Fedora qu'il n'en mettait sur RHL afin de "se concentrer" sur RHEL, la grosse différence est que Fedora n'est pas une offre commerciale de Red Hat contrairement à RHL (d'où l'absence de support, etc).

    Le centre de développement de Red Hat est Fedora. Aussi bien pour RHEL que les projets satellite qui concernent les entreprises (Fedora Directory Server, GFS2, FreeIPA, etc).



    La vision donnée par MUFFIN (excellent le nom :-)) sur la création de Fedora est la version la plus "populaire". Mais elle est fausse. En fouillant on trouvera


    PS: C'est Red Hat (en deux mots) et non RedHat. NB: Red Hat est une marque déposée (par Red Hat), RedHat non.
    • [^] # Re: Excellent

      Posté par . Évalué à 3.

      > http://fedora.us/ a été engloutit dans RHLP (devenu Fedora).

      Comme l'a été freshrpms (du moins pour les paquets libres). Matthias Saou a toujours participé à Fedora comme Warren Togami par exemple.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.