Sortie de Marionnet 0.90.6

Posté par . Modéré par Lucas Bonnet.
Tags :
20
4
fév.
2011
Virtualisation
Après une période de développement intense, nous sommes heureux d'annoncer la sortie de Marionnet 0.90.6, première version publique de la série stable 0.90.x.

Marionnet est un logiciel permettant de définir, configurer, exécuter et contrôler un réseau local virtuel constitué d'ordinateurs équipés de GNU/Linux, de répéteurs (hubs), de commutateurs (switches), et de routeurs. Avec Marionnet, il est possible d'expérimenter la mise en œuvre complète d'un réseau local (basé sur Ethernet) : le projet, le câblage, le lancement, la configuration, l'administration, l'étude de protocoles et le test de services ou d'applications.

La série stable 0.90.x introduit le support de l'internationalisation (« i18n »), un nouveau composant passerelle (gateway) permettant de relier le réseau virtuel au réseau réel, la possibilité de configurer des réseaux locaux virtuels (VLAN) sur les commutateurs avec une interface graphique améliorée, des corrections de bogues, de meilleures performances et une installation simplifiée.

Jean-Vincent Loddo
Luca Saiu Marionnet est développé à l'université Paris XIII (projets e-learning) avec la contribution de l'I.U.T. de Villetaneuse et du laboratoire L.I.P.N.. Il est employé avec succès pour enseigner les réseaux et l'administration système dans plusieurs établissements universitaires en France et à l'étranger. L'interface graphique GTK (internationalisée) rend Marionnet facile à prendre en main, aussi bien pour les étudiants débutants, que pour les administrateurs réseau souhaitant tester des architectures complexes.

Le code est écrit en OCaml (X. Leroy et al.) avec quelques parties écrites en langage C. Il tourne sur des systèmes GNU/Linux x86 à 32 et 64 bits en utilisant les technologies User Mode Linux (J. Dike) et Virtual Distributed Ethernet (R. Davoli).

Marionnet est un logiciel libre sous licence GNU GPL.
  • # Wiki vide

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    M'a l'air bien tout ça, y a-t-il si peu d'utilisations possibles que personne n'ait eu le temps de remplir le Wiki depuis 2008?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

  • # Libre et universités

    Posté par . Évalué à 8.

    Je trouve vraiment positif que des universités s'impliquent dans des projets libres.
    Ça permet aux étudiants de travailler sur du concret, sur des projets plus ambitieux et d'être confrontés à des utilisateurs. Je pense que c'est un vrai atout dans la recherche d'emploi
    Pendant mes études j'avais été un peu frustré de travailler sur des projets jetables, surtout pour les projets "longs".

    Cela devrait aussi permettre de susciter quelques vocations dans le logiciel libre, que ce soit en "amateur" ou par la création d'entreprise.
    • [^] # Re: Libre et universités

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      « j'avais été un peu frustré de travailler sur des projets jetables »

      Je suis bien d'accord avec cette réflexion. Beaucoup de travaux pourraient être réutilisés et un gâchis considérable et une frustration inutile des étudiants pourraient être évités. Cependant, il ne faut pas se leurrer, dans bien des cas, en entreprise, le travail du stagiaire n'est pas directement exploitable.

      J'ai eu des collègues qui utilisaient des stagiaires pour leur faire réaliser un projet qu'ils n'arrivaient pas à financer et pour lequel ils n'avaient pas la compétence technique. Le stagiaire a alors quelques difficultés à comprendre ce qu'on attend de lui. Ces collègues me disaient avoir eu de mauvais stagiaires.

      Pour ma part, j'ai toujours demandé à mes stagiaires de faire un travail que je savais faire, que j'aurais aimé faire et que je n'avais pas le temps de faire. J'ai presque toujours eu de bons stagiaires.

      Un autre écueil est la reprise du projet. Lorsque le stagiaire est parti, qui conserve la compétence pour sa maintenance ?
      C'est là que les techniques élaborées pour les logiciels libres prennent toute leur importance. Élaborer des sujets de stage avec une licence libre est une très bonne solution.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.