Sortie de QElectroTech en version 0.2 bêta

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
15
24
mai
2009
Science
QElectroTech sort ce week-end en version 0.2 bêta. Pour rappel, QElectroTech (ou QET pour faire court) est un logiciel libre permettant de réaliser des schémas électriques. Il est distribué sous licence GNU/GPL et développé en C++ avec la bibliothèque Qt 4.

La principale nouveauté de cette version par rapport à la 0.11 est la notion de fichiers projets : avant, un fichier .qet ne pouvait contenir qu'un schéma. Désormais, il s'agit d'un conteneur pour zéro, un ou n schémas (qui constituent alors des « folios ») accompagnés d'une collection d'éléments électriques embarqués. Cette dernière nouveauté améliore grandement la "portabilité" des fichiers, qui peuvent maintenant être ouverts sur n'importe quelle machine, même si celle-ci ne disposait pas de tous les éléments électriques nécessaires. Cette fonctionnalité a bien sûr entraîné d'autres modifications, comme par exemple la possibilité d'exporter ou d'imprimer plusieurs schémas à la fois (avec un aperçu avant export ou impression). À noter que l'impression peut être effectuée directement vers un fichier PDF ou PostScript. On citera également la numérotation automatique des folios en fonction de la position du schéma dans le projet.

Pour permettre à l'utilisateur de dessiner ses propres éléments électriques, QElectroTech inclut un petit éditeur vectoriel connu sous le nom d'« éditeur d'éléments ». Celui-ci n'a pas été délaissé : possibilité de choisir un embout spécial pour l'outil ligne, accrochage à la grille, copier/coller et outil "Rectangle" sont de la partie.

Le tout est saupoudré de petits bonus comme :
  • des corrections de bug ;
  • des améliorations du rendu graphique ;
  • l'ajout d'une trentaine d'éléments électriques à la collection fournie par QElectroTech ;
  • la traduction du logiciel en espagnol, en russe et en portugais, rendues possible par l'arrivée de nouveaux contributeurs ;
  • un passage au thème d'icônes Oxygen : les icônes pour les fichiers associés à QElectroTech ont d'ailleurs été réalisées par Nuno Pinheiro puis ajoutées au thème Oxygen.
QElectroTech 0.2b devrait prochainement être packagé pour les systèmes suivants :
  • Debian ;
  • Fedora ;
  • Mandriva Linux ;
  • Slackware ;
  • Windows ;
  • MacOS (à titre TRÈS expérimental).

Comme il s'agit d'une version bêta, nous attendons bien sûr des retours de la part de nos utilisateurs afin d'obtenir une version 0.2 la plus stable possible. Cette dernière devrait pointer le bout de son nez dans environ un mois. D'ici là, nous sommes intéressés par toute découverte de bugs, particulièrement dans les zones suivantes :
  • gestion des éléments (déplacement, copie, édition, ...) via le panel d'éléments
  • cohérence du fichier projet au fil des enregistrements et annulations
  • cohérence de l'interface graphique ;
  • stabilité de l'application.
  • # TkGate

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ave,

    À part Qt, qu'apporte QElectroTech par rapport à TkGate ?

    Cordialement,
    Étienne.
    • [^] # Re: TkGate

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tout :)
      Les objectifs sont complètement différents.

      TkGate fait du circuit électronique.
      QElectroTech, de l'électricité.

      Et c'est TRÉS différent.

      QElectroTech agis dans le domaine de l'électricité de puissance. Tout ce qui est entre la centrale, la prise électrique. Et parfois un peu derrière la prise.
      On peu aller jusque a l'entrée de l'alimentation de la carte électronique, mais pas plus loin.

      TkGate lui n'est que pour la carte électronique.
    • [^] # Re: TkGate

      Posté par . Évalué à 8.

      «TkGate is a event driven digital circuit simulator with a tcl/tk-based graphical editor.»

      «QElectroTech est orienté électricité, pas électronique : L'électronique et l'électricité reposent toutes deux sur la fée électricité, mais sont bien deux disciplines parfaitement distinctes. QElectroTech est un logiciel destiné aux électriciens, c'est-à-dire pour tout ce qui va être la gestion de la puissance électrique, et donc plus précisément la création des schémas électriques de ces armoires.»

      cf. les sites des 2 projets.

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.