Sortie de SFLphone 0.9.7

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
15
12
déc.
2009
Mobile
C'est une étape importante que vient de franchir le projet SFLPhone avec la sortie cette semaine de la version 0.9.7.

En plus des traditionnels bugfixes, cette version introduit de nouvelles fonctionnalités très attendues par les professionnels de la téléphonie IP, comme la gestion des conférences, plusieurs codecs haute définition, et la prise en charge des principaux protocoles de chiffrement des communications (TLS, SRTP/ZRTP).

Publié sous licence GPLv3, le projet SFLphone, développé par l'entreprise canadienne Savoir-faire Linux, s'affirme de plus en plus comme la référence de l'industrie de la VoIP libre. Voici les principales caractéristiques et fonctionnalités de SFLphone :
  • Compatible avec les protocoles SIP (Session Initiation Protocol) et IAX2 (Inter-Asterisk eXchange),
  • Architecture client/serveur communicant à travers DBUS,
  • Interfaces audio natives PulseAudio et ALSA,
  • Gestion de comptes multiples enregistrés, nombre illimité d'appels et de conférences simultanés,
  • Gestion de plusieurs domaines (realms) SIP,
  • Codecs audio haute-définition : Celt, speex 16/32kHz, G722 et les classiques G711, GSM,
  • Transfert d'appel, mise en attente, enregistrement des appels,
  • Conférences avec un nombre illimité de participants,
  • Nombre de conférences simultanées illimité,
  • Prise en charge de STUN, Re-invite, DTMF SIP INFO,
  • Gestion de TLS, SRTP/ZRTP par compte,
  • Historique des appels,
  • Assistant de création de comptes,
  • Intégration des carnets d'adresse standards des environnements Gnome et KDE,
  • 8 langues : français, anglais, russe, espagnol, danois, allemand, portugais, chinois (HK et CN),
  • Clients GNOME et KDE complets, client Python en ligne de commande,

Nous avons rencontré Emmanuel Milou, le lead développeur du projet :

Q: Emmanuel, la version 0.9.7 semble être une version charnière ?

R: Oui, en effet. Avec cette version, nous avons terminé l'implémentation des fonctionnalités clés du projet; en particulier pour la 0.9.7, la gestion des conférences avec un nombre virtuellement illimité de participants, et le chiffrement des communications. Par ailleurs, les couches son ALSA et PulseAudio ont été grandement améliorées. L'objectif du projet est toujours le même : fournir un téléphone IP logiciel orienté besoins d'entreprises. Nous testons actuellement le logiciel avec des équipements propriétaires (Cisco, Patton, etc.) et nous fournirons assez rapidement, je pense avec la version 0.9.8 ou la suivante, des outils de déploiement et de configuration de masse .

Q: Trois versions stables sont sorties cette année. On a l'impression que le projet prend de l'ampleur et dispose de nouveaux moyens ?

R: Oui, l'équipe s'est renforcée. Alexandre Savard, spécialiste du traitement du signal audio, nous a rejoint en début d'année et a implémenté en particulier les conférences. Son travail a permis d'optimiser grandement le code. La charge CPU, en fonctionnement normal, a été divisé par 5! Il y a aussi Pierre-Luc Bacon, étudiant de l'Université McGill, qui nous a rejoint et s'est occupé de TLS/sRTP. Julien Bonjean s'occupe des environnements de construction des paquets pour les différentes distribution GNU/Linux. Et puis, depuis la version 0.9.6 une véritable communauté d'utilisateurs s'est constituée. Leurs retours de bugs et suggestions sont très appréciés et très profitables au projet. Mais principalement, nous commençons à profiter des choix initiaux d'architecture. L'intégration forte aux bureaux Gnome et KDE ainsi que l'architecture client/serveur utilisant DBUS nous permet d'aller beaucoup plus vite maintenant.

Q: À propos de KDE, vous ne proposez pas de client pour la version 0.9.7; il n'y en a que pour Gnome ?

R: La version client KDE de la version 0.9.7 va sortir dans quelques semaines. C'est vrai, nous sommes un peu en retard mais, je te rassure, la prise en charge du bureau KDE reste une priorité pour nous. C'est la rançon du succès de cette architecture client/serveur : nous avons plusieurs projets de clients SFLphone à piloter en même temps et de nombreux plugins sont en préparation. Ça n'est pas facile de synchroniser tout le monde! J'en profite pour annoncer la sortie d'un paquet d'intégration que Julien nous prépare, qui, à partir de l'extension Telify, permettra à Firefox de communiquer avec SFLphone. Il tourne déjà dans notre laboratoire et devrait être disponible d'ici Noël.

Q: Des utilisateurs français se sont plaints des difficultés à faire fonctionner SFLphone avec les fournisseurs Internet comme Free ?

R: Ça ne devrait plus être le cas. Nous avons réalisé de nombreux tests avec des fournisseurs américains et européens et nous sommes impatients d'avoir des retours d'utilisateurs.

Q: Que nous annoncent les prochaines versions ?

R: Bon..., la prochaine version (0.9.8) sera une version de consolidation. Les versions avec un mineur impair introduisent de nouvelles fonctionnalités. Les versions pairs sont des versions de stabilisations. Comme je le disais au début, nous testons SFLphone avec des équipements professionnels, notamment sur la compatibilité des protocoles de chiffrement. C'est un domaine encore émergeant et assez complexe. Nous aurons sans doute beaucoup de retours et d'améliorations à apporter. Il y aura aussi une gestion des codecs plus fine, l'implémentation d'envoi de message texte, la gestion du NetworkManager et certainement de nombreux bugfixes!
Pour la version 0.9.9, nous prévoyons la prise en charge d'IPV6, l'intégration de modules de traitement du son (traitement de l'écho et réduction des bruits ambiants en particulier), et peut-être améliorer l'ergonomie du client Gnome en s'appuyant sur la bibliothèque WebKit.

Q: À quand la vidéo ?

R: Nous avons fait plusieurs études préliminaires et rien n'est vraiment encore décidé. Mais ça y est, c'est dans la marmite et ça mijote.... peut-être à l'automne 2010 ?
  • # SFLphone

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    J'utilise SFLphone depuis quelques mois, et la version 0.9.7 complète les quelques manques (multiples conférences par ex.).

    Mon utilisation est professionnelle sur un serveur asterisk, et la qualité est au rendez-vous (et il gère pulse audio, ce qui n'est pas un mal).

    J'utilisais twinkle auparavant, mais son coté Qt/KDE était un peu 'lourd' (non ce n'est pas un troll, simplement un environnement GTK/GNOME tout autour), bien qu'il fasse correctement ce qui lui était demandé, c'est à dire: téléphoner et pas se prendre la tête !

    Bref, ça fait plaisir d'avoir de projet comme sflphone prendre de l'ampleur et fonctionner. Même si il manque une gestion de carnet d'adresse autre que évolution (ce qui me semblait avoir vu passé dans le changelog d'une version précédente), ce qui n'est apparement pas possible/simple, ou alors je suis mauvais (ce qui est possible, grosse loutre que je suis).

    Au final, merci pour sflphone !
  • # Ekiga

    Posté par . Évalué à 7.

    L'enregistrement fonctionne avec Ekiga à condition de changer le serveur stun mais impossible d'appeler le numéro 500@ekiga.net...
    Pour un compte Freephonie, il faut augmenter le délai d'enregistrement de 600 à 3600 mais ca a l'air de marcher (activation du compte et appels)
  • # Hors sujet

    Posté par . Évalué à 8.

    Je suis d'accord avec le premier commentaire : enfin un sip phone qui tourne joliment sur gnome...

    Mais je me permet de relancer mon troll à moi (totabsolumentièrement hors sujet) c'est le vide sidéral de solution hands free pour les téléphones portables en bluetooth.

    Le concept tiens sur une feuille à cigarette :
    Je ne sors plus mon mobile de mon sac quand je bosse avec mon portable : Un logiciel de type sflphone se connecte en tant qu'oreillette/main libre via bluetooth à mon mobile qui (je le rappelle) reste dans mon/ma sac/poche/blouson.
    Avantages :
    - je grille moins de neurones en ayant pas le mobile à coté de l'oreille
    - je n'ai plus a chercher mon mobile dans mon/ma sac/poche/blouson/bordel
    - je peux faire des conférences facilement grâce au micro du portable et à ses enceintes
    - je dispose d'une interface sympa et discrète qui peut récupérer mes contacts, faciliter les rappels, les sms etc...
    Inconvénients : J'en vois pas beaucoup...

    Allez les gars à vos appeaux et vos fusils, merci de ramasser les douilles de vos moinssages...

    "Gentoo" is an ancient african word, meaning "Read the F*ckin' Manual". "Gentoo" also means "I am what I am because you all are freaky n3rdz"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.