Sortie de Twisted 14.0.0

Posté par (page perso) . Édité par palm123, BAud, Xavier Claude et Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
27
16
mai
2014
Python

Twisted est un cadriciel (framework) de développement asynchrone pour Python. Le projet est ancien (plus de 11 ans), stable, largement utilisé, activement développé et dispose d'un nombre impressionnant de fonctionnalités (serveur/client HTTP, IMAP, SSH, FTP, IRC, NNTP, support de TCP, UDP, SSL/TLS, Multicast, etc). Plusieurs projets gravitent autour, comme Wokkel qui améliore grandement la prise en charge déjà existante de XMPP, ou Crochet qui permet d'utiliser Twisted depuis des programmes bloquants. La suite de la dépêche décrit les nouveautés de la fraîche 14.0.0.

NdA : Merci à palm123 et BAud pour leur relecture et leurs corrections.

Nouveautés

Les nouveautés sont, selon une traduction de l'annonce officielle.

  • Twisted Positioning vient d'arriver dans Twisted ! Il arrive déjà prêt pour communiquer avec les matériels GPS communs et va remplacer « twisted.protocols.gps »

  • Beaucoup d'améliorations pour SSL/TLS, avec entre autres l'utilisation de ECDHE (les courbes elliptiques), la vérification des identités des services TLS (avec service_identity sur PyPI), un jeu d'algorithmes de chiffrement par défaut plus solide, un renforcement contre des attaques comme CRIME. Un serveur web Twisted avec pyOpenSSL 0.14 est capable d'obtenir un A dans les tests SSL de « Qualys SSL Labs » par défaut et un A+ avec quelques ajustement mineurs dans l'application. Un « agent » Twisted peut aussi, désormais, vérifier des noms de domaine HTTPS

  • Des améliorations Python 3 (voir ci-dessous), incluant la possibilité d'installer les modules portés via « pip install »

  • Dans Twisted Pair, la gestion de TUN/TAP a été réécrite, avec une documentation et une couverture de tests complète.

  • De grandes améliorations dans la documentation, avec plus d'informations sur l'API de Twisted Mail et Twisted Names, une documentation plus verbeuse pour Twisted Names et une migration sur Sphinx.

  • Fin de la prise en compte de pyOpenSSL < 0.10 et de Windows XP.

Est-ce que Twisted est condamné à disparaître avec async I/O et Python 3 ?

Glyph, un des développeurs principaux de Twisted, explique dans un long billet pourquoi l'arrivée de Tulip/Async I/O n'est pas l'annonce de la mort de Twisted et, qu'au contraire, c'est une bonne chose pour Twisted (et réciproquement). Pour résumer les grandes lignes, Glyph indique que comparer Twisted à Async I/O, c'est équivalent à comparer OpenOffice à Linux.

En effet, Async I/O implémente principalement une couche de transport et une API d'une boucle événements. Il implémente aussi un ordonnanceur de coroutines. À cela s'ajoutent quelques bibliothèques expérimentales et modules d'extensions comme un serveur et un client HTTP événementiels.

Pour simplifier, Glyph indique que Async I/O est comparable à un noyau pour la programmation événementielle et quelques applications commencent à en tirer parti.

Twisted implémente également tout cela (les coroutines sous la forme d'inlineCallbacks). Twisted implémente aussi un serveur événementiel prêt pour la mise en production, incluant son propre système de modèles événementiel, avec des ajouts tiers (cf billet originel pour une liste), un client et un serveur SSH (qui a été ou est utilisé sur Launchpad), un système de transmission de messages fait pour être facile à implémenter, permettant de développer très facilement un protocole personnalisé.

Twisted est aussi un serveur de messagerie qui peut se déployer en une seule commande de terminal, un kit de construction pour des robots IRC, une implémentation client/serveur de XMPP et de certaines de ses extensions (en particulier avec Wokkel), un serveur et un client DNS, une API d'identification ou un système de transport : il est, par exemple, possible de faire tourner un service à travers TOR avec un argument en ligne de commande sans modifier son code.

Twisted permet également de gérer les données de géolocalisation ou de s'intégrer facilement avec les bibliothèques d'interfaces les plus courantes. Et la liste n'est pas finie…

Glyph ajoute que bien sûr la communauté naissante de Async I/O va petit à petit rattraper voire dépasser certains de ces points, qu'il va y avoir de la duplication de code, etc. Mais que ce n'est pas une mauvaise chose, au contraire, et que le but est de pouvoir faire interagir facilement toutes ces choses (Tornado est aussi cité).

Twisted ne reste pas bloqué à Python 2 et il y a un travail en cours pour le port sur Python 3. Mais Python 2 est encore bien présent et même majoritaire. Twisted est utilisé dans de nombreux projets en production et l'équipe a des ressources limitées, aussi il est essentiel de garder la compatibilité ascendante, d'autant plus que cela permet d'utiliser Twisted avec pypy et de bénéficier d'importants gains en performances.

Petit à petit les choses vont évoluer, l'écosystème Async I/O va progresser, le support de Python 3 dans Twisted va s'améliorer, il faut espérer que tout ce beau monde puisse interagir facilement, et qu'on puisse choisir, voire mixer la puissance de ces outils.

Cette dépêche reprend et résume librement le billet de glyph, la lecture du billet originel est fortement recommandée pour les anglophones.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.