Structuration de l'offre de services autour du gestionnaire libre de projets ProjeQtOr

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Pierre Jarillon. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
22
26
juil.
2015
Technologie

Depuis 2009 le logiciel libre de gestion de projets ProjeQtOr (fonctions détaillées en seconde partie de la dépêche) a grandi autour d'une communauté grandissante d'utilisateurs et quelques volontaires fortement impliqués.

Conçu et développé par des chefs de projet pour des chefs de projet, ce logiciel apporte aujourd'hui une alternative crédible aux logiciels propriétaires.

Pour pérenniser le produit, développer sa notoriété et garantir la fourniture de services de qualité, son concepteur et développeur principal, Pascal BERNARD, vient de constituer la Société par Actions Simplifiée (SAS) ProjeQtor.

Implantée en région toulousaine, cette société propose des services professionnels à haute valeur ajoutée autours du logiciel libre ProjeQtOr :

  • hébergement en mode SaaS,
  • support professionnel,
  • assistance et formation,
  • réalisation d'évolutions à la demande,
  • fourniture de plug-ins sur des besoins particuliers.

Logo ProjeQtOr

ProjeQtOr est un logiciel libre de gestion de projets, diffusé sous la licence Open Source GPL V3. Son objectif est de regrouper dans un outil unique toutes les fonctionnalités de la gestion de projets, de manière pragmatique, en garantissant une utilisabilité maximale.

Il propose dans sa version actuelle (V5) une couverture fonctionnelle qui a peu d'égaux, même parmi les ténors du domaine :

  • gestion des délais (calcul du planning)
  • gestion des coût (suivi des données financières)
  • gestion des aléas (suivi des incidents, des demandes, du support)
  • gestion de la qualité (production d'indicateurs, génération d'alertes, traçabilité)
  • gestion des risques (identification, qualification et plan d'action)
  • gestion des ressources (affectations multi-projets, répartition de la capacité)
  • maîtrise des engagements (suivi des exigences, couverture par les tests)
  • maîtrise du périmètre (suivi des réunions, des questions, des décisions)

Il est a noter que ProjeQtOr est diffusé sous une seule licence. Toutes les fonctionnalités sont donc disponibles librement.

  • # GNU GPL vs GNU AGPL ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Il est a noter que ProjeQtOr est diffusé sous une seule licence. Toutes les fonctionnalités sont donc disponibles librement.

    Le projet est un vrai logiciel libre, bravo, c'est bien. :-)

    La licence utilisée est la GNU GPL v3+. Puisqu'il s'agit d'un logiciel libre via un site web, pourquoi ne pas avoir choisi la GNU AGPL ? Est-il prévu une évolution ?

    Pour avoir confiance dans un produit, les utilisateurs doivent pouvoir en vérifier le code et dans le cadre d'application web, seule la licence GNU AGPL garantie la possibilité de cette confiance.

    • [^] # Re: GNU GPL vs GNU AGPL ?

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est une question à réfléchir, car il s'agit à l'origine plus d'une méconnaissance de la AGPL qu'une volonté de l'écarter.
      La version SaaS proposée par la SAS PROJECTOR est bien entendue la même que celle diffusée en téléchargement.
      Mais effectivement, rien n'interdit à un hébergeur d'apporter des améliorations au code de base et de proposer en SaaS une version améliorée qui ne serait pas libre.
      Après, libre aux utilisateurs de choisir leur hébergeur parmi les plus respectueux de leurs droits.

      Mais comme disait Coluche
      "les gens ne sont pas raisonnables… quand on pense qu'il suffirait que les gens arrête de l'acheter pour que ça ne se vende plus."

  • # Intéressant

    Posté par . Évalué à 3.

    Projet intéressant mais à première vue, la barre du dessus fait un peu peur. Elle est surchargée et surtout il me semble qu'elle reprend exactement le contenu de l'arborescence de gauche. À mon avis ça serait plus agréable visuellement sans.

    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par . Évalué à 4.

      La barre du dessus est contextuelle : on peut limiter le nombre d'icônes affichées ;)
      Le menu gauche est arborescent et peut être masqué, ce qui est utile sur les écrans de faible résolution.

    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par . Évalué à 1.

      Comme j'apprécie ProjeQtOr, j'en profite pour en rajouter un peu.

      On l'utilise depuis plusieurs mois dans mon département et c'est un très bon outil qui fait beaucoup beaucoup plus que de la simple planification. C'est d'ailleurs un petit peu déroutant au début en général (non, la planif ne se fait pas automatiquement, et oui, il faut assigner une ressource à une activité pour que du temps soit planifié,….). Mais c'est super souple, pour peu qu'on entre dans le modèle d'habilitation (le truc le moins simple je pense) et qu'on travaille un peu les workflows. Tout (ou presque) dans un projet est modifiable, les noms, les liens, la hiérarchie des projets et des activités, … et ProjeQtOr ne perd jamais la tête.

      D'ailleurs il est en test maintenant dans des départements qui font des gros projets (nous c'est plutôt pleins de petits projets qui se phagocytes les uns les autres), et les retours sont la aussi plutôt très bons.

      L'outil évolue super vite et en général dans le bon sens. Et on a pas encore basculé à la dernier version, la 5 (juste par manque de temps, parce que le passage aux versions supérieures se passe en général comme une lettre à la poste).

      Les décideurs apprécient aussi la longue liste des rapports disponibles.

      Il y a des manques bien sûr, mais rien de bien bloquant AMHA.

  • # En test

    Posté par . Évalué à 4.

    je teste projeqtor à première vue ça à l'air assez complet. J'ai déjà une question:
    - Comment on gère les indispo d'une ressource? (genre vacances?)

    • [^] # Re: En test

      Posté par . Évalué à 3.

      Les indispos sont gérées grâce aux projets de type "Administratif".
      On crée des tâches sur ces projets et les ressources saisissent du réel dans le futur sur ces tâches.
      L'intérêt du type administratif est qu'on n'a pas besoin d'affecter les ressources sur le projet ni de les assigner aux tâches.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.