Suivi - Suivi Prévenir qu'un patch a été soumis / soumettre un patch

#924 Posté par (page perso) . État de l'entrée : invalide
Tags : aucun
0
25
mai
2012

Bonjour,

Il semblerait qu'une méthode suggérée pour la soumissions de patchs au code de DLFP soit de passer par le suivi.
Malheureusement,

  1. Il n'y a pas de catégorie « patchs »
  2. Quand on soumet un patch en commentaire à une entrée du suivi, il n'est pas possible d'en informer les admins

Il faudrait donc:

  1. Une catégorie « patchs, » ce qui augmente la visibilité, et incite peut-être même les lecteurs du suivi à commenter le code
  2. Un moyen de tagguer les commentaires du suivi pour indiquer qu'ils ont un patch et
    1. Avertir automatiquement les admins qu'un patch a été soumis
    2. Lier le commentaire/patch à une (ou plusieurs) entrée de suivi, qui afficheront alors un message de type « patch soumis, en attente. »
    3. Pouvoir les marquer quand ils sont intégrés (ou non)
  3. Informé qu'un patch a été vu, même s'il n'est pas appliqué tout de suite (car il faut le relire, le tester, etc). Un simple commentaire pourrait suffire, là.

Par ailleurs, il faudrait que les admins puissent filer du karma aux comptes qui filent des patchs acceptés (que ce soit par DLFP, ou github, ou autre) quand l'auteur est connu.

  • # Partiellement fait

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 (+0/-0) .

    Quand on soumet un patch en commentaire à une entrée du suivi, il n'est pas possible d'en informer les admins

    Les admins sont au courant car ils suivent les flux Atom de commentaires du suivi.

    Peut-être simplement un état "Patch proposé".

    À noter que nous remontons les noms de ceux qui soumettent des patchs pour les prix livres/abonnements aussi.

  • # Bof

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 (+0/-0) .

    Personne n'a l'air intéressé (score de 0). Et sinon, vu le peu de patchs reçus, les moyens déjà en place (dont les commentaires) suffisent.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.