Utiliser colout pour colorier tout ce qu'affiche GDB

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
34
17
oct.
2014
Ligne de commande

Je sais ce que vous pensez : vous avez beau essayer d'utiliser des interfaces graphiques avec le débogueur GDB (GNU Project Debugger), vous finissez toujours par revenir à la bonne vieille ligne de commande, qui seule vous permet de ressentir une flamboyante puissance et une incandescente rapidité d'action. Dans le même temps, vous aimeriez bien que certaines informations importantes soient agrémentées d'un rouge pétant qui saute aux yeux. Comme je vous comprends. Fort heureusement, GDB est un logiciel complètement hackable, ce qui va me permettre d'exaucer vos vœux les plus ardents.

Il est en effet possible d'attacher des hooks à chaque commande, et d'y appeler des commandes shell. Afin d'ajouter notre touche de carmin, il suffit donc de récupérer la sortie de la commande et de la faire passer dans un colorisateur écarlate. C'est possible, car GDB permet de logguer tout ce qui se passe et qu'Unix a eu la bonne idée d'inventer les pipes nommés.
Pour ajouter la touche de pourpre, un colorisateur capable de gérer facilement des expressions régulières est nécessaire, je vous suggère colout.

La suite de la dépêche vous donnera un exemple de fichier de configuration à utiliser pour ajouter votre touche d'andrinople à votre propre système.