Wiki Monter un volume/répertoire GlusterFS sur Ubuntu/Debian

0
27
juin
2017

Testé sur : Ubuntu 16.04, Raspbian Jessie
Ce wiki traite de la partie client de GlusterFS pour la partie serveur voyez ce wiki : GlusterFS sur Ubuntu/Debian

Introduction

  • On utilise FUSE pour monter un dossier GlusterFS. Ces dossiers sont distribués entre X quantités de serveurs selon se que vous avez configuré et sont assez tolérant face aux pannes. Vous ne pouvez hélas pas configurer le client pour contacter votre grille mais un serveur qui lui sera en contact (bittorent) (...)

Wiki GlusterFS sur Ubuntu/Debian

0
26
juin
2017

Ce wiki traite de la partie serveur de GlusterFS pour la partie client voyez ce wiki : Monter un volume/répertoire GlusterFS sur Ubuntu/Debian

Qu'est-ce que GlusterFS ?

GlusterFS permet de créer des volumes/répertoires virtuels agrégeant un nombre X de serveurs. Pour cela GlusterFS crée des volumes (sorte de partition JBOD) à cheval sur les serveurs que vous stipulez lors de la création du volume et dispose d'un mode de redondance (replication) afin de lutter contre les pannes de stockage (...)

Wiki Formater les disques d'un volume Gluster Sur Ubuntu

0
10
fév.
2017

Ce tuto concerne debian/ubuntu/raspbian

Introduction

Les volumes gluster sont indépendant du système de fichier (formatage du disque), on peut sans problème appliquer et tester certaines modifications sans casser notre raid.
Dans le tutoriel ci-présent nous allons donc formater en F2FS deux SSD contenant déjà un volume gluster. Ensuite nous ré-uploaderons les fichiers afin de reforger le volume en veillant bien à se que les points de montage (exemple /media/disque1) soient identique à avant le montage (important).
Pour rappel F2FS (...)

Journal Monter un cluster mémoire avec un raspberry pi

Posté par . Licence CC by-sa
14
23
mai
2016

Avant-Propos :
Il est fortement conseillé d'utiliser un raspberry pi 2 au minimum (privilégiez le modèle 3). JBOD via mddfs n'est pas totalement stable, mais ZFS semble actuellement non utilisable sur Raspberry Pi. Si vous suivez ce tuto sur une machine dotée d'autre chose qu'un processeur ARM, privilégiez l'utilisation de ZFS.
Gluster vous permet en fonction du nombre de peers/nodes et du nombre de réplication de faire :

  • un JBOD réseau (addition de l'espace de toute vos machines Peer1 (...)

Journal Rachat de Gluster par Redhat

Posté par . Licence CC by-sa
28
5
oct.
2011

Redhat a annoncé le 4 octobre 2011 avoir acheté Gluster, la maison éditrice de Glusterfs.

Pour rappel, Glusterfs est un système de fichier réparti ayant une gestion centralisée. Il offre la possibilité d'ajouter des espaces de stockage à la volée et utilise FUSE pour rendre disponible de l'espace de stockage sur un client. Il peut agréger des espaces de stockage en ext4, ext3 ou xfs et même tout fs POSIX (mais Gluster dit que ce n'est pas beaucoup testé)

(...)

GlusterFS 3.2 — La géo‐réplication

42
8
mai
2011
Virtualisation

GlusterFS ou plus simplement gluster est un système de fichiers en espace utilisateur. Il a une forte connotation cluster ou cloud. Il existe deux types de système de fichiers de ce genre, les systèmes natifs en espace noyau comme Lustre / Ceph ou ceux utilisant l’interface FUSE. Dans la même catégorie que gluster, on retrouve MooseFS, sur lequel le magazine GMLF a réalisé un article en avril 2011.

L’intérêt des systèmes en espace utilisateur est la facilité de programmation, ainsi que le fait de s’appuyer localement sur un des systèmes de fichiers standard du noyau : ext3, ext4, XFS… Dans le cas d’un système de fichiers « clusterisé » comme gluster, chacune des partitions formant le cluster peut être formatée avec un système de fichiers différent. Il n’est pas nécessaire que ceux‐ci soient homogènes.

Avec un système de fichiers « clusterisé », il est possible d’agréger des volumes (partitions) provenant de plusieurs serveurs (NAS, SAN…), afin de ne montrer aux clients qu’un seul volume. C’est un peu la généralisation aux grappes de machines Linux (les clusters) du gestionnaire de volumes LVM que l’on trouve sur tous les serveurs Linux et qui permet (entre autres) l’agrégation de partitions.

La particularité de gluster est de ne pas s’appuyer sur un serveur de métadonnées (contrairement à pNFS et MooseFS). Tous les nœuds de la grappe sont équivalents. Il est donc particulièrement robuste aux pannes. À noter que depuis la version 3.1, gluster est distribué sous la licence libre AGPL, la licence publique générale Affero (GNU Affero General Public License), alors qu’il était auparavant distribué sous licence GPLv3. Ce changement de licence est évidemment conçu pour protéger le développement de gluster d’une utilisation abusive (sans retour de contribution) dans les « nuages »…