Journal La Pomme, le Pape et le Petit Prince

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
9
20
déc.
2009
Un titre qui mélange trois récents articles un peu hors-sujet du Framablog.

Le premier évoque la chute de la biodiversité des pommes. « Le point clé est que notre système d’agriculture moderne, dirigé par l’efficacité à grande échelle et les motivations commerciales, ne trouve aucun intérêt à la diversité, la différence et la singularité », nous dit son auteur. Un exemple parmi d'autres de fragilisation des biens communs ?

- La tragédie des pommes
http://www.framablog.org/index.php/post/2009/12/20/pomme-bie(...)

Le deuxième évoque la récente volonté du Vatican de mieux contrôler l'image du Pape (sa marque en quelque sorte). « En conséquence, l’usage de tout ce qui se réfère directement à la personne et à la mission du Souverain Pontife (nom, image et armoiries), aussi bien que la qualification « pontifical(e) » doit être expressément et préalablement autorisé par le Saint-Siège. »

- Quand le Saint-Siège veille à l'image du Pape
http://www.framablog.org/index.php/post/2009/12/20/pape-copy(...)

Le troisième s'interroge sur le domaine public et sa différence de traitement entre les pays. Ainsi le Petit Prince est récemment entré dans le domaine public au Canada, mais devra attendre encore 4 ans (si ce n'est plus) en France. Ce qui n'empêche pas un site canadien (Wikilivres) de le proposer tranquillement dans son intégralité sur Internet, d'où un certain casse-tête juridique pour des visiteurs du site non canadiens.

- Le Petit Prince canadien est sorti de prison avant le Petit Prince français
http://www.framablog.org/index.php/post/2009/12/14/le-petit-(...)
  • # pommes

    Posté par . Évalué à 9.

    il faut savoir que contrairement à un chou, ce n'est pas en plantant une graine de pommier qu'on aura la même variété de pomme :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisation_des_pommiers

    Il faut donc greffer pour avoir la même variété, ce qui rend peut-être la conservation d'une espèce plus délicate (pas question de retrouver la variété oubliée conservée dans une pyramide d'Égypte). La meilleure garantie de la pérénité des variétés, c'est d'avoir des amoureux des pommes tels que ceux-ci qui continuent à cultiver les variétés anciennes : http://www.croqueurs-de-pommes.asso.fr/
    Pas facile quand on a de plus en plus un mode de vie urbain de conserver ce patrimoine...

    Pour l'histoire du petit Prince, cela met bien en évidence le problème des droits d'auteurs, et le risque de voir certains souhaiter verrouiller et contrôler l'accès à internet.

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.