Framasoft lance une campagne de crowdfunding pour financer le développement d'Etherpad

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
22
16
juin
2014
Communauté

Etherpad est une application libre d'édition de texte collaboratif en ligne et en temps réel. Framasoft a installé en 2011 une instance personnalisée d'Etherpad, baptisé Framapad, qui connaît un certain succès dans la sphère francophone (actuellement plus de 20.000 pads créés chaque mois).

Il est un service apprécié et proposé dans l'ancienne version d'Etherpad qui n'est plus présent dans la version actuelle : celui de pouvoir créer et administrer des groupes privés. Pour pallier cela, Framasoft a décidé de mener une campagne de financement participatif pour développer et maintenir le greffon « MyPads » permettant non seulement de retrouver cette fonctionnalité mais également d'avoir un compte personnel pour gérer et paramétrer ses groupes et ses pads.

L'objectif à atteindre est de 10000 €.

Vosges Opération Libre, le 17 et 18 mai à Gérardmer

Posté par (page perso) . Édité par NeoX et ZeroHeure. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa
Tags : aucun
10
16
avr.
2014
Communauté

À l'initiative de Framasoft, se déroulera, le samedi 17 mai et le dimanche 18 mai à Gérardmer, un événement inédit dans la région Grand Est : Vosges Opération Libre.

Cette manifestation vise à promouvoir la culture libre et l’ouverture des données.

Il s’agit de la seconde « Opération Libre » se déroulant sur le territoire français. La première ayant eu lieu à Brocas (Aquitaine) en 2013.

Les Opérations Libres ont pour objectif de rassembler, le temps d’un week-end, des acteurs du Libre en vue d’initier la démarche open data dans les petites villes et villages en présentant les outils disponibles, notamment des logiciels libres. Elles invitent les habitants à participer à l’ouverture et à la diffusion des données de leur territoire. Elles proposent aussi d’engager les citoyens dans un rapport différent avec leur territoire en montrant que le partage des connaissances leur permet d’être collectivement valorisées.

Une vingtaine de partenaires et associations sont impliqués dans l'opération tels que le GOALL (Groupe d'Organismes Acteurs du Libre en Lorraine), Lorraine Data Network, Wikimédia France, Libertic, Open Knowledge Foundation France, April, Veni Vidi Libri, OpenStreetMap France, Tela Botanica, etc.

Au programme : 8 ateliers, 9 conférences (dont 1 conférence-débat le samedi soir avec Benjamin Jean et Benjamin Sonntag), 17 stands et une projection permanente de films libres.

Journal Un autre son de cloche sur le droit d'auteur par un avocat non libriste

27
13
mar.
2014

Romaine Lubrique propose sur son site une interview enregistrée et commentée intitulée Rencontre avec Emmanuel Pierrat, l'avocat qui vous réconcilie avec le droit (version .ogg des enregistrements en bas de la page).

Extrait :

« Aujourd’hui, pour nous, le droit d’auteur est un principe alors que c’est en réalité une exception dans le temps, une exception infinitésimale par rapport à ce qu’est la postérité littéraire, musicale, artistique en général.

Il est légitime et compréhensible qu’il y ait une période d’exclusivité entre (...)

Romaine Lubrique sur OxyRadio

Posté par (page perso) . Édité par tankey et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
17
9
mar.
2014
Culture

Véronique Boukali et Alexis Kauffmann (Framasoft), du projet « Romaine Lubrique », animent depuis janvier dernier sur OxyRadio une émission radio mensuelle d'une heure dédiée au domaine public.

Il s'agit de valoriser culturellement le domaine public mais également de s'interroger sur le partage à l'ère du numérique. Ici toute œuvre évoquée se trouve être immédiatement et légalement disponible sur Internet.

Chaque émission propose un dossier ponctué d'un point d'actualité et d'une question juridique. Elle est également rythmée par une lecture, une respiration musicale et la présentation d'un film, tous dans le domaine public.

Le dossier de la première émission était consacré à Apollinaire, celui de la deuxième à Courteline et la troisième à Camille Claudel, récemment entrée dans le domaine public. Quant à la chronique cinématographique, il s'agissait du film noir Detour, de la comédie musicale Mariage royal et de la Nuit des morts-vivants. Ils présentent la particularité d'être entrés rapidement dans le domaine public américain pour défaut ou non renouvellement du copyright.

OxyRadio est une webradio associative basée à Cergy. Elle a été souvent évoquée par le passé sur Linuxfr.org parce qu'elle diffuse majoritairement de la musique sous licences libres et ouvertes mais aussi parce qu'il était souvent question de logiciels libres dans l'émission Les Enfants du Web animée par Mathieu Pasquini (InLibroVeritas). À noter qu'après une longue période d'hibernation, l'émission a repris du service.

P.-S. Les animateurs étant novices en radio, ils sont preneurs de tout conseils et critiques dans les commentaires pour améliorer les prochaines émissions.

Naissance du calculateur du domaine public

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa
28
20
fév.
2014
Culture

« Lorsqu'une œuvre entre dans le domaine public, elle connaît une seconde naissance », affirmait Aurélie Filippetti en novembre dernier dans le cadre de l'opération « Automne numérique ». Première concrétisation, ce lundi 17 février à Numa, avec le lancement officiel du « calculateur du domaine public », fruit d'un partenariat entre le ministère de la Culture et l'OKF France.

Il s'agit « d'utiliser les métadonnées bibliographiques des établissements culturels pour identifier, explorer et valoriser les œuvres du domaine public ». Encore en version bêta, il ne contient que les métadonnées de data.bnf.fr. et ne répond donc pour le moment qu'à la question : telle œuvre référencée par la BnF est-elle, oui ou non, dans le domaine public ?

Le site du projet et l'application sont sous licence Creative Commons CC0 et disponibles, l'un comme l'autre, sur GitHub.

Romaine Lubrique fait remarquer, dans son compte rendu détaillé de la journée, que le calculateur n'est pas encore tout à fait au point en ce qui concerne le cas (complexe) de Guillaume Apollinaire. Il est également fait mention d'une question qui fâche posée par l'assemblée : pourquoi Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, interdit-elle la pleine utilisation des numérisations de ses œuvres du domaine public en s'en réservant l’exploitation commerciale ?

Campagne d'un enseignant pour libérer la clause NC de ses ressources sous Creative Commons

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
17
9
fév.
2014
Éducation

Lorsque sur Linuxfr une personne évoque un projet « libre puisque sous licence Creative Commons », il trouvera toujours quelqu'un pour lui demander de préciser à quelle licence exacte des Creative Commons il fait allusion. Et si la réponse est une licence avec clause NC et/ou ND alors le débat risque de se poursuivre car nombreux sont ici ceux qui pensent qu'on ne peut qualifier ces licences de libres puisqu'elles ne respectent pas les quatre libertés du logiciel libre.

Le professeur de français Yann Houry s'est lui-même retrouvé à devoir faire face à ce problème puisque son site Ralentir Travaux et ses manuels scolaires sont sous licence Creative Commons By-NC-SA. Or la question est plus sensible encore dans l'éducation où beaucoup pensent que l'utilisation de la clause NC est contre-productive. Richard Stallman affirme même qu'elle est défectueuse et exhorte l'organisation des Creative Commons à prendre position et déclarer que les ressources éducatives doivent, comme les logiciels, être uniquement diffusées sous des licences libres, en évitant donc les licences Creative Commons By-NC et Creative Commons By-NC-SA.

Mais peut-être que demain Yann Houry lèvera cette fameuse clause NC puisqu'il propose actuellement un crowdfunding original sur Ulule à cet effet. « J'ai fait mes calculs. J'aurais besoin de 2000 € pour acheter diverses choses (nouvel ordinateur, un micro, quelques logiciels, etc.). Une telle somme est donc la condition du changement de licence. Cela en vaut-il la peine ? J'avoue que je suis assez curieux de le découvrir. Peut-être cette demande fera-t-elle un joli flop. En ce cas, la question de la licence ne taraude que moi ». À un peu moins de deux semaines de l'échéance, la moitié de la somme a été atteinte.

Sur le même sujet, on pourra également lire la politique du projet d'édition Framabook du site Framasoft qui explique dans le détail pourquoi il est fait le choix de licences uniquement libres pour leurs livres, en écartant sciemment les clauses NC et ND. Quant au financement participatif, très à la mode actuellement, il n'échappe pas non plus à la question des licences des projets soumis à souscription. « Le crowdfundig sans licences libres est-il un piège à gogos ? » s'interroge ainsi Calimaq sur son blog.

Journal Pourquoi les jeux vidéos devraient entrer dans le domaine public

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
30
5
fév.
2014

John Walker, journaliste spécialisé dans le jeu vidéo a récemment mis les pieds dans le plat en publiant un long article exprimant son souhait que les jeux entrent plus vite dans le domaine public : Why Games Should Enter The Public Domain

Ceci permettrait de sauver des jeux de l'oubli, d'inspirer de nouvelles création et de sécuriser juridiquement les vieux jeux et les abandonwares.

L'article a été traduit par Framasoft sur Romaine Lubrique : Pourquoi les jeux vidéos devraient entrer (...)

Le mois de janvier c'est la fête du domaine public !

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
20
24
jan.
2014
Culture

Pour célébrer l'événement, une « Journée du domaine public » est organisée à Toulouse ce dimanche 26 janvier. Ateliers et conférences en journée avec Wikimédia France et soirée ciné-concert-débat à l'Utopia en compagnie de Romaine Lubrique (et Calimaq).

Wikimédia France est naturellement sensibilisée à la question comme on peut le lire dans l'article Wikipédia illustre la valeur d'un domaine public vivant ainsi que dans cette interview du contributeur Pierre-Carl Langlais qui cherche à améliorer l'article domaine public de l'encyclopédie.

Soutenu par Framasoft et animé par Véronique Boukali et Alexis Kauffmann, Romaine Lubrique est quant à lui un projet directement dédié au domaine public dont on remarquera la collaboration vidéo avec le site Écrans de Libération et la collaboration audio avec la radio OxyRadio.

Framasoft en campagne de dons 2013

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
18
2
déc.
2013
Communauté

Dans le cadre de ses activités de promotion et de diffusion du Libre, Framasoft lance sa campagne annuelle d'appel aux dons (défiscalisables) sur le site Soutenir.Framasoft.org.

Cette campagne, intitulée « moins de Google et plus de Libre », s'oriente en faveur des projets et services proposés par sa communauté, son infrastructure et les salariés de l'association qui soutient la vingtaine de projets du réseau, en vue de participer à un Internet plus libre dans une démarche d'éducation populaire.

« Il s’agit moins de montrer du doigt ou diaboliser des entreprises comme Google que d’alerter sur les phénomènes de concentration qui captent nos applications et exploitent nos données. Et de continuer à travailler sur la maintenance et le déploiement de nos alternatives : Framapad, Framadate, Framacalc, Framindmap, Framavectoriel… sont autant de projets certes bien moins évolués qu’un Google Docs par exemple mais qui rendent leurs services et répondent à de réels besoins. Le challenge pour nous désormais c’est de stabiliser la technique, de faciliter la tâche de ceux qui souhaitent les installer sur leurs propre serveurs et de participer avec vous à les améliorer. »

Les autres projets ne sont pas oubliés. Ainsi une framakey Debian est en préparation, l'annuaire de logiciels libres est en cours de refonte (avec notamment un mécénat de compétences avec Smile), de nombreux livres libres framabooks sont programmés pour 2014…

Journal Un livre sur Git passe sous CC By-Sa + Questions

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
22
9
oct.
2013

Un livre en anglais sur Git a été libéré sur GitHub 5 après sa rédaction. By Scott Chacon about how the Git source code control system stores files and revisions.
https://github.com/pluralsight/git-internals-pdf/releases

Lien direct vers le PDF
https://github.com/pluralsight/git-internals-pdf/releases/download/v2.0/peepcode-git.pdf

Il est désormais sous licence Creative Commons By-Sa
https://github.com/blog/1640-git-internals-pdf-open-sourced

Double question :
- Est-ce que c'est un bon livre d'après vous ? (vous c'est les spécialistes de Git :))
- Si oui est-ce que cela vaut le coup de le traduire en français ? (on (...)

Apollinaire dans le domaine public 94 ans et 272 jours après sa mort !

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, NeoX et Davy Defaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
53
2
oct.
2013
Culture

Véronique Boukali (Romaine Lubrique), Alexis Kauffmann (Framasoft, Romaine Lubrique) et Lionel Maurel (SavoirsCom1, La Quadrature du Net) ont publié dans Libération du 30 septembre une tribune sur l'entrée le jour-même de Guillaume Apollinaire dans le domaine public.

Le cas Apollinaire est en effet intéressant parce qu'il dépasse la période classique des 70 ans après la mort de l'auteur de par la double exception de la prorogation des Guerres Mondiales et de la « Mort pour la France ». Il est aussi révélateur dans le sens où sans héritier direct, c'est avant tout l'éditeur Gallimard qui a bénéficié de ces « bonus », comme nous l'explique Lionel Maurel sur son blog.

L'occasion de vous présenter également « Romaine Lubrique », nouveau projet soutenu par Framasoft qui, comme son nom l'indique avec plus ou moins de bonheur, se donne pour objet de valoriser le domaine public. Le site propose déjà un certain nombre de ressources comme par exemple un ePub du recueil Alcools ou une lecture audio des Onze mille verges. À l'occasion de cet événement, l'équipe du projet a récemment participé à deux émissions de radio, chez Polémix et La Voix Off et sur Divergence FM.

Notons enfin qu'aura lieu le 31 octobre prochain une journée d'étude sur le domaine public à l'Assemblée nationale à l'initiative de la députée Isabelle Attard et de SavoirsCom1 (entrée libre et gratuite mais inscription obligatoire).

Journal Aaron Swartz : traduction de 2 articles rédigés à 20 ans

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
23
14
jan.
2013

Histoire de rendre nous aussi notre petit hommage à Aaron Swartz, l'équipe Framalang de Framasoft a traduit 2 articles d'Aaron Swartz :

Le premier est un article autobiographique résumant son (déjà si riche) parcours jusque là. Le second est un manifeste pour le libre accès plus que jamais d'actualité.

Traduction collaborative du livre Open Advice #3 ce jeudi à 21h

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
7
20
déc.
2012
Doc

Déjà la troisième session pour la traduction collaborative du livre Open Advice (qui s'y prête bien car il s'agit de 42 articles de 42 auteurs différents), projet commun à Framasoft et LinuxFr.org.

Pour rappel, on se donne tous rendez-vous (enfin les volontaires disponibles) sur un Framapad le jeudi à 21h pour traduire ensemble (dans la joie et la bonne humeur).

Au menu du jour :

Pour vous tenir au courant (du top départ), vous pouvez également suivre les comptes Identica et Twitter de Framasoft avec le hashtag #OpAdFr.

Merci de votre participation :)

Remarque : Les traductions finalisées sont mises en ligne au fur et à mesure sur le Framablog et le tout donnera lieu à un Framabook qui devrait être présenté aux RMLL de Bruxelles.

Traduction collaborative du livre Open Advice - C'est tous les jeudi à 21h

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
6
13
déc.
2012
Doc

Démarré la semaine dernière, Framasoft et LinuxFr vous proposent chaque semaine de traduire ensemble un morceau du livre Open Advice (qui s'y prête bien car il s'agit de 42 articles de 42 auteurs différents).

Chaque jeudi soir à 21h, une dépêche sera publiée avec un ou plusieurs articles à traduire ensemble au même moment sur un Framapad (la simultanéité rendant a priori l'exercice plus amusant et convivial).

Au menu du jour :

  • Everyone Else Might Be Wrong, But Probably Not de Evan Prodromou
  • et Out of the Lab, into the Wild: Growing Open Source Communities around Academic Projects de Markus Krötzsch.

Pour vous tenir au courant, vous pouvez également suivre les comptes Identica et Twitter de Framasoft avec le hashtag #OpAdFr.

Merci de votre participation.