Journal Tu veux plus de cowbell ? Bouge ton corps :)

Posté par . Licence CC by-sa
4
28
avr.
2014

Salut journal

Tu connais sans doute Imogen Heap (sans ça demande à ta copine). C'est la musicienne typique, hyperactive et insatisfaite, qui creuse son sillon en fronçant les sourcils. Perso c'est pas mon truc, mais j’admets que certains de ses couplets, refrains, tourneries "downloading romance" m'émeuvent et m'amusent (c'est pareil). Et quelques chansons tombent pile, en ce qui me concerne, comme celle qui est linkée plus haut. Bref.

Imogen étant née sur scène avec un contrôleur MIDI sous les mains, elle a littéralement tout essayé. Des claviers bien sur, mais aussi des contrôleurs à vent, des pads, des trackpads, des contrôleurs optiques (le "air control" de la groovebox) et des cameras cinétiques. Des theremin. Des lasers. Etc.

Dans cette itw, elle nous raconte comment elle a réuni une bande de geeks pour créer un prototype de gant + environnement (logiciel + matériel) à destination du grand, heu, du public. Ah, et aussi un kickstarter pour financer tout ça. Et à la fin elle nous joue une chanson avec son bouzin, "me the machine" :)

OSC

Le MIDI a fait son temps. Déjà au début des 80s, à son arrivée, on le trouvait limité en polyphonie, en nombre de machines connectées, et surtout en architecture (si une machine déconne dans la chaine MIDI, tout s’arrête). Enter OSC.

Attention : Tout comme le MIDI, et au contraire de ce que dit l'acronyme (Musical Instrument Digital Interface) le cadre de la musique est largement dépassé : est concerné quiconque souhaite programmer et déclencher précisément des évènements numériques dans le temps. Au Croisic en 2005 j'ai vu un feu d'artifice (inoubliable) et je suis allé voir les gars, tout était déclenché dans Cubase.

Spécificités

  • Schema de nommage symbolique dynamique ouvert, URL-style
  • Langage de messages, avec selecteurs (pattern-matching) et arguments (numériques, entre autres) pour envoyer des infos à plusieurs récipients (oui, comme TCP/IP)
  • Horloge haute-resolution (time-code)
  • Groupes de messages pour des évènements simultanés
  • Système de requètes

It's a big deal. Tout le monde s'y met, un bon exemple est NSM qui en quelques mois, a rallié tout le monde à la cause OSC, voir les changelogs récents de la plupart des projets audio bien maintenus, qui sont maintenant "NSM-compatible".

Carla

Carla2 vient de sortir, il s'agit d'un "plugin host" dont tu te sers comme d'un expander à partir de ton séquencer, ce qui permet de passer outre d'éventuelles limitations de ce dernier (ben oui, supposons qu'il ne connaisse que VST et LADSPA comme norme de plugin, et que toi tu veux un synthé à la norme LV2) en présentant des ports audio et MIDI contrôle à ton DAW. En fait, c'est juste pour mettre un screenshot sexy ;)

Carla2

Conclusion

Always do the right thing.

  • # Sujet du commentaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 28/04/14 à 11:49.

    La difference entre midi et OSC c'est que midi a une norme qui definit clairement comment sont codés les messages note-on note-off etc. Alors que OSC c'est pas beaucoup plus qu'un format de serialisation des donnees: c'est plus ouvert, on peut faire plus de choses, mais ça ne specifie pas autant de détails que le MIDI par rapport aux applications musicales, du coup c'est le bordel.

    Tout ça pour dire qu'il faudra ajouter quelque chose à OSC si on veut qu'il remplace un jour le MIDI.

    • [^] # Re: Sujet du commentaire

      Posté par . Évalué à 1.

      Je ne crois pas que le but d'OSC est d'être concurrent de MIDI mais d'apporter un complément. Le MIDI est indispensable, et continuera de l'être, car c'est le langage parlé par les appareils de nombreux constructeurs. OSC apporte une couche d'abstraction supplémentaire qui est la bienvenue dans un ordinateur, laquelle rend compatible des programmes qui ne l'étaient pas avant OSC ou étend cette compatibilité à de nouveaux domaines. Il ne s'agit donc pas de concurrence mais bel et bien de complémentarité.

      De plus, la norme MIDI a été critiquée depuis son adoption, mais elle a le mérite d'exister et d'être utilisée par les fabricants d'électronique musicale. Donc je ne vois pas comment, tant que les fabricants continueront à fabriquer des appareils MIDI, ceux-ci pourront devenir obsolètes. Or pour le moment, les fabricants n'ont à ma connaissance aucun projet pour remplacer le MIDI.

      Aux agents des services secrets qui lisez ce message, veuillez considérer que défendre votre nation contre ces ennemis interieurs et extérieurs implique de suivre l'exemple de Snowden.

    • [^] # Re: Sujet du commentaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tout ça pour dire qu'il faudra ajouter quelque chose à OSC si on veut qu'il remplace un jour le MIDI.

      Oui c'est exactement comme ça qu'il faut le dire, merci. Si j'ai eu l'air d'entendre qu'OSC devait remplacer MIDI, c'est au minimum prématuré.
      Dans les exemples que j'ai cités (le truc d'Imogen et NSM) précisément, c'est bien ça qui se passe. OSC envoie / reçoit des message inédits (cette machine est-elle prète à recevoir tel message) mais MIDI continue à gérer les notes, les messages sysex (Genre CC : Control Change) et pour autant que je sache, l'horloge aussi. Donc oui, c'est bien de cohabitation la plus paisible possible qu'il est question.

      Et si j'ai eu l'air de critiquer le MIDI, alors que je dors sur son canapé depuis dix ans, je m'en excuse auprès de lui.

      • [^] # Re: Sujet du commentaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Non pas dix ans (j'ai confondu avec l'audio) more like 25 :/

        en plus "MIDI" c'est grave plus joli qu'OSC hein ? Toi aussi tu trouves.

  • # c'est complétement glucose

    Posté par . Évalué à 1.

    ça mérite une scission.

  • # jargonneux à souhait

    Posté par . Évalué à 6.

    je pense que ce ton est volontaire et que les spécialistes comprendrons.
    à la lecture, j'étais content pour eux parce que ça a l'air achement bien….

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.