Journal e-venement passe les 100.000 billets vendus et prépare sa version 2.0

Posté par (page perso) .
Tags :
6
27
avr.
2009
Courant avril 2009, après 2 ans et demi de fonctionnement, e-venement http://www.libre-informatique.fr/sw/01-Billetterie/e-venemen(...) vient de passer la barre de 100.000 billets édités. e-venement est le seul logiciel libre (distribué par Libre Informatique http://www.libre-informatique.fr/ sous licence GPL) de billetterie informatisée. Il se trouve à coté de logiciels faisant partie des "lourds" des logiciels privateurs/propriétaires comme Sirius, Elisath, Tickboss.

Son modèle de développement et sa conception ont maintenant fait leurs preuves. Cependant, les besoins en ergonomie, les évolutions technologiques et conceptuelles lui font apercevoir un virage proche. La version 2.0 est en effet au stade de l'étude et devrait faire ses premiers pas dans les 6 prochains mois.

Cette version 2.0 d'e-venement sera construite avec Symfony, un framework "PHPonRails" et devrait incorporer une gestion de publics plus fine et plus souple, des solutions de mailing et d'emailing avancées, une ergonomie retravaillée pour être encore plus proche des usagers (en particulier au niveau billetterie), des statistiques encore plus précises et performantes, probablement des moyens de [[géolocalisation]] des publics plus performants...

À suivre dans les prochains mois, pour les personnes et les structures intéressées tout du moins.
  • # Utilisateurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    sait-on si des grands distributeurs l'utilisent ? qui l'utilise pour distribuer le 100 000 ème billet ?

    T'as le bonjour de JavaScript !

  • # Une documentation pas très clair.

    Posté par . Évalué à 2.

    Je viens d'essayer d'installer ce site. Malheureusement, je ne suis pas parvenu à faire afficher une seule page. Je ne sais pas pour vous. Mais la documentation m'embrouille surtout sur l'histoire des dépendances (pourquoi ne pas les inclures directement dans l'archive d'ailleur ?). On ne sait où les mettre, ni quoi en faire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.